Deep Purple, Paris@Zénith 2010

LIVE REPORT. Deep Purple à Paris, encore ! Pendant des années j’atais frustré de ne pas les voir mais là avec leur dernier album studio en date « Rapture Of The Deep », ils n’arrêtent pas de passer par chez nous, pour notre plus grand plaisir.

La dernière fois que IWT y était c’était à l’Olympia en 2007 (hors prestation à la fête de l’Huma en 2009 car sur un festival, c’est pas vraiment représentatif d’une tournée solo), 3 ans déjà ! Et toujours le même album à promouvoir : Rapture Of The Deep. Bon ok, c’est un bon album, le meilleur depuis le sublime Purpendicular (mon meilleur album depuis l’arrivée de Steve Morse).
Bon les gars, ils va falloir trouver un peu de temps pour retourner en studio ! Après, je comprends pourquoi ils continuent de tourner avec cet album : Les salles sont pleines. Mais qu’on ne s’y méprenne pas, on vient tous pour entendre les titres de la légende Deep Purple, Smoke On The Water, Highway Star, Perfect Strangers, Black Night… bref, tous les titres qui ont fait le succès de Deep Purple et des album In Rock (1970) et Machine Head (1972). Même si les 5 membres originaux ne sont plus tout à fait les mêmes, qu’importe ! On est quand même très loin d’un cover band ou d’un Lynyrd Skynyrd, OUI, IWT balance !

C’est donc avec joie que j’attendais leur venu en France. J’avoue avoir un peu triché et j’ai regardé ce qu’ils ont joué lors de leurs derniers concerts. Certes, sur le papier j’ai pas vraiment exalté de joie, c’est un peu du copier/coller. Mais que cela ne tienne, DP est un groupe LIVE. Si vous en doutez, écoutez Made In Japan ou plus récemment lors prestation à Montreux et vous comprendrez…

Faut avouer qu’après le départ de Jon Lord et son remplacement par Don Airey, j’y vais un peu à reculons. OK, je suis un grand fan de Steve Morse (je suis en extase à chacune de ses notes, son jeu de guitare et son son son tout simplement extraordinaires) et de l’ensemble du band mais le Don Airey qui nous fait à chaque concert exactement son même solo…c’est assez lassant. « Alouette, gentille alouette » c’est sympa 1 ou 2 fois mais depuis 2002 il nous fait ça A CHAQUE concert français :-( Comme si on n’avait que cette chanson connue en France ( des moins des plus de 30 ans) !

Et bien ce soir on y a encore eu droit….
Même si j’étais vraiment content de retrouver des morceaux un peu oubliés comme Hard Lovin Man ou l’intro Going Home,  j’ai eu un peu le sentiment de revivre le concert de l’Olympia ou des Zénith précédents. De plus, qu’est il arrivé à Ian Paice ? Plus de solo de batterie ? Est-ce la tournée de trop ? Pareil pour Sometimes I feel Like Screaming (un des rares titres de DP qui soit apprécié par les filles de bonne famille) complèment zappé de la setlist ou When A Blind Man Cries qui n’a plus son solo final :-( Que penser ? Dany Glover aurait dit « Ils sont trop vieux pour ces conneries ». Je n’en crois pas un mot ! Je pense qu’ils ont besoin de renouveau et de repos. Même si on adore les voir, les gars il faut savoir faire le break et prendre de vraies vacances.

Petit bémol aussi pour le public : C’était mou ! On est loin de la chaleur du Zénith de Lille. C’est sûr, on ne craint pas grand chose dans la fosse :-)

Bon, ce ne fut pas le concert de l’année vous l’aurez compris mais vous en connaissez beaucoup des groupes à plus de 65 ans a envoyer du bois comme il le font. Et puis un concert de DP, c’set un vrai concert, c’est pas du rabais. Le son est bon, la prestation est propre, ils s’amusent sur scène, une vraie complicité entre les membres du groupe, ça nous change de DP en 93/94 où Blackmore leur tourné le dos et se cassait en coulisses pour y faire son job (à moitié).

Pour ceux qui ne les ont jamais vu : Allez-y, des groupes comme eux ne courent pas (plus) les rues ! 

SETLIST:

1. Highway Star
2. Hard Lovin’ Man
3. Maybe I’m a Leo
4. Strange Kind of Woman
5. Rapture of the Deep
6. Fireball
7. Silver Tongue
8. Contact Lost /Guitar Solo (Steve Morse)
9. When a Blind Man Cries
10. The Well-Dressed Guitar
11. Almost Human
12. Lazy
13. No One Came
14. Keyboard Solo (Don Airey)
15. Perfect Strangers
16. Space Truckin’
17. Smoke on the Water

Encore:
18. Going Down (Moloch cover, l’intro seulement)
19. Hush
20. Bass Solo (Roger Glover)
21. Black Night

 

VIDEO : HARD LOVIN MAN (Paris@Zénith 2010.11.10)

VIDEO : LAZY (Paris@Zénith 2010.11.10)

VIDEO : RAPTURE OF THE DEEP (Paris@Zénith 2010.11.10)

PHOTOS:

A lire aussi:

Posted under: Live reports

Tagged as: , ,

Share this:

Laisser un commentaire

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube