The Rolling Stones – Paris@Trabendo : On y était !… presque

Rating:

Voir les Stones dans un stade de 80 000 personnes c’est toujours un événement, mais les voir à Paris pour un showcase au Trabendo (700 places) ça relève de l’irréel…

i-was-there.net se devait d’y être pour vous !

Récit d’une journée pas tout à fait ordinaire….:

Comme tous les matins, je me réveille toujours à la bourre, même pas le temps de checker mes mails, mon facebook ou de regarder rapidement BFM…. je me douche, je m’habille et je file au métro pour ne pas être en retard à ma réunion de 10h. J’arrive à 9h20 au travail (ça va les mauvaises langues, ça ne vous arrive pas d’être à la bourre :-)?), vite un checking des actes de la nuit et là je tombe sur LA NEWS :

Les Rolling Stones au Trabendo ce soir !!!!!

Mon coeur n’a fait qu’un tour. Et tout de suite je commence à chercher l’info pour aller au Trabendo ce soir…. très vite je m’aperçois qu’il n’y aura que 350 places mises en vente. Connaissant l’engouement pour ce groupe, il fallait penser à un plan B…

En effet, les médias ne cessent de relayer l’info en continue :

Les Rolling Stones, ce soir dans une petite salle parisienne, les ventes se feront à 10h dans un grand magasin parisien sur les Champs Elysées.

Evidemment comme à chaque fois, LE grand magasin est toujours le Virgin des Champs Elysées. Donc comme à chaque fois, même pas la peine de penser avoir une place. Et pour rappel, j’avais toujours ma réunion à 10h….
 J’avais donc la journée pour penser à un plan B….

Le mystère reste entier…. aurai-je droit à mon billet ?

A 9h30, je vois sur mon mur Facebook qu’un de mes amis, Julien de Lyon pour ne pas le nommer vient de rafler les 2 seules et uniques places en jeu en France pour assister au concert le soir même. Ni une ni deux, je me précipite pour le féliciter à ma façon :

Sale tuuuuut de tuuuuuut de fils de tuuuuut. Tu vas voir que je vais me pointer ce soir et que je vais te tuuuuut dans ton tuuuuuuut….

…vous l’aurez compris, je suis parfois quelque peu impulsif et un peu gaulois dans mes propos. Cependant, il y a quand même une bonne part de vrai mais je tenais tout de même à le féliciter et lui donner rendez-vous ce soir (oui oui j’y croyais).

A 10h c’est officiel : plus de places dispos ! Même pire, les organisateurs ont rencontré quelques couacs sur les contres-marques délivrées par Virgin et plusieurs malins se sont amusés à les pirater, d’où une confusion totale et un bordel sans nom.
Je vous passe les détails et la déception des quelques centaines de fans présents depuis 2h du mat qui n’ont pas pu avoir leurs places malgré leur contre-marque obtenu.

La matinée passée, toujours pas de places à l’horizon…12h, 13h,14h…
A 15h je vois les premiers billets apparaître sur le boncoin, mais très vite la désillusion: 800€ la place (pour rappel : vendue 15€ au Virgin des Champs). Ben non merci alors :-(

Je ne perds pas espoir… si y en a une, y en aura d’autres (moins chères) !, effectivement, quelques minutes plus tard on trouvait des places moins chères (500€) mais toujours bien au-dessus de mes petites bourses….

La journée se passe et le mur de mon pote Julien (celui qui avait gagné sa place sur RTL) n’en désempli pas de commentaires.

19h00, je me dis qu’il faut y aller, même sans place, je trouverai bien quelqu’un sur place qui m’en revendra une, au pire, j’irai juste pour essayer de voir le groupe arriver avec leurs belles Mercedez noires aux vitres teintées…

19h30 arrivé sur l’allée qui mène au Zénith et au Trabendo, je suis surpris de ne pas croiser de vendeurs à la sauvette ou plus de monde, en revanche, ils avaient fait les choses en grand : une clôture de plus de 100m était déployée :
Deux entrées étaient prévues : celle attribuée aux 350 chanceux qui ont veillé toute la nuit pour avoir leurs places pour 10h, et les 150 autres qui étaient invités soit par les membres du groupe, soit par Encore Productions. Si vous comptez bien, nous sommes à 500, donc, il reste entre 100 et 200 places dans la nature pour remplir le Trabendo… peut-être une chance à saisir…

Donc au final moins de 700 personnes pour ce concert (qu’on annonçait d’une durée de 35min) et pourtant le service d’ordre (en orange sur la photo) et la police nationale (photo ci-dessous) était bien plus qu’il ne fallait. A 21h00, j’ai compté 18 fourgons et 2 bus de policiers habillés de leurs uniformes anti-émeute, rien que ça !!!!!! Le Zénith était bloqué de toutes parts. Ce soir là, le parc de la Villette était plus secure que le Palais de l’Elysée ! Il n’y a vraiment que les Stones (ou le pape) pour provoquer ça !

Je croise mon ami Julien dans la queue de l’espace VIP, tout sourire, heureux d’être là (tu m’étonnes !!) et surtout tout excité d’assister à l’événement Rock de la semaine (de l’année ?). On discute un peu et je lui donne rendez-vous danss la salle (oui je suis très optimiste !).

Aucun n’a été invité (au Trabendo), mais tous les médias français sont là : BFM, France 2, i>Télé, Le Parisien, des sites pureplayer, etc… tous voulaient repartir avec l’image de la soirée ! Chacun faisant des coudes pour être le mieux positionné pour shooter L’IMAGE de l’arrivée des Stones ou pour avoir l’interview du people content d’avoir eu sa place (enfin son invitation).

Charlie Watts et Ron Wood arrivent les premiers, suivis quelques minutes plus tard par Mick Jagger très en forme, tout sourire et sautillant, allant même à la rencontre des fans (pour 2-3 autographes) qui ont pu se glisser tout près de la grille d’entrée du Trabendo, avant que la sécu ne balise le quartier. Je n’ai malheureusement pas vu Keith Richards arriver.

Côté people, on a eu droit à quelques personnalités oubliées, animateurs télés, mannequins, sportifs, journalistes/chroniqueurs, etc…
On était content de voir que Gérald Dahan était toujours en vie malgré sa mort annoncée la veille par Voltage FM. Ravi de constater qu’il connaissait aussi bien les Stones que ma grand mère… Mais que faisait-il là ? Il a du se faire passer pour Laurent Boyer, (l’ami des stars) pour avoir une place et pouvoir peut-être passer à la télé, espérant secrètement revivre ses heures de gloire passées en tant que voix masculines des Minikeums sur France3 ! Oui, JE BALANCE !
Toutes les TV de France s’en sont donné à coeur joie sur notre Riton national (Henri Leconte) encore tout excité d’avoir vu les papys faire de la résistance :

Nagui quant à lui a tweeté toute la soirée (Nagui, je croyais que les portables étaient interdits au Trabendo ? ;-))

 


Pour préserver ce moment unique, la sécu à mis en place un Téléphoniaire (un vestiaire pour téléphone), chaque spectateur a été très minutieusement fouillé, tout appareil photo, téléphone ou enregistreur divers a été placé sous quarantaine dans un sac plastique numérotés et bien sûr réattribué à son propriétaire une fois le concert terminé.

Et moi me direz-vous ?
Il est 21h30, je ne désespère toujours pas de pouvoir rentrer dans le saint des saints… Nous devions être une poignée de 50 personnes dehors à espérer peut-être un geste de la sécu ou du management des Stones car visiblement j’ai pas compté 700 personnes passées sous mon nez, tout espoir n’est peut-être pas vain, on croise les doigts qu’un don du ciel s’abatte sur nous…. sur moi !
Et soudain, un mouvement de foule, une trentaine de personnes se mettent à courir en direction de l’entrée… je me dis qu’une information a dû fuiter, alors je suis la foule mais sans courir, j’ai plus 20 ans :-) !
Nous sommes rapidement un bon petit groupe d’une cinquantaine de personnes (voir un peu plus). Les vigiles nous annoncent qu’ils vont faire rentrer 100 personnes !!!! La chance de ma vie, ce moment que j’attendais depuis ce matin va enfin devenir réalité. Je me positionne bien sagement au milieu de la foule entassée et de plus en plus nerveuse, agressive. Des renforts de sécu arrivent, le ton monte, le groupe est divisé en 2 puis en 3 par la sécu. Je me retrouve environ 30ème dans la foule, les grilles s’ouvrent et les premiers badauds rentrent (un peu dans le chaos), la sécu commence à élever la voix, tout le monde se bouscule pour être devant…
A quoi sert tout se rafio si comme la sécu l’a dit, on sera 100 à rentrer et que selon toute vraisemblance, on est bien moins devant les grilles…  Mais rien y fait, on voit  toujours dans des mouvements de foules 2-3 leaders et quelques dizaines de suiveurs… et ce qui devait arriver arriva… la sécu énervée ferme les grilles au bout d’une vingtaine de personnes et m’a cloue devant les grilles, comme un con :

Et là c’est le drame !
Evidemment, les grilles ne se seront jamais réouvertes. Dépité, je suis donc rentré chez moi, assez triste je l’avoue mais plein d’espoir pour le lundi 29 octobre au théâtre Mogador où les Stones vont faire un concert également très privé et uniquement sur invitation pour Carmignac Gestion, un fond d’investissement parisien (business is business !).

Mais tout espoir n’est pas perdu, les rumeurs vont bon train sur un 2nd concert au Trabendo début novembre et un possible concert dans la mythique salle de l’Olympia Bruno Coquatrix…. mon petit doigt me dit qu’on n’a pas fini de lire des articles sur les Stones sur i-was-there.net.

 

ET LE CONCERT DANS TOUT CA ?

Je n’y étais pas (ça vous l’aurez compris) mais des infos et des documents vidéos ont fuités, les pirates ne sont pas encore morts ! :-)

Tout d’abord, dès le vendredi matin, une photo de la scène a circulé sur les réseaux sociaux :

Très vite, on a appris le lineup de la soirée (sans grande surprise) :

LINEUP:

Mick Jagger : Lead vocals, harmonica
Keith Richards : Guitar
Ronnie Wood : Guitar
Charlie Watts : Drums
Darryl Jones : Bass
Chuck Leavell : Keyboards

La bonne surprise fut la setlist, jusqu’à 23h et la sortie des premiers spectateurs chanceux, ont s’attendait à un showcase de 35min, voir même moins et la surprise fut totale pour les fans présents, le concert (oui on parle bien de concert) dura 1h15 !

SETLIST :

  1. Route 66 (Nat King Cole cover)
  2. It’s Only Rock ‘n’ Roll (But I Like It)
  3. Shattered
  4. When the Whip Comes Down
  5. Champagne & Reefer (Muddy Waters cover)
  6. Doom & Gloom
  7. Miss You
  8. Start Me Up
  9. Midnight Rambler
  10. Tumbling Dice

Encore:

  1. Jumpin’ Jack Flash
  2. Brown Sugar

Mick Jagger était en grande forme, en très grande forme, il a même eu quelques mots (dont certains en français) pour les quelques 600 spectateurs présents :

Je ne peux pas croire que nous soyons encore debout. On pourrait penser qu’un ou deux d’entre nous reste assis mais non !

La prestation, même si elle fut acclamée par la presse (qui n’y était pas conviée rappelons-le) n’a pas entièrement séduit certains journalistes. Certains irréductibles gaulois n’ont pas eu des critiques uniquement élogieuses sur la prestations des Pierres qui roulent :

Olivier Nuc (journaliste musique au Figaro), présent dans la salle. Lire son papier ici.

et

Francis Zégut (journaliste et animateur radio sur RTL2). Lire son billet humeur ici.

 

La sécurité à l’intérieur était renforcée, personne ne pouvait filmer et si un contrevenant se faisait serrer, il était mis à la porte immédiatement par le service d’ordre : Ça c’est pas Rock !


Pourtant, dès le lendemain, un flibustier (comme aime à les nommer Alain Gaschet – ndlr. Bootleg : Les flibustiers du disque. Aux éditions Broché) a mis en ligne le concert filmé de son téléphone portable. Même si le jeune homme ne souhaite pas décliner son identité et sa technique (ça se comprend) la vidéo à rapidement fait le tours du web :

VIDEO : THE ROLLING STONES @TRABENDO, PARIS (25/10/2012)

Tout ce service d’ordre uniquement pour une chose : Préservez l’image du groupe !
(selon une source officielle)

Mais la vérité est toute autre… Ce concert de « chauffe » comme ils aiment à le dire est était en fait l’occasion de produire quelques images (officielles avec caméras professionnelles, etc…) pour le prochain clip « Doom and Gloom« . Le groupe, dès le lendemain a partagé quelques images de la veille sur sa page YouTube officielle :

Quelle manne pour les journaux TV de la nuit qui s’y sont donnés à coeur joie, je vous ai mis un petit florilège des magnétos d’après concert :

On finira pas le grand gagnant de la soirée : Julien !

Ecoutez ici son interview juste après le concert des Stones.

 

PHOTOS :

J‘espère que vous avez été plus chanceux que moi ce soir du 25 octobre 2012,
si vous y étiez, RACONTEZ-NOUS !

A lire aussi:

Posted under: Live reports

Tagged as: , ,

Share this:

Laisser un commentaire

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube