Deep Purple, La Courneuve@Fête de l’Huma

LIVE REPORT. Deep Purple à la fête de l’huma. Avant d’avoir mon billet je n’y croyais pas. Ca change de Yannick Noah et Maxime Le Forestier. On y était pour vous !

La fête de l’Huma, je me suis toujours dis que j’irai jamais, comme quoi y’a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis.
Sur IWT on est apolitique donc ne comptez pas sur nous pour vous dire que la fête de l’huma c’est mieux qu’un concert de Mireille Matthieu le soir de la victoire de notre président Sarkozy. Ici on ne parle que de musique !

Mais qu’est ce que je suis allé foutre à la fête de l’huma ? Faut s’appeler Deep Purple pour me faire bouger dans ce traquenard.
La Courneuve est en Ile de France certes mais il m’a quand même fallu plus de 2h avant d’arriver sur les lieux et surtout trouver à me garer (au Bourget). Mais le plus dur fut d’arriver jusqu’au lieu du concert… j’ai du traverser toute la fête/foire et passer devant des dizaines, centaines de kilos de viandes saoules, des tas de déchets, canettes, verre de vin, bière en plastique, l’espace d’un instant on se retrouve dans le Paris du Moyen-âge. Ca sent le frite, l’alcool, le vomi… On ne s’est pas trompé d’adresse, on est bien à la fête de l’huma et on va bien à un concert de Rock :-)

Arrivé sur les lieu du concert, ma première impression fut « Oh la vache!!! c’est quoi ce monde ??? » Selon les organisateurs, 80 000 personnes s’étaient parké devant la scène.
Un peu à la bourre, les DP sont déjà sur scène et finissent le retentissant Highway Star. J’essaie de me frayer un chemin, mais difficile de se faire une place quand on est sobre et n’étant pas une armoire à glace. J’arrive quand même à bien me positionner entre la scène et l’écran à une bonne trentaine de mètres du 1er rang. Devant moi des personnes pas très grandes, parfait pour sortir le matos et commencer à filmer. Ma joie fut de courte durée… j’avais oublié que dans un festival ca brasse beaucoup… beaucoup trop pour moi. Très vite je fut balancé à droite, à gauche…
Bon, je retrouve un endroit un peu moins agité et rebelote… on vient me parler ou plutôt me hurler dans l’oreille que Deep Purple c’est vachement bien, blablablabla, évidemment mon interlocuteur sentait la vinasse à plein nez et son hygiène était quelque peu douteuse.
Je ne vous cache pas que j’ai assez mal vécu ce concert. Donc je ne pourrai pas vraiment vous en parler tant j’étais plus occupé à faire attention à mes affaires que de vivre la prestation de Deep Purple.

D’un autre côté, la setlist est assez identique à celles de leurs derniers concerts et plus généralement de celles depuis la sortie de « Rapture Of The Deep ».

Une chose est sûr : il va falloir se lever tôt pour me revoir à la fête de l’huma ou à un festival de plein air !

SETLIST:

1. Highway Star
2. Things I Never Said
3. Strange Kind of Woman
4. Rapture of the Deep
5. Fireball
6. Contact Lost / Guitar Solo (Steve Morse)
7. Sometimes I Feel Like Screaming
8. The Well-Dressed Guitar
9. Wring That Neck
10. The Battle Rages On
11. Keyboard Solo (Don Airey)
12. Perfect Strangers
13. Space Truckin’
14. Smoke on the Water

Encore:
14. Hush
15. Black Night

VIDEO :

PHOTOS :

A lire aussi:

Posted under: Live reports

Tagged as: ,

Share this:

Laisser un commentaire

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube