Joe Satriani, Paris@Grand Rex : Unstoppable Alien

03 juin 2013 : Joe Satriani, Paris@Grand Rex

Depuis mon premier concert de Satriani en 95, de l’eau a coulé sous les ponts avec des albums plus ou moins bons mais le talent s’est bonifié avec le temps. A chaque album une tournée et à chaque tournée ma présence :-)
Encore une fois, je ne pouvais rater ça.

Le dernier album en date Unstoppable Momentum est sorti le 7 mai, soit 1 mois avant le concert, un peu short pour bien appréhender ce dernier opus.
Pour être franc, je n’ai pas été convaincu par cet album, beaucoup moins mélodieux et accessible que Black Swans and Wormhole Wizards, moins rock, plus expérimental. Bref, pas le meilleur de Satch (mais pas le pire non plus). Mais comme pour le précédent album, après l’avoir vu en live j’ai ré-appris à aimer l’album au point de le passer en boucle. Vais-je réitérer l’exploit ?

Le Grand Rex est familier à notre Guitar Hero, le dernier DVD en date avait été tourné ici. D’ailleurs quel horreur ce DVD ! Mais qu’ont-il fait avec l’image, à l’heure du HD, c’est pas possible :-(

Joe Satriani - Paris, Grand Rex (2013.06.03)

La particularité du Grand Rex : Cette salle de spectacle est aussi (et surtout) un cinéma. On y est donc très bien assis et… c’est beau ! Un petit côté United Palace Theatre de New-York. Ci-dessous un panoramique d’après concert de cette formidable salle.

Joe Satriani - Paris, Grand Rex (2013.06.03)

Arrivant vraiment à la bourre (pendant la fin de la 1ere partie), difficile de vous dresser un bilan de Oli Brown… un style très énergique qu’on pourrait résumer en blues rock de shredder. Bon, pas trop ma tasse de thé les solos de 6min avec un son crunchy un peu crasseux et des mélodies qui se limitent à débouler de la note. Sinon il a de jolies Telecaster le bougre ;-).

Joe Satriani - Paris, Grand Rex (2013.06.03)

Les lumières se rallument, je vois qu’à mes côtés se trouve Natalia, une TRES grande fan de Joe Satriani et Steve Vai. Je l’avais rencontré à 2 reprises au Club Joe sur les tournées précédentes. L’occasion était trop belle pour lui poser quelques questions de cette passion histoire de tuer un peu le temps avant l’arrivée de la star du soir.
Etonnant de rencontrer une fan de Guitar Hero qui ne joue pas de guitare !
Pour une fan c’est une fan, une série de plusieurs dizaines, que dis-je, centaines de signatures de Satriani et Vai, des meet n’ greet en veux-tu en voilà, des voyages aux States, Japon…. pour voir ses artistes…. ça me rappelle quelqu’un pour un autre artiste…

Retrouver la prestation sur scène de Natalia durant le dernier passage de Steve Vai à l’Olympia. I Was There y était !

Joe Satriani - Paris, Grand Rex (2013.06.03)

Etrangement, le groupe n’est pas le même que sur l’album, Joe aime changer, surement une orientation live différente ou juste un problème d’emploi du temps pour certains de ses musiciens. Quoi qu’il en soit le Band est composé de :

Joe Satriani : Guitare
Mike Keneally  : Claviers et guitare
Bryan Beller : Basse
Marco Minnemann : Batterie

Les lumières se baissent, la batterie de Marco Minnemann commence le show…. et Joe arrive. C’est parti pour plus de 2h de guitare non stop !  Joe Satriani - Paris, Grand Rex (2013.06.03)

Setlist : 

01 Devil’s Slide
02 Flying in a Blue Dream
03 Unstoppable Momentum
04 The Weight of the World
05 Intro+Ice 9
06 The Crush of Love
07 I’ll Put a Stone on Your Cairn
08 A Door into Summer
09 Lies and Truths
10 Satch Boogie
11 Shine On American Dreamer
12 Three Sheets to the Wind
13 Cryin’
14 Jumpin’ In
15 Jumpin’ Out
16 A Celebration
17 Always with Me, Always with You
18 Surfing with the Alien

Rappels : 
19 Crowd Chant
20 Summer Song
21 Rubina

Si l’intro est assez longue (1min40s avant d’entendre les premières notes de Joe), on est très vite dans le bain et le ton est donné : Ce soir ça va jouer !
Contrairement aux 2 derniers concerts de Joe à la Cigale (videos ici et ) où le ton Rock était évident avec un jeu moins soliste shredder (Joe n’a plus rien à prouver de ce côté à). Là, retour au Grand Rex et retour DU Guitar Hero. Pas de chichi, il envoie du lourd ce soir !

Joe Satriani - Paris, Grand Rex (2013.06.03)

La part belle est faite sur le nouvel album (presque joué dans son intégralité). Même si les titres sont encore très méconnus du grand public, les arrangements proposés nous encouragent vivement à aller à la Fnac dès demain !

Video :  I’ll Put a Stone on Your Cairn / A Door into Summer
(Paris@Grand Rex 03.06.2013)


Le mélange entre tubes « anciens » et titres du nouvel album est subtilement bien amené. Pas le temps de s’ennuyer.

Joe Satriani - Paris, Grand Rex (2013.06.03) Difficile de faire ressortir un titre tant tout a été calibré au poil. Contrairement à certains artistes qui se reposent un peu trop sur leurs acquis en proposant un peu toujours les mêmes titres en live où en prenant très peu de risques sur de nouveaux arrangements, là, Joe nous surprend. On pourrait citer en exemple Always With Me, Always With You, format FM par excellence 3min30 et un de ses plus gros succès populaire) qui là, nous a fait voyager pendant 12min !

Video  : Always With Me, Always With You (Paris@Grand Rex 03.06.2013)

Au fil des titres l’ambiance monte… je suis entouré d’américains, venu de passage à Paris et venu pour le concert, ils sont survoltés. Rare de voir une aussi bonne ambiance en gradins. Rapidement certain(e)s se mettent debout et commencent à danser aux sons des mélodies de Monsieur Satriani. L’ambiance est assurée !

Joe Satriani - Paris, Grand Rex (2013.06.03)

Joe n’est pas qu’un soliste hors pair, il sait capter son auditoire. Ne parlant (et chantant) peu (ou pas), le spectacle se trouve ailleurs. Des clips un poil kitch (Joe est toujours border line entre le kitch et la tendance du moment) sont projetés derrière le groupe pendant de longues minutes, on peut entre autre s’évader sur les routes de la Death Valley ou survoler les grands lacs de l’ouest américain…

Joe Satriani - Paris, Grand Rex (2013.06.03)

Les mimiques de Joe contribuent beaucoup à la communion avec le public. Que ça soit sa bouche ouverte pour beatboxer ses notes ou comme souvent, le bras levé comme pour invoquer les dieux ou tout simplement accompagner sa note jusqu’au fond de notre âme… Joe fait le show… à sa manière.

Joe Satriani - Paris, Grand Rex (2013.06.03)

Je ne vais pas reprendre tous les titres un par un, on y sera encore demain. Pour ça, je vous laisse vous rendre sur les plateforme videos pour vous faire votre propre idée.

Si je dois apporter un petit bémol à cette superbe soirée, ça serait pour Mike Keneally. Je l’ai trouvé trop brouillon, plus dans la grosse démonstration que dans l’efficacité et la mélodie.
Je regretterai aussi ne n’avoir pas entendu Big Bad Moon qui m’avait tant scotché à la Cigale fin 2012. Et un Satriani qui chante (bien) c’est quand même rare !

Moment assez sympathique de cette soirée : Joe  s’est offert le luxe à deux reprises de faire deux belles fausses notes. Vous croyez que ça pourrait démoraliser notre Américain ? Que neni ! Il s’en est amusé en souriant et même en accentuant les traits, en se mettant en scène, pointant du doigt des fans du 1er rang en leur disant « Non les gars pas cool d’avoir filmé ça :-) »
Autant de détachement, c’est pas la marque d’un grand ça ? !Joe Satriani - Paris, Grand Rex (2013.06.03)

A la fin du concert, après avoir fait un tour côté merchandising (et vlan encore 30€ et un Tshirt trop grand :-(), je prends quelques photos de la foule, de l’affiche du concert…

Joe Satriani - Paris, Grand Rex (2013.06.03)

Je vois pas mal de monde se prenant en photo avec une tête connue…. et oui c’est bien lui, Patrick Rondat est là !
Le Patrick Rondat, guitaristre emblématique de Jean-Michel Jarre dans les années 90.
Le Patrick Rondat du G3 1998 avec Satriani et Schenker.
Le Patrick Rondat que j’avais croisé à la Fnac d’Amiens en 2004 pour un showcase épique !!! (oui j’ai de belles anecdotes :-)).
Le Patrick Rondat qui a ouvert la porte en France aux shredders. Hop vite une photo ;-).
J’en profite pour lui parler de son (excellent) précédent concert au Divan du Monde avec Tony MacAlpine (Mars 2012) et quelques questions sur son prochain album…

Joe Satriani - Paris, Grand Rex (2013.06.03)

Et comme pour l’album précédent (Black Swans and Wormhole Wizards), j’ai réécouté Unstoppable Momentum dans le métro juste après le concert et là : Bing ! J’ai craqué et il passe en boucle… lui aussi.
Joe, il faut que t’arrêtes de nous proposer des albums qu’on aime après t’avoir vu ! C’est quoi ton secret ?
Bon allez, bonne nuit à tous et on se voit en 2014 pour la prochaine tournée de Chickenfoot ?

PHOTOS GALLERIE : Joe Satriani, Paris@Grand Rex (03.06.2013)

A lire aussi:

Posted under: Live reports

Tagged as: , , ,

Share this:

4 comments

  • Maix on 10 juin 2013 at 9:25 said:

    Superbe article, je partage tous tes avis (Mike Keneally, Oli Brown etc)

    De la passion, de l’envie, de l’éclate, voilà l’était d’esprit de Stach en concert, et c’est ça que j’aime. Merci Joe pour ce moment extra, j’attend ta nouvelle prestation en France avec impatience (pour la 3ème fois déjà !! )

    ps: Tu as oublié dans ta setlist l’intro qui nous a emmené sur Cool#9

    Maixent.

Laisser un commentaire

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube