Mark Knopfler@Bucarest : Le Kick off avait besoin d’un gros coup de pied au cul !

25.04.2013 : Bucarest, Sala Palatului

Vous le savez, ici, pas de langue de bois. On n’est pas payé pour dire que tout est beau que tout est merveilleux, certains le font très bien, pas nous ! N’en déplaise à certains, on dit tout avec le maximum d’objectivité.

Les kick offs de Monsieur Knopfler sont toujours des moments incontournables. On y découvre en avant-première le ton de la tournée, les nouvelles guitares hors de prix que Mark nous a déniché, les lights…. mais c’est surtout LE CONCERT à rallonge par excellence. Sur chaque nouvelle tournée, les  premiers concerts sont l’occasion d’avoir 2-3 morceaux supplémentaires. Mark et son band les testent grandeur nature avant de les retirer progressivement de la set-list… malheureusement.

Cette année, Bucarest devait être fidèle à la coutume, d’autant plus que MK (Mark Knopfler) avait décalé la sortie de son album Privateering (et sa tournée par conséquent) pour tourner en Europe puis USA avec Monsieur Bob (Dylan). Sur cette mini tournée (show d’1h environ pour MK) on a eu droit à quelques exclus et un accueil assez mitigé des fans… (NB : L’album Privateering n’a pas été distribué aux USA), Mark nous jouait chaque soir 4-5 titres de son dernier opus et s’offrait même le luxe de ne pas interpréter Sultans Of Swing (qu’il a toujours joué depuis… 1978 !), Roméo & Juliet ou encore Telegraph Road.

A la sortie du double album Privateering (20 titres), il était évident que sa tournée solo 2013 devait marquer un tournant dans sa carrière, davantage de titres solo, moins de Dire Straits. Les pronostics allaient bon train. IWT soutenait même que Telegrah Road serait remplacé par 3 « nouveaux morceaux »… Les rumeurs se sont amplifiées quand Richard Bennett a révélé qu’une trentaine de titres avaient été répétés pour la tournée. Guy Flectcher (clavier de MK) en a remis une couche écrivant sur son blog qu’il y aurait des nouveautés….
Tous les feux étaient au vert pour ce kick off. Mais le soufflé est (hélas) vite retombé…

Commencer une tournée par Bucarest, pourquoi pas !
L’occasion de découvrir une ville, un pays. Je ne vous cache pas que les blagues potaches allaient bon train sur ce premier concert. Comment va-t-il pouvoir jouer, ils n’ont pas l’électricité ? Ils vont venir à la salle à dos d’ânes ? Un t-shirt acheté, un panier en osier offert ?

Arrivés (en compagnie de mon acolyte Arnaud qui ne raterait jamais le début d’une tournée du maître) vers 16h30 à la salle (Sala Palatului). Où est l’entrée ? Pas d’affiche du concert du soir…. le hall est réservé à un salon cosmétique….bizarre. Qu’importe, on fait le tour de cette énorme bâtisse pour essayer d’entre-apercevoir nos stars d’un soir… côté gauche, 5 nouveaux camions… from GB. Pas de doute, on ne s’est pas trompé de salle. Sentiment confirmé à la vue des trois Range Rover flambant neuf garés devant l’entrée des artistes. Bye bye les Mercos et Welcome les Range Rover LR-V8 toutes options.

De toute évidence ils sont déjà dans la salle… on vient juste de les rater. Quelle tristesse.

Le temps de faire un tour pour se trouver un bon resto (qu’on n’a pas trouvé) nous voilà de retour à la salle. Y’a foule devant ! Tout le gratin Bucarestois s’est donné rendez-vous le 25 avril à la Sala Palatului. Quel contraste avec la population locale. Pour rappel, le salaire moyen d’un Roumain est de 300€… quand on voit que la place était à 50€…. vous comprendrez que les vendeurs de roses ou autres portes clefs-lampes torches n’étaient (malheureusement) pas là.

Anecdote assez rare pour être signalée : pour accéder à la salle, nous devons traverser le salon cosmétique présent dans le hall du bâtiment (faire ces quelques dizaines de mètres en compagnie de ces belles stagiaires en esthétique et autres mannequins cosmétiques font que la soirée s’annonce féerique…). Certaines hôtesses nous donnent quelque flyers de promotion pour la clé USB (en forme de MK strat) du concert. A commander uniquement en ligne (30€). On aurait préféré avoir cette clé juste après le concert (comme en 2010). Mais ne boudons pas notre plaisir, rares sont les artistes proposant ce genre de goodies aux fans. Trop rares.

Arrivés au stand merchandising, on sent que la crise est passée par là. Pas grand chose à se mettre sous la dent : un sweet, un polo, deux t-shirt homme, un t-shirt femme, un mug et la traditionnelle litho à 500ex (100€!!!). Plus rare, une PLV avec tous les CDs solo de Mark et les DVD/BLURAY en solo ou avec Dire Straits…

Pas d’hôtesse pour nous placer, on se démerde comme des grands, assez étonnant pour un pays où pour changer une ampoule il faut 4 personnes, deux qui tiennent l’escabeau, un qui supervise et un qui change l’ampoule…

Très belle salle, je la voyais plus petite…. ceux du fond vont avoir du mal à apprécier le show car visiblement il n’y a pas d’écran pour aider à y voir plus clair. Scène semblable aux tournées précédentes. Ni plus ni moins. Maintenant que le matériel est amorti, faudrait penser à faire autre chose…

Niveau matos, Mark a fait évoluer ses têtes d’amplis Reinhardt et a laissé tomber les rouges pour des THE 18, pareil pour les baffles, plus d’orange mais des Marshall noir. Sobriété est bien le maître mot.

Le concert est annoncé à 20h, pas de 1ère partie. Habillé de sa fidèle veste aux couleurs du drapeau de sa Majesté, Paul Crockford prend le micro pour annoncer Mark Knopfler. A peine a-t-il le temps de finir sa présentation que la Martin de Richard plaque les premiers accords de What it is.

Quelle drôle d’entrée ! On est dans une config semblable aux concerts de la tournée 2011/2012 Knopfler/Dylan… Très loin des entrées des tournées précédentes où la musique gagnait peu à peu le coeur du public. Ce concert commence mal…

SETLIST :

1- What It Is
2- Corned Beef City
3- Privateering
4- Father and Son
5-  Hill Farmer’s Blues
6- Yon Two Crows
7- I Used to Could
8- Romeo and Juliet
9- Sultans of Swing
10- Song for Sonny Liston
11- Haul Away
12- Marbletown
13- Speedway at Nazareth
14- Telegraph Road

Encore:
15- Brothers in Arms
16- Going Home: Theme from Local Hero

 

Après un What It Is sans relief, le band a continué dans sa foulée, enchaînant Corned Beef et Privateering. On se regarde avec mon compère Arnaud et on commence sérieusement à s’inquiéter. Où sont les surprises qu’on nous a promises ? Pour le moment nous avons un simple copier/coller des mini-tournées avec Dylan… en moins punchy.

Father And Son relève un court instant le niveau des 3 premiers titres même si c’est du réchauffé de 96, l’émotion en moins.

Son enchaînement avec Hill Farmer’s Blues manque de cohérence, pire encore, j’entends des pins côté Richard (guitare) et côté Batterie (Ian). J’ai pas l’impression de voir/entendre le band que j’ai tant apprécié.
Enchaîner Hills Farmer’s Blues et Yon Two Crows est assez étonnant, les deux ont la même structure, c’est redondant. Il est évident que Yon Two Crows sautera (malheureusement) sur les prochaines dates . Les soli de ces 2 titres ont été minimalistes, Mark et son band sont dans un mauvais soir. La pression du 1er concert ? Je ne crois pas, en 2010, Dublin avait été le kick off et certainement le meilleur concert de la tournée, manque de bol on est là :-(

…Et Rudy (Pensa) aussi ne va pas être content, pas de Pensa MKD sur Yon Two Crows (qu’il avait pendant la tournée Dylan et qu’il a utilisé pour la promo de Privateering).
I Used To Could, un des moments chiants de ce concert. Titre sans vie, mal construit, aucune technicité, c’est le genre de chanson que tu composes en 4min30 pour amuser les copains et improviser autour du MI majeur. Aucun intérêt en studio, encore moins en live.

Ensuite, on a eu droit aux traditionnels Romeo & Juliet suivi de Sultans of Swing, Si R&J était « comme d’hab », Sultans a été difficile…. très difficile. Depuis 5 bonnes années, je suis de ceux qui aimerait que cette chanson saute de la setlist, il en a fait le tour. Il a réussi à en faire une chanson molle et ennuyante. Mark, si tu ne veux pas la retirer, revisite-la ! Prouve-nous que tu peux encore nous surprendre.

Quand Song for Sonny Liston a commencé je me suis dis « Oh putain je vais devoir encore tenir au moins 8min à bout de bras avec mon caméscope ». Surtout qu’il a remis au placard sa Les Paul Frost blue pour nous ressortir une LP59 flammée sunburst…
Et comme à chaque fois maintenant, un enchaînement de Marbletown, Speedway at Nazareth et Telegrah Road, déjà vu en 2010 et 2008…. Que de surprises et de nouveautés :-( ! Une des rares fois où je me suis ennuyé sur Speedway…
Si j’ai un conseil à donner aux ingé-son en charges des balances, « les gars, mettez un +20% en dynamique sur le volume général » car là on s’est tous endormis et j’entendais très distinctement ce que mes voisins du rang précédents se disaient à l’oreille (même si j’ai pas un Roumain fluent). Et voilà c’est déjà l’heure des rappels, enfin DU rappel car là encore il a été chiche : Brothers in arms et Going Home. Un Going Home sans relief, sans chaleur. Oû est le saxo d’Alchemy (normalement prévu exclusivement pour Londres) ? Là aussi, zéro prise de risque et encore quelques pins…

VIDEO : Brothers In Arms (Bucarest, 2013.04.25)

Autre chose, Mark n’a pas présenté son groupe, c’est TRES rare, d’ailleurs de mémoire, je pense que c’est la première fois qu’il ne présente pas ses compagnons de tournée…. si lui ne l’a pas fait, qu’importe, nous on le fait (on est des dingues!!!) :

LE GROUPE :

Mark Knopfler (Guitare / Voix)
Guy Fletcher (Keyboards / Guitare / Voix)
Richard Bennett (Guitare)
Glenn Worf (Bass)
Ian Thomas (Batterie)
Jim Cox (Piano / Orgue / Accordéon)
John McCusker (Violon / Cithare / Flûte)
Michael McGoldrick (Flûte / Cornemuse)

Le plus énervant a été l’attitude antipathique de Monsieur Knopfler. Ok il est fan de Dylan, mais faut arrêter le mimétisme. Déjà qu’1h55 de concert c’est court (il nous a habitué à beaucoup plus long…), si en plus MONSIEUR passe 90% de son temps tourné sur sa gauche, dos au public à sa droite, là je dis non ! Surtout que ça ne lui ressemble pas. Mais que se passe-t-il ? Il a envie de snober John et faire les yeux doux à Mickael, Richard ou Guy ?

MON COUP DE GUEULE : 
Mark et son band nous ont livré le minimum syndical.
Les personnes qui n’ont jamais vu MK live devraient apprécier. Pour les autres, la pilule est plus dure à avaler. Aucune nouvelle chanson, un rappel d’uniquement 2 titres.

Papy n’a vraiment plus envie de se sortir les doigts du cul et de nous proposer des concerts dignes de son talent. Pourquoi refaire toujours les mêmes titres, les mêmes arrangements ? Si MK est capable de nous sortir un album de 20 titres en moins de 2 ans, il devrait pouvoir nous faire des concerts avec des nouveautés !

VIDEO : Yon Two Crows (Bucarest, 2013.04.25)

VIDEO : Going Home (Bucarest, 2013.04.25)

PHOTOS : Galerie (Bucarest, 2013.04.25)


 

…Prochain report de cette tournée le 12 mai prochain pour le concert d’Anvers au Sports Paleis…

 

LIENS UTILES : 
Local-hero.org : La bible pour tout Knopfler maniac qui se respecte. The must have !

Le Blog d’Isaac : Atteint de Knopflerite très aigue depuis quelques années. Isaac suit MK sur TOUTES ses dates de concerts. Un blog à suivre, à vivre .

Le Diary de Guy : Suivez les « à côté ». Peu d’infos croustilantes mais c’set toujours sympa de savoir ce qu’ils bouffent après chaque concert :-)

Le blog de Richard : Sympa mais il va falloir qu’on se cotise pour lui acheter un appareil photo numérique…

A lire aussi:

Posted under: Live reports

Tagged as: ,

Share this:

16 comments

  • david on 29 avril 2013 at 5:46 said:

    hello mr Elian , jolie report ,avec les photos en plus :-) en te lisant j’ai été transporté à Bucarest Merci pour le voyage … et pour marko il a encore quelques dates pour faire chauffer le diesel :-)Sur que l’on aura de bons concerts par la suite avec cette étincelle qu’il nous a servi à maintes fois de bien belle manière…

  • CHEMEINGUI on 29 avril 2013 at 7:08 said:

    Tout d’abord, merci de nous faire vivre ce concert auquel beaucoup d’entre nous n’ont pas assisté. J’ai pris le temps de lire intégralement ton article, et je me suis littéralement plongé dans l’ambiance, c’est très bien décrit, et agrémenté de photos qui nous mettent directement en immersion. Quelques amis ont pu assister à ce show, et visiblement, leurs avis convergent avec le tien. Ta description et ton analyse sont dures à lire pour tout Knopflérophile que nous sommes, mais il semblerait que ce soit la vérité. Etre admirateur du maestro, ne doit absolument pas nous empêcher d’avoir un regard et une oreille critiques. Au contraire. C’est bien plus enrichissant que les analyses ou les avis lisses, sans aucun intérêt, sans consistance. Tous les avis sont dans la nature et je trouve vraiment intéressant de les échanger même si nous n’avons pas les mêmes ressentis, les mêmes émotions, etc. Pour ma part, MK était au sommet de son art en 1992 avec la tournée On Every Street, pendant la tournée Golden Heart Tour en 1996 et le Sailing to Philadelphia Tour en 2001. Je resterai éternellement nostalgique de cette période là. Et le souvenir reste impérissable. A cette époque là, lors d’un concert de Dire Straits ou de MK en solo, j’étais transporté au niveau de la « stratosphère », complètement déconnecté pendant toute la durée du show, où à chaque chanson je prenais une claque monumentale et où à la sortie je versais une larme tellement l’émotion était forte. On peut effectivement parler d’un traumatisme. Dès 2005, (Shangri La Tour), j’ai senti qu’il prenait un nouveau virage, (Même si son album Ragpicker’s dream en 2002 était bon, dont la tournée a été avortée suite à son accident). Ce virage a été confirmé en 2008 avec le Kill to Get Crimson Tour. Alors là, je baillais, à la limite de la somnolence….Et rebelote en 2010…avec Get Lucky Tour….Baillements persistants, somnolence….Je précise que c’est toujours un plaisir de voir MK sur scène, d’entendre le son de sa guitare…etc…Mais depuis 2008 jusqu’à maintenant, il est plongé dans une sorte de léthargie musicale, dans une phase de pépérisme irréversible…Il y a toujours des notes, des passages où il continue à me surprendre…Mais la setlist est très critiquable…Entre 2008 et maintenant, c’est du copié-collé. Ce qui est le plus rageant, c’est de savoir qu’il a une discographie impressionnante, (Dire Straits, Notting Hillbillies, collaborations, musiques de film, carrière solo….) et qu’il persiste à jouer les mêmes morceaux anesthésiants….C’est rageant et râlant…J’ai un profond respect pour MK, sa carrière, son oeuvre…Il a tant donné (a life in songs !)…Certes il va sur ses 64 ans, il n’est plus tout jeune….Il n’a plus rien à prouver….Et ce depuis longtemps. Il a acquis une aisance financière depuis belle lurette…Donc il ne fait pas ça pour l’argent….(« Money ? I never did it for that » MK, Canal+, l’émission 24H.). Je le crois sur parole, depuis le premier album il aurait pu se reposer sur ses rentes…La grande interrogation, c’est : pourquoi s’évertue t-il à jouer les mêmes morceaux qui nous sortent par le nez…??? Marbletown, Shangri-La, So Far Away, Done With Bonaparte….Overdose….J’ai pris ma place pour la tournée 2013, je serai comme toujours pris d’une émotion particulière avant le concert, je serai rempli d’émotion en le voyant sur scène, mais je ne me fais pas de grandes illusions sur la setlist, je ne m’attends pas à des surprises mirobolantes…Je sais que je passerai un bon moment, que je verrai celui qui a su me faire pleurer au son de sa Pensa-Suhr dans les 90’s et 2001. La magie d’antan n’y est plus…C’est différent….Mark Knopfler a changé physiquement (personne n’échappe aux stigmates du temps…) mais sa musique aussi…Il a fait des choix personnels, il a pris des directions + celtiques, plus sereines, c’est son choix…Je ne suis pas certain que ce soient les meilleures…Les salles de concert où il se produit sont toujours aussi pleines, sauf que le public est assis, depuis quelques années, ça aussi c’est nouveau….Je ne m’attends pas à un miracle…Mark fait ce qu’il lui plait, ce qu’il juge être bon. Saint-Mark a fait des miracles dans le passé !…Il a suffisamment fait don de soi-même, au prix de trois divorces…Sa vie privée a trinqué….Maintenant il préserve sa vie de famille, mais il préserve aussi sa vie musicale….Sans fards, sans artifices, mais d’une sobriété quasi monacale…Mais c’est aussi pour ça qu’on l’aime ! Cette sobriété ! Mais de là à jouer les mêmes morceaux depuis 2008 quasiment….Revoir et ré-entendre MK le 24 juillet prochain à Carcassonne, c’est évidemment un plaisir, mais un plaisir différent, je m’installerai bien confortablement sur mon fauteuil, et j’esquisserai des sourires lorsqu’il m’impressionnera par des passages de guitares qui rappelleront le bon vieux temps…Il n’y a pas 36 solutions : soit il reforme Dire Straits pour des concerts de charité, soit il reforme Notting Hillbillies, soit il prend plus de risques dans le choix des chansons de sa setlist sélectionnées dans sa besace remplie de diamants qui ont jalonné sa carrière et qui lui ont permis d’accéder au rang de guitar hero…SOIT il prend définitivement sa retraite de manière à ce que l’on conserve un souvenir intact de son oeuvre et sa carrière, et qu’il ne suive surtout pas le chemin de Bob Dylan…

    • David on 30 avril 2013 at 7:12 said:

      Heu… Mon cher CHEMEINGUI, je ne peux pas te laisser parler comme ça du « chemin pris par Dylan ».

      Certes, les concerts du Zim ne sont plus ce qu’ils étaient il y a encore une petite dizaine d’années, mais musicalement et en terme de prise de risque, c’est d’un tout autre niveau.

      • noumayos on 30 avril 2013 at 9:40 said:

        Je trouve aussi que Dylan, il a mal viré… et on est un paquet malheureusement mon pauvre David…. je n’ai conseillé a personne d’aller le voir :-\

    • Elian on 10 août 2016 at 3:01 said:

      Salut Kamel,
      En faisant le ménage sur les commentaires indésirables, je suis tombé sur le tiens que j’avais jamais lu, honte à moi.
      Je vois même qu’en 2013 tu étais toujours aussi prolifique en mots :-)
      Encore désolé de n’avoir pas vu ton message… mais comme tu le sais ce site/blog va surement vivre ces derniers instants… plus le temps, plus le courage de faire quoique ce soit

  • Noumayos on 30 avril 2013 at 1:52 said:

    Bin, le plus important c’est que tu sois objectif pour rester crédible… Tu es allé en parler à Guy sur son site ? Que t’en a dis le Dr fletch ? Je serais dans les arènes chez moi comme à chaque fois… Mais j’avoue que tu m’as bien refroidis :-$ je vais sur le site de Guy de suite en parler….

    • Elian on 30 avril 2013 at 4:27 said:

      En parler à Guy ? Pourquoi ? Pour qu’il réponde « ok » ou qu’il essaye de me justifier que c’était vraiment hyper novateur, que tout était nouveau…. non merci !
      Je préfère avoir mon indépendance et dire VRAIMENT les choses, sans langue de bois.

  • noumayos on 30 avril 2013 at 9:35 said:

    Ça sent l’expérience … douloureuse peut être….?
    En fait… ce que dit l’article , ou plutôt ce que j’en conclu, ça n’implique que moi, c’est que mark est un branlo, qu’il nous ressort la même soupe toutes les tournées et qu’il prend un peu les fans pour des cons… ce que tu dis, ça s’applique aussi aux albums… beaucoup de morceaux sur le dernier double seraient un peu trop médiocre , du remplissage en somme…
    Je ne sais pas trop ce qu’il avait promis,mais on sent vraiment ta déception, une amertume….presque un fan repantit…mais, en même temps, vu le temps que tu lui a donné, on ne peut que comprendre… par contre, c’est comme ça depuis des années mon pauvre… ça ne s’arrangera pas.. il décline, c’est dur….. mais c’est… the walk of life…;-)

  • noumayos on 1 mai 2013 at 1:12 said:

    alors, les autres dates vous ont rassuré, ou rien de mieux ???

    je suis pas allé en parler avec guy, tu as raison, ça ne sert à rien… je prefere voir un peu plus …ce qu’il va se passer :D

    • Elian on 1 mai 2013 at 12:08 said:

      Pour ma part la prochaine date est le 12 mai. Mais au vu de la setlist sur les derniers concerts, je suis partagé, ok il fait tourner ses titres mais pas forcément les bons, de moins en moins de guitare, de moins en moins de prises de risques live. A voir pour les prochaines dates…

  • eric.b on 28 juin 2013 at 7:49 said:

    J etais au concert de bercy et c etait nul! Mon idole de jeunesse s est embourgeoisé. Le rock et le blues ne cohabitent pas bien avec l argent. A mon sens clapton est une des rares exeption.

  • jp on 15 août 2013 at 1:24 said:

    J’étais au concert de Rennes et c’était génial ! Je suis les concerts de M.K. depuis 1985 et j’ai vraiment eu des frissons ce soir là ! cf commentaires de Richard Bennet !

    • Elian on 17 août 2013 at 12:49 said:

      Salut ! Merci pour ton com’. Le concert de rennes était top niveau ambiance. On a du retard mais on va essayer de faire une review rapidement de ce concert…

Laisser un commentaire

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube