12.12.12 The Concert for Sandy Relief

Ce mercredi 12 décembre, le Madison Square Garden de New York accueillait l’un des plus gros concerts de l’histoire. Cet évènement organisé en faveur des victimes de l’ouragan Sandy a réuni les plus grands artistes de la planète : Bruce Springsteen, les Rolling Stones, Eric Clapton, The Who, Roger Waters, Alicia Keys et même Sir Paul McCartney.

Baptisée 12.12.12 The Concert for Sandy Relief, ce concert a été diffusé en direct sur la terre entière.  Les organisateurs ont estimé son audience planétaire à 2 milliards de personnes. Rien que ça.

C’est le Boss qui a ouvert le bal, faisant lever la foule (13 000 personnes) avec son nouvel hymne Land of Hope and Dreams. Le marathonien du rock a enchaîné avec Wrecking Ball et My City of Ruins, deux morceaux qui traitent justement des problèmes de son New Jersey natal, avant d’être rejoint par un autre natif du New Jersey, Jon Bon Jovi, sur Born to Run.

Roger Waters a pris le relais, reprenant quelques classiques de Pink Floyd, Us and Them, Another Brick in the Wall et Money avant d’entamer Comfortably Numb en duo avec Eddie Vedder.

La soirée était également placée sous le signe de l’humour. Outre le génial Billy Crystal, Adam Sandler était également présent. L’humoriste américain proposé une parodie de la ballade de Leonard Cohen « Hallelujah »

Retour aux rock ensuite avec Bon Jovi et les bons vieux It’s My Life et Living on a Prayer. Springsteen a rendu la politesse en partageant le micro sur Who Says You Can’t Go Home, avant l’entrée en scène d’une vrai légende du rock, Eric Clapton. Le guitariste britannique a proposé ce qu’il fait de mieux avec sa version du Crossroads de Robert Johson.

C’est au présentateur et mélomane Jimmy Fallon qu’est revenu l’honneur de présenter le plus grand groupe de rock de tous les temps. « Les voilà, j’ai toujours voulu dire ça… Mesdames et Messieurs, les Rolling Stones ! ». Les papys du rock, qui fêtent en ce moment leur 50e anniversaire et la sortie de leur énième best of Grrr ! ont enflammé l’antre des New York Knicks avec You Got Me Rockin’ et Jumping Jack Flash.

On ne va pas tout vous raconter en détails, mais se sont succédé ensuite Alicia Keys (dans une superbe robe rouge), The Who, Kanye West ou Chris Martin de Coldplay, rejoint sur scène par Michael Stipe pour un duo acoustique de Losing My Religion ou encore Billy Joel.

Après 5 heures de concert, c’est sur le riff dévastateur le riff d’Helter Skelter que les spectateurs ont vu débarquer Paul McCartney. Après Let Me Roll It et Nineteen Hundred and Eighty-Five, l’ancien Beattle s’est offert un duo avec Diana Krall sur My Valentine, un morceau qu’il a dédié à sa femme Linda, avant de faire monter sur scène David Grohl, Krist Novoselic et Pat Smear, les anciens de membres de Nirvana pour Cut Me Some Slack, un morceau inédit.

Parmi les célébrités également présentes pour récolter des dons, se cotoyaient Leonardo DiCaprio, Chris Rock, Steve Buscemi ou Quentin Tarantino. Les profits du concert et autres revenus associés seront reversé à l’organisation Robin Hood qui avait déjà recueilli 32 millions de dollars avant même le concert.

A LIRE AUSSI
Bruce Springsteen and the E-Street Band au Stade de France le 29 juin 2013

A lire aussi:

Posted under: News

Tagged as: , , , , ,

Share this:

One comment

Laisser un commentaire

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube