Mark Knopfler@Luxembourg : Sobriété, efficacité

15.05.2013 : Mark Knopfler in Luxembourg (Esch-sur-Alzette) @Rockhal

2008, 2010, 2012… pour ce Privateering Tour, il était donc de coutume que notre cher Mark pose ses valises une nouvelle fois dans cette petite ville luxembourgeoise d’Esch-sur-Alzette.

Un peu de géo:
La salle de la Rockhal se trouve au milieu d’une friche industrielle dans le quartier de Belval. Cet endroit est en réhabilitation depuis de nombreuses années. En 2008, le paysage était proche de celui de Tchernobyl. A présent, même si les vieilles usines industrielles sont encore là en souvenir du passé, le quartier a quelque peu changé et accueille banques (normal on est au Luxembourg), centre commercial, galerie marchande, restaurants, mais également un centre de loisirs culturel dédié à la musique. La Rockhal possède deux salles, une de 1200 places et l’autre (celle qui nous concerne ce soir) de 6500 places (en configuration debout).

La Rockhal, friche industrielle

Tout le monde debout !
Les billets en vente (et pré-vente) donnaient accès soit à des places assises, soit debout.
Connaissant la salle, les places assises devaient se situer au fond (par l’aménagement d’une tribune éphémère). Les concerts debout pour cette tournée sont plutôt rares… sautons sur l’occasion !
Places assises = Venir tôt à la salle pour espérer obtenir une bonne place… devant.
Arrivé à 17h (ça c’est de ma faute… je ne suis pas matinal), après avoir raté l’arrivée des musiciens et surtout passé à côté de l’occasion de voir Richard, John Guy, Mike, Jim, Ian et surtout Mark…
Pas grave, j’aurai d’autres occasions sur cette tournée… j’espère.

Je file donc devant la salle pour y rejoindre Romain et son frère Christophe que j’avais également vu en 2008, 2010, 2011… visiblement y’a des addicts dans la place !Rockhal Luxembourg Allez, c’est parti pour au moins 5h debout. Après 30min d’attente, je vois Alexis arriver avec sa copine, quelle surprise de le voir ici…. et sans son bouc ! Pas l’animal ;-)… D’ailleurs, j’aimerai bien savoir si les animaux sont autorisés dans une salle de concert…. On fait bien rentrer des morues et des thons (je sais c’est méchant et facile… mais j’aime bien).
Y’a quelques mois, nous avions procédé à un échange : Ma Musicman LUKE 1 contre sa MK strat de 2004… que le monde est petit de se retrouver là à faire la queue…

Rockhal, avant l'ouverture des portes

Il ne pleut pas, l’heure et demi d’attente avant l’ouverture des portes passe plutôt rapidement.  J’ai de l’occupation, je compte mes doigts… j’arrive à dix et je recommence, passionnant, non ?
18h30 ouverture des portes. Après une fouille en bonne et due forme, un petit jogging pour rejoindre le devant de la scène… aie aie aie ça chauffe les cuisses… ‘suis trop vieux pour ces conneries (cf. Roger Murtaugh dans l’arme Fatale). Avec Romain et Christophe, on se dirige vers la droite, 2e rang devant le micro de Richard. Parfait pour en prendre plein les oreilles et les yeux.

rockhal luxembourg affiche

Et c’est parti pour une bonne heure et demi d’attente dans ce grand hall. Allez, je m’assoie… j’ai plus 20 ans !
De là où je suis, je distingue bien la tribune derrière moi. Une tribune de quelques centaines de places. Quand je pense que les gars ont payé plus cher pour être plus loin….
Le show ne disposant pas d’écran, j’imagine la galère (visuelle) de se retrouver à 50m de la scène… Mes pensées amicales pour Isaac et Jeroen qui ont choisi l’option « fauteuil »… ça change du 1er rang hein les gars ? :-)

L’attente se passe, des discussions s’engagent avec Romain, Christophe et Alexis…. Je ne vais pas tout vous raconter mais ça tourne autour de guitares essentiellement ;-)

L’heure du concert arrive, comme d’habitude, pas de 1ère partie, on entre tout de suite dans le vif du sujet (si j’ose m’exprimer ainsi).

Le concert :
On a droit à notre traditionnel Mister Paul Crockford qui annonce notre non moins célèbre Mark, toujours avec sa veste de patriote anglais, « il va falloir changer Paul« , pour les concerts FR, je veux te voir en sans-culotte ! :-)

Après Anvers, il ne pouvait que nous étonner au Luxembourg, une configuration de salle à 90% debout, il aime ça, mes pieds beaucoup moins. Ca devrait être plus rock. Mais malheureusement ça n’a pas suffit pour changer toute la setlist :-(

Setlist :
01. What It Is
02. Corned Beef City
03. Cleaning My Gun
04. Privateering
05. Father And Son
06. Hill Farmer’s Blues
07. I Dug Up A Diamond
08. I Used To Could
09. Romeo And Juliet
10. Gator Blood
11. Haul Away
12. Postcards From Paraguay
13. Marbletown
14. Speedway At Nazareth
15. Telegraph Road

Rappel : 
16. Brothers In Arms
17. So Far Away

 

Sur les 2 premiers titres, rien de nouveau.rockhal luxembourg(video) Privateering :

(video) Cleaning My Gun

Ce qui se dégage dès les premières notes c’est l’ambiance sur scène, beaucoup de jeux de regards entre Mike, John et Ian, ils se comprennent, ils se cherchent, ils rigolent. Rigolent-ils de Mark ou avec Mark ? Difficile de le savoir mais on sent quelques private joke sur les titres joués.
John d’un naturel timide et en retrait prend de plus en plus ses marques. Il est la pièce maîtresse de cette tournée. Jamais une fausse note, toujours en recherche de nouvelles mélodies. Son jeu s’est bonifié et quel bonheur de le voir taper du pied pour battre la mesure (geste déposer au journal officiel).Rockhal, Luxembourg, John McCusker

Dans l’ensemble, on a eu un concert avec une bonne énergie, peu de pains, ce qui est assez rare pour être signalé.
Les temps forts ont bien sûr été :
Hill Farmer’s Blues, titre phare de cette tournée, indétrônable. Même si cette version 2013 est moins dans l’émotion qu’en 2010 et souvent plus approximative dans sa recherche mélodique (solo final).rockhal luxembourg I Dug Up a Diamond, bien mieux qu’Anvers mais toujours joué en égoïste, sans solo à deux guitares. Arnaud aime à dire que cette chanson a droit pour cette tournée à sa version reggae…. il n’a (malheureusement) pas tort. On croise tous les doigts pour en avoir un peu plus pour les prochaines dates car là c’est pauvre.
Je fais partie de ceux (rares sûrement) qui pense que Marbletown n’a plus sa place dans cette setlist. 14min c’est long et Mark s’amuse à la faire durer pour avoir le prétexte de ne pas gratouiller sa Martin 40S signature (soyons précis!). Cependant au Luxembourg ce Marbletown m’a bien plu. Surement l’effet d’être devant.rockhal luxembourg Un Speedway at Nazareth assez propre mais court, trop court.
Telegrah Road nous a révélé le nouveau visage de Mark. Fini les envolées, les triolets, notre « guitar hero » s’essaye à « assurer » et multiplie les variantes en ne s’appuyant plus sur ses plans passés mais sur  des suites d’accords de 2 à 3 notes ou quelques cocottes bien connues des guitaristes en herbes. Le résultat est assez sympa (si on oculte complètement le Telegrah Road d’Alchemy ou celui de 92 :-)rockhal muxembourg La bonne surprise fut le retour de Brothers In Arms dans la setlist. Un peu courte à mon sens et avec quelques pains (personne n’est parfait). Cette bonne surprise a été enchainée par une mauvaise=>So Far Away ! En effet, personne n’est parfait. Il doit garder Piper To The End pour les concert Français et Going Home pour l’Angleterre ;-)rockhal luxembourg

Nous avons eu droit à quelques bons moments, des versions assez propres, de nouveaux licks apparaissant entre temps, mais pas de quoi fouetter un chat. Certes, cette prestation fut meilleure que Bucarest ou Anvers mais c’est pas encore le MK qu’on a laissé en 2010 ou pendant la tournée avec Dylan en 2011 et 2012. Allez Marko, encore un petit effort et on va y arriver.
We believe in you Mark !rockhal luxembourg

PHOTOS : Galerie (Esch-sur-Alzette, 2013.05.15)

 

 

 

 

La presse en parle : Reviews de L’ESSENTIEL online (écrit par Cédric Botzung) ici et  .

 

…Prochain report de cette tournée le 17 mai pour le concert à Glasgow (@SECC)…

 

LIENS UTILES : 
Local-hero.org : La bible pour tout Knopfler maniac qui se respecte. The must have !

Le Blog d’Isaac : Atteint de Knopflerite très aigue depuis quelques années. Isaac suit MK sur TOUTES ses dates de concerts. Un blog à suivre, à vivre .

Le Diary de Guy : Suivez les « à côté ». Peu d’infos croustilantes mais c’set toujours sympa de savoir ce qu’ils bouffent après chaque concert :-)

Le blog de Richard : Sympa mais il va falloir qu’on se cotise pour lui acheter un appareil photo numérique…

A lire aussi:

Posted under: Live reports

Tagged as: , ,

Share this:

2 comments

  • trousset on 10 juin 2013 at 3:28 said:

    salut elian , super ton blog , je suis avec interet l’evolution de cette tournée.je suis ravi de voir que tu m’as cité dans ton blog ;-) j’espere que tu passeras de super bon concert dans la fin de la tournée! en esperant avoir des petites chansons de l’epoque qui réapparaissent (money for nothing par exemple).au plaisir l’ami! hesite pas a me contacter si tu passes dans la marne !

    • Elian on 10 juin 2013 at 4:26 said:

      Salut Alex,
      Au plaisir de te revoir au Lux’ ou ailleurs. N’hésites pas de m’envoyer tes dates de concerts, si je passe par la marne ca sera avec plaisir.
      Et si tu veux une (autre) Peavey Wolfgang, tu sais où sonner ;-)

Laisser un commentaire

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube