(Part 2/7) MK – Concerts clés USB de Ljubljana (#7) à Newcastle (#17)

MK usb stick mp3 part2La suite des reviews des sticks. après Bucarest, Istanbul, Sofia, Belgrade, Torino et Milano (que vous pouvez retrouver ici), voici les 11 concerts suivants :

#07 – 2013.05.04 Ljubljana @Dvorana Stožice Sports Park Arena

#08 – 2013.05.05 Zagreb @Arena Zagreb

#9 – 2013.05.07 Prague @O2 Arena

#10 – 2013.05.08 Lodz @Atlas Arena

#11 – 2013.05.10 Berlin @O2 Arena

#12 – 2013.05.11 Bremen @ÖVB-Arena

#13 – 2013.05.12 Antwerpen @SportsPaleis

#14 – 2013.05.14 Amsterdam @Ziggo Dome

#15 – 2013.05.15 Luxembourg @Rockhal

#16 – 2013.05.17 Glasgow @SECC

#17 – 2013.05.18 Newcastle @Metro Radio Arena

 ———–

 Ljubljana 2013

#07 – 2013.05.04 Ljubljana @Dvorana Stožice Sports Park Arena

Setlist :
01. What It Is (6’58)
02. Corned Beef City (4’57)
03. Privateering (7’36)
04. Father And Son / Hill Farmer’s Blues (9’02)
05. Back To Tupelo (5’27)
06. I Used To Could (3’51)
07. Romeo And Juliet (9’07)
08. Song For Sonny Liston (8’28)
09. Postcards From Paraguay (6’04)
10. Haul Away (4’28)
11. Marbletown (13’28)
12. Yon Two Crows (5’03)
13. Telegraph Road (15’23)

Rappels
14. Brothers In Arms (8’29)
15. So Far Away (6’15)

Morceaux choisis :

What It Is : Intro d’avant concert un peu plus longue.

Corned Beef City : Son assez sourd, manque de nuances. Point positif : On entend bien les choeurs sur le refrain.

Hill Farmer’s Blues : Malheureusement beaucoup (trop) de pains pour cette formidable chanson 5min58, 7min40, 8min06, 12….

Back To Tupelo : Titre rare de cette tournée. Ce qui dérange c’est la rythmique, la (quasi) même que I Dug Up A Diamond.
Solo un peu trop court.

Song For Sonny Liston : Son de la LP dégueulasse, on a l’impression qu’il joue sur un vieux multieffet Zoom 2020 !
J’ai beau m’ennuyer avec cette chanson sur cette tournée (je veux revivre la tournée 2005!), là, j’ai été agréablement surpris par la performance, plus rock, plus punchy.
C’est pas LE titre de cette soirée mais il est bien positioné.

Postacards From Paraguay : Intro de présentation du groupe…. MK TRES en forme, très blagueur.
J’aime quand MK se prend pour un pérouvien et pousse des petits cris « paraguayhihiiiiiii ».

Marbletwon : Petit solo de piano sur la fin à 11min10 assez rare pour être signalé.
Pour le reste, rien de nouveau.

Yon Two Crows : Ah enfin un titre sympa ! Qu’est ce que j’aime ce titre, cette montée jusqu’au solo final m’hérisse les poils !

Brothers In Arms : Une version sans fausse note, c’est rare !
En revanche, durant toute la chanson y’a un bruit de fond style vibreur de portable.
A la fin de la chanson sur les applause, une sorte de bruit de cymables pendant 10s assez pénible.

So Far Away : Mais c’est qui qui siffle sur le début de l’intro instrumentale ? Il est marrant le gars… En revanche, pour arriver à la capter il devait être très près du micro « audience ».
Et fallait s’y attendre, Marko a complétement dit en Yaourt le nom de la ville (Ljubiana). Vous êtes capable de la dire vous ? Moi non !

NOTE : 7/10

Les + :
– Setlist (certains titres peu joués)
– Yon Two Crows, Song For Sonny Liston, Telegraph Road, Corned Beef City

Les – :
– Le mix
- Beaucoup de pains

– Manque de chaleur

 Lien utiles :
Commandez votre clé usb du concert de Ljubljana 

—————

zagreb 2013

#08 – 2013.05.05 Zagreb @Arena Zagreb

Setlist :
01. What It Is (6’24)
02. Corned Beef City (4’53)
03. Privateering (7’01)
04. Father And Son / Hill Farmer’s Blues (9’13)
05.Kingdom Of Gold (6’55)
06. I Used To Could (4’00)
07. Romeo And Juliet (9’07)
08. Gator Blood (5’14)
09. Prairie Wedding (4’51)
10. Postcards From Paraguay (6’04)
11. Marbletown (12’45)
12. Speedway At Nazareth (6’44)
13. Telegraph Road (16’24)

Rappels :
14. Brothers In Arms (8’44)
15. So Far Away (5’57)

Morceaux choisis :

What Is Is : Un son plus « garage » que les précédents : j’aime. Le pont guitare-flute très intéressant, John « sautille » autour de la mélodie. Mark glisse quelques notes subtiles avant d’envoyer du bois pour le finish. Dernière partie tout aussi intéressante avec un Mark en grande forme…. le concert commence bien !

Privateering : Quelques libertés sur le chant, Mark s’amuse à changer quelques peu la mélodie, du plus bel effet.

Hill Farmer’s Blues : Un poil plus dynamique, toujours aussi court mais sans gros pains. Je m’étonne du son de la LP, on s’attend à chaque seconde de la grosse bourde et puis non, ça passe bien.

Kingdom of Gold : LE moment de ce concert. Enfin un solo qui laisse pleurer la Pensa MKD. TOP.

I Used To Could : Le son est mal retranscrit, le titre tombe à plat. C’est mou. C’est du sous Walk of life…. c’est dire. Malgré une belle présence de Jim au piano.

Gator Blood : C’est quoi cette intro ? MK se cherche et ne trouve pas la mélodie !!!!

Praire Wedding : Titre peu joué… heureusement. Qu’est ce que c’est chiant ! Les croates ont du avoir un gage ou être punis pour subir ça.

Speedway At Nazareth : Version easy guitar mais efficace. On n’est pas sur les envolées des tours précédents mais ça envoie pas mal.

Brothers In Arms : J’adore ! Surement la plus belle version de ce début de tournée, propre, inspirée. Manque un poil d’émotion et un jeu plus doux (moins en force) et on y est.

So Far Away : Comme d’hab, beurk….. mais cette version passe pas trop mal, Mark pousse sa voix sur d’autres tonalités, ça change. Il nous fait même l’honneur de s’exciter sur quelques notes à la fin : Pas mal Marko !

NOTE : 8,5/10

Dans l’ensemble un bon, voir très bon concert. 

Les + : 
- Kingdom of Gold et l’ensemble des titres

Les – :
- A part le mix je ne vois pas trop

  Lien utiles :
Commandez votre clé usb du concert de Zagreb 

—————

prague 2013

#9 – 2013.05.07 Prague @O2 Arena

Setlist : 
01. What It Is (6’44)
02. Corned Beef City (5’03)
03. Privateering (7’28)
04. Father And Son / Hill Farmer’s Blues (9’18)
05. Kingdom Of Gold (7’18)
06. I Used To Could (3’40)
07. Romeo And Juliet (9’07)
08. Sultans Of Swing (8’38)
09. Gator Blood (5’07)
10. Miss You Blues (4’51)
11. Postcards From Paraguay (6’03)
12. Marbletown (13’51)
13. Speedway At Nazareth (6’45)
14. Telegraph Road (15’42)

Rappels :
15. So Far Away (6’24)
16. Piper To The End (7’37)

Morceaux choisis :

What It Is : Oh lala tout mou le son. La sortie est inférieur aux autres concerts…ça commence mal.
Trop de compression sur la batterie. ca ne sonne pas naturel. et les cymbales me fatiguent VRAIMENT. Il va falloir que Ian modifie son jeu. Je serai d’avis de lui retirer ses cymbales :-)
A 6min02 : Il a du mal à faire passer la note…
6min08, 14 puis 26 : Gros pains… ca tire sur les avant bras.

Corned Beef City : Oh lala c’est Painland ce titre. Pourtant (très) peu casse gueule techniquement.

Privateering : Voix d’MK faisant pas mal de variations de la mélodie initiale, pas mal. Sauf que le souci et la synchro avec les musicos… des fois c’est à côté notament sur les ponts (pré refain).
On distingue assez mal certains instru. C’est une cata. J’aimerai qu’on me présente l’ingé-son soit disant professionnel car là, avec Audacity j’aurai pu faire pareil.
Le titre ne décolle pas. Ca promet pour le reste de la setlist :-(

Father and Son : On continue dans la boulangerie…. ENORME pain à 1min20. Ca fait mal aux oreilles.
Décidément très petite forme ce soir et Mike en remet une couche à 2min27…

Hill Farmer’s Blues : Beaucoup trop de reverb, beaucoup trop de pains et d’approximation dans le jeu de guitare.
Vais-je continuer l’écoute ce concert ? Ca devient catastrophique, c’est pains sur pains. Ce titre qui d’ordinaire nous transporte en est réduit à un jeu amateur découvrant ses gammes. J’en suis triste et confus pour lui.

Kingdom Of Gold : Que c’est beauuuuuu mais gaché par TROP de cymbales. Je me répète mais ON VEUT REVOIR DANY !

I Used To Could : Comment dire…. heu…. c’est plat. Voilà c’est dit!

Gator Blood : Comme sur d’autres enregistrements, y’a un bruit d’instrument introuvable et très agaçant. J’offre un Carambar à celui qui m’identifie cet instrument répétitif sur toute la chanson. Et j’offre mon poids en fraises Tagada pour celui qui me vole avant concert cet instrument de malheur. Le message est passé.

Miss You Blues : Titre TRES rare sur cette tournée… et c’est tant mieux !
Gros pains côté Richard sur les arpèges.

Postcards From Paraguay : J’aime bien son petit cri « I knoooow » sur le pont d’après refrain. Je sais, il ne m’en faut pas beaucoup.

NOTE : 6/10

Les + :
- Dure de trouver un point positif à ce concert…

Les – :
- Toujours des problèmes de mix, on peut même dire sans trop s’avancer que ce stick est le plus mauvais enregistrement de la tournée.
- Trop de cymbales, on entend que ça !

   Lien utiles :
Commandez votre clé usb du concert de Prague

————–

lodz 2013#10 – 2013.05.08 Lodz @Atlas Arena

Setlist :
01. What It Is (6’40)
02. Corned Beef City (5’04)
03. Privateering (7’16)
04. Father And Son / Hill Farmer’s Blues (9’43)
05. 5.15 A.M. (6’21)
06. I Used To Could (3’37)
07. Romeo And Juliet (9’07)
08. Sultans Of Swing (8’32)
09. Gator Blood (4’46)
10. Haul Away (4’21)
11. Postcards From Paraguay (6’12)
12. Marbletown (12’49)
13. Speedway At Nazareth (6’43)
14. Telegraph Road (16’23)

Rappels :
15. Brothers In Arms (8’53)
16. So Far Away (6’22)

Morceaux choisis :

What It Is : Gros pains à 6min05.
Sur le solo final bon relais du violon.

Corned Beef City : 4min 48, 50 et 57, MK imite le singe !!!! Est-ce une mauvaise blague de l’ingé-son ou vraiment MK qui se lache ? C’est assez étrange.

Hill Farmer’s Blues : Superbe version, notamment par sa voix et aux effets de style qu’il propose. Les réponses guitare-voix sont superbes. Niveau solo, pas mal, c’est au niveau de 2010 mais le Marko est en forme, je regrette un peu la grosse descente de note en fin de solo qui est un peu sans saveur, il peut jouer un peu plus dans l’émotion le bougre.

5:15AM : Titre assez rare de la tournée. Faut avouer qu’il fait bien d’être rare car la voix de notre MK ne tient pas la note.
Sympa le clavier à la fin mais les cymbales à répétitions+la cithare (ou un truc qui lui resemble) : NON !
Ce titre pourrait être un grand morceau si ça partait, mais, ça ne décolle pas :-(

Sultans Of Swing00min12 : Ca commence mal, avant même d’entamer le 1er couplet, un pain !!
3min59 : mini pain (au chocolat ?).
Malgrè ces pains, cette version est intéressante car très energique sur le solo final, MK teste des choses.
Bien souvent les doigts ont du mal à bien se poser sur le manche et les notes sortantes sont quelques peu étouffées ou faiblardes mais dans l’ensemble papy Knopfler a encore des ressources.

Gator Blood : D’habitude je n’aime pas plus que ça cette chanson mais là, je me suis laissé séduire et embarqué.

Marbletown : Pareil que pour Gator Blood, j’ai pas d’affnités avec cette chanson mais là, j’avoue avoir été séduit. C’est de la dynamique à tous les étages, j’adore !

Speedway At Nazareth : Oh putain qu’elle est bonne celle là ! Jean-Marc Généreux juré de danse avec les Star aurait dit « C’est un 10 ! ».

Telegraph Road : Petit cafouillage avec la Dobro à 00min34, c’est assez rare pour être signalé.
Solo final un peu mou mais assez carré. Des nouveaux gimicks intéressant. On regrettera peut-être un manque de fougue et une non prise de risque. Le tout est quand même très acceptable.

Brothers In Arms : Un BIA qui manque un peu de fluidité, peut-être un peu trop agressif. C’est d’ailleurs une récurente sur BIA version 2013.

So Far Away : L’intro du 1er couplet avec son « Here I am again in POLAND AGAIN » vaut le détour. une version bien énergique pour cloturer cet excellent concert.

NOTE : 8.5/10

Je pense qu’on tiens là un très bon concert. Il manque juste une setlist un peu plus touffue et on aurait presque le meilleur concert de ce début de tournée.

Les + :
– Superbe version d’Hill Farmer’s Blues
– Certains titres en sommeil (Gator blood, Marbletown) ressortent plutot pas mal dans ce live.
– L’ensemble du concert tiens la route.

Les – :
– Le Mix
– Quelques pains

    Lien utiles :
Commandez votre clé usb du concert de Lodz

 —————

berlin 2013#11 – 2013.05.10 Berlin @O2 Arena

Setlist :
01. What It Is (6’43)
02. Corned Beef City (5’00)
03. Privateering (7’00)
04. Father And Son / Hill Farmer’s Blues (9’18)
05. Back To Tupelo (5’19)
06. I Used To Could (3’34)
07. Romeo And Juliet (9’07)
08. Sultans Of Swing (8’22)
09. Gator Blood (5’04)
10. Haul Away (4’34)
11. Postcards From Paraguay (5’54)
12. Marbletown (14’07)
13. Speedway At Nazareth (6’50)
14. Telegraph Road (15’43)

Rappels :
15. Brothers In Arms (8’41)
16. So Far Away (5’44)

Morceaux choisis :

What It Is : Paul Crockford en PLEINE forme pour son a annonce traditionnelle. Dès les premières notes, une bonne énergie qui annonce un concert assez dynamique. Mark pousse la voix pour faire sortir son côté rock oublié ces dernières années…

Hill Farmer’s Blues : Variante du solo. Pas de grandes envolées mais un solo très propre.

Back to Tupelo : Enfin un BTT qui tient la route. Moins de mandoline, accent sur la guitare et la voix.
Une entrée sur le solo avec une belle maîtrise de la pédale de volume : De toute beauté.
A noté  : Grosse boulette des ingé-son où plutôt ceux qu’ont copié le master sur les sticks… ces gros malins on oublié l’ID tag de ce titre et ont mêmes poussé le vice de ce trompé dans le titre. Back To Tupelo est devenu 05:15. Bien joué :-)

I Used to Could : Guitare manquant de relief. Pourtant ce itre envoie pas mal mais sur l’enregistrement, la transcription n’est pas optimal.

Sultans of Swing : 6min24s : boulette. Le dernier roulement de batterie est assez limite…. à côté ?
On a eu le droit à la fin d’un petit « Danke Schon », ça change du bon vieux « Thank You ». Vivement les concerts français :-)

Gator Blood : On entend mieux l’harmonica même si j’aimerai qu’on l’entende VRAIMENT.
Le solo de Mark est assez sympa même si ce son de Strat et ce riff tournant me tape un peu sur les oreilles.

Haul Away : John a un peu merdé sur la mélodie notamment sur la relance de la chanson (à la fin).

Postcards from Paraguay : Un titre plein de « yayyaaaa », « hiiiihiiiii ». ca donne envie de monter un lama et de parcourir la cordilière des Andes.

Marbletown : La plus belle version de la tournée ? C’est pas impossible….

Speedway at Nazareth : Punchy mais jeu de guitare très hasardeux. il arrive à ses limites… difficiles d’être imaginatif, contrôler la mélodie et le tempo. On a chaud à chaque note mais ça passe.

Telegraph Road : Y’a de l’idée… il a encore de beaux restes. Dommage qu’il ne puisse plus faire certains enchainements qui ont fait de ce titre un ovni musical.

Note : 8.5/10

Pas mal du tout ce concert… manque plus que Yon Two Crows, I Dug Up A Diamond et Kingdom Of Gold, un titre supplémentaire en rappel et on a le concert (presque) parfait

Les + :
- Il était en forme le marko ce soir là !

Les – :

     Lien utiles :
Commandez votre clé usb du concert de Lodz

—————

bremen 2013#12 – 2013.05.11 Bremen @ÖVB-Arena

Setlist :
01. What It Is (6’24)
02. Corned Beef City (5’05)
03. Privateering (7’17)
04. Father And Son / Hill Farmer’s Blues (9’32)
05. I Dug Up A Diamond (5’05)
06. I Used To Could (3’40)
07. Romeo And Juliet (9’17)
08. Sultans Of Swing (9’06)
09. Gator Blood (5’12)
10. Haul Away (4’38)
11. Postcards From Paraguay (6’01)
12. Marbletown (12’35)
13. Speedway At Nazareth (6’50)
14. Telegraph Road (15’21)

Rappels : 
15. So Far Away (6’46)
16. Piper To The End (7’30)

Morceaux choisis :

What It Is : Version hasardeuse. Même si il s’essaye à des choses, on sent qu’il ne veut pas trop en faire et se retient pour éviter les pains. Dommage car il est en forme papy sur ce début de concert.

Father and son / Hill Farmer’s Blues : La transistion se fait de mieux en mieux même si je regrette le Golden Heart de 96 qui se prêtait bien mieux à cette transition. Un F&S timide manquant de recherche. Le strict minimum.
HFB est comme toujours un titre phare de cette tournée. Mais comme à chaque fois un Mark bien trop crispé sur son solo ce qui donne.
7min58 un bend un peu à côté.
8min15:Il a voulu faire quoi là ?!!
8min25 : aie !
8min38: re-aie !
Il va alloir qu’il bosse ses gammes. Pourquoi ces envolées rapides ? Il ne peux plus les exécuter alors qu’il s’adapte sur de l’émotion. Allez Marko fait pleurer ta LP.

I Dug Up A Diamond : Quelle belle intro mais l’ambiance retombe à plat dès les 2 premières phrases.
Sa voix est très fatiguée sur ce titre. Il tente de la chanter à la tierce et c’est à côté. Emmylou REVIENT !
1er solo : Ca passe de justesse
2eme solo : Elle n’éclipsera jamais la version de 2006 même si ce solo et plus dans la gamme et les relances de mélodies, bien plus que sur les concerts précédents.
4min34 : Un problème de micro ? Bizarre ce bruit étouffé.

Sultans Of Swing : Je me cherche, tu te cherches, il se cherche…. ça résume assez bien le morceau. Manque d’inspiration total. surement que l’envie n’est plus là, ça expliquerait beaucoup de choses (=>SOS peu joué en 2013).
3min57 : Joli pain Madame la boulangère !
Début du 2nd solo : MK a mangé du lion… il envoie du steack ! Ce qui suit est assez propre même si il tournicotte un peu trop autour de la mélodie et ne prend pas les risques nécessaires qu’on attend pour ce morceau qui a forgé la lègende et le son de Mark Knoplfer.

Gator Blood : Première notes totalmeent HS.
Son dégueulasse de sa strat sur ce titre.

Postacards From Paraguay : Très propre, des phrases à la tierce, des petites notes deci, delà, bien placées qui sortent de sa strat. Pas mal !

Marbletown : A 7min, John et Glenn improvise un petit passage de Whole Lotta Rosie d’AC/DC. Evidemment la salle réagit (moyen), faudrait pas les réveiller :-)

Speedway At Nazareth : Pas mal cette version. On est pas dans la folie des tournées précédentes mais ca envoie du steack comme on dit ! :-)

Telegraph Road : 1er solo un peu gâché par quelques « boulettes »

Note : 7/10

Versions trop hésitantes, encore beaucoup trop de pains
Voix éteinte, souvent à la limite du juste

Les + :

Les – :
- Beaucoup de pains

     Lien utiles :
Commandez votre clé usb du concert de Bremen

———-

antwerpen 2013#13 – 2013.05.12 Antwerpen @SportsPaleis

Setlist :
01. What It Is (6’24)
02. Corned Beef City (5’02)
03. Privateering (7’06)
04. Father And Son / Hill Farmer’s Blues (9’08)
05. I Dug Up A Diamond (5’06)
06. I Used To Could (3’40)
07. Romeo And Juliet (9’02)
08. Sultans Of Swing (7’55)
09. Gator Blood (5’25)
10. Haul Away (4’29)
11. Postcards From Paraguay (6’18)
12. Marbletown (13’07)
13. Telegraph Road (15’00)

Rappels :
14. So Far Away (6’49)
15. Piper To The End (7’58)

Morceaux choisis :

Father and Son : Surement la plus belle version de ce début de tournée. Transistion avec Hill Farmer’s Blues bien amenée.

Hill Farmer’s Blues : Une des meilleures versions. Bien chaude à souhait.
On est toujours en dessous des préstations de 2010 mais ne boudons quand même pas notre plaisir.

I Dug Up A Diamond : Plus (+) de chaleur dans la voix et l’orchestration. Dommage que la Les Paul ne soit pas un peu plus forte, la mandoline prédomine trop. L’effet reverb court me gêne un peu. Je n’avais pas mémoire d’en avoir autant entendu en LIVE.
Très belle version, un peu plus longue.

I Used To Could : L’intro à la guitare (seule) est étrangement mixée, hyper plat, sans aucun effet, ça sonne faux.
Le son de la Danelectro un peu trop métallique, manque de naturel. Le titre manque de dynamique et n’arrive pas à nous faire bouger, alors qu’il le fait sur d’autres Live.

Sultans Of Swing : Qui aurait cru que ce titre deviendrait rare ! dans la lignés des précédentes version… on s’ennuie ferme !
Et, il va falloir dire à Ian d’arrêter avec les cymbales, y’en a trop et ça me tape sur les oreilles.
Beaucoup de notes ont du mal à passer, ce titre doit trop lui chauffer les doigts. c’est pas aussi précis et net qu’avant. Même la partie finale a eu ses loupés.
On comprend mieux pourquoi il ne la joue plus trop en Live.

Gator Blood : Y’a un bruit de fond très pénible qui ressemble à un petit canard dans une machine à laver… je vous laisse imaginer.
Autant en Live ce Gator Blood était surdynamité, guitare trop forte, belle énergie mais là, tout retombe. On n’entend même pas ce pauvre Guy et son harmonica, que c’est fâcheux.

Postcards From Paraguay : Guitare en retrait, où est le coté claquant du rendu Live ?

Telegraph Road : Un son un peu plus crasseux qu’en Live.

Piper To The End : Version leeeeeente….

Note : 8/10

Concert propre. Même si la prestation a été assez bonne dans l’ensemble avec une setlist bien sympa.
Il manque la petite étinncelle, le petit quelque chose pour faire de ce concert un incontournable de 2013.
Vous pouvez aussi retrouver notre review complète de ce concert ici avec un ressenti Live différent.

Les + :
- La set list.
– Concert assez « propre »

Les – :
- Peu de prises de risques.

      Lien utiles :
Commandez votre clé usb du concert de Antwerpen

 ———-

amsterdam 2013#14 – 2013.05.14 Amsterdam @Zigoo Dome

Setlist :

01. What It Is (6’49)
02. Corned Beef City (5’19)
03. Privateering (6’56)
04. Father And Son / Hill Farmer’s Blues (9’49)
05. I Dug Up A Diamond (with Ruth Moody) (4’56)
06. Seattle (with Ruth Moody) (4’29)
07. Kingdom Of Gold (with Ruth Moody) (6’58)
08. Romeo And Juliet (9’06)
09. I Used To Could (3’50)
10. Haul Away (4’27)
11. Postcards From Paraguay (6’25)
12. Marbletown (13’02)
13. Speedway At Nazareth (6’49)
14. Telegraph Road (16’26)

Rappels :
15. So Far Away (6’33)
16. Piper To The End (6’57)

Morceaux choisis :

What I Is : Présentation de Paul Crockford avec quelques mots en hollandais, sympa pour commencer le concert avec le public dans la poche !
4min56 : aie les oreilles :-(

Hill Farmer’s Blues : Les arpèges d’intro de Richard quelques peu changeants.
Réponse guitare-voix avec quelques faussetés.
8min3s MK s’est un peu trop emballé…
Malgré ces fausses notes le solo est assez bien inspiré et propre. MK est dans un bon soir. La dynamique est là, la prise de risque aussi, il suit le tempo. Trop souvent sur ce titre 2013 il « subissait » le rythme, là, il l’impose.

I Dug Up A Diamond : La guest de la soirée : Ruth Moody.
Viré moi cette rythmique ! J’en peux plus. Ca dénature complément la chanson. Ce titre est fabuleux, là il est gâché :-(
1er solo pas mal, and dans la lignée du 1er, pas d’erreur, tout en simplicité, douceur. Ca manque un peu de rondeur mais bon, ça passe.
L’intérêt d’y mettre Ruth est nul. Elle ne fait que les choeurs. C’est un peu du foutage de gueule.

Seattle :  Là encore Ruth ne sert pas à grand chose. Mais pourquoi Mark ne la met pas plus en avant ?

Kingdom Of Gold : Ah, enfin un titre sympa… Allez Mark fait péter la Pensa !
On aurait voulu un solo plus « rentre dedans », dur de le faire bouger le Marko :-(
Bon pas grave, ça tiens quand même la route. Il se rattrapera sur Speedway ou Telegraph…
Pour info Ruth était aussi présente sur ce titre… mais je ne l’ai pas entendu :-)

Haul Away : On regretterai presque qu’elle ne dure pas plus longtemps. Top

Postacards From Paraguay : Sur l’intro, MK présente ses musiciens et notamment « IanTO » :-)
MK très en forme qui chantonne pendant la présentation des musiciens… ça annonce une très belle version…

Ben non, la version a été assez lisse, pas de « petit plus ». Certes, elle reste superbe mais pas plus.

Marbletown : 13min annoncés sur la tracklist, ça va être long…
Et c’est long… on attend toujours avec impatiencen la 9ème minute pour se remuer…

Speedway At Nazareth : IanTo impose le rythme, MK a du mal à suivre mais tiens la route. Quelques notes border line mais ça passe.
Ca le fait quand même ! Je dirai même qu’il a un côté Rock bien punchy.

Telegraph Road : ils ont poussé le crunch, limite un son à la ZZ Top, étonnant cette overdrive, comme pour atténuer quelques faussetés.
Le solo tiens la route et est bien propulsé par le band, dommage qu’il soit quelque peu écourté. Mark ne part plus dans ses grandes envolées mais pas grave on retrouve sa patte et le plaisir.

So Far Away : Ca « cymbale » tout le temps. Quelle horreur, ça couvre toute la mélodie et la guitare de Mark.

Piper To The End : Je l’attendais celui-là… Quelques variantes sur la fin, dommage qu’elle ne dure pas plus longtemps.

 

NOTE : 8/10

Les + :
- Hill Famer’s Blues

– Yon Two Crows bien sur.
– Un Speedway A Nazareth bien énergique

Les – :
– Le Mix. Le son est souvent crasseux, pas très limpide.

Lien utiles :
Commandez votre clé usb du concert de Amsterdam

 —————-

 

luxembourg 2013#15 – 2013.05.15 Luxembourg @Rockhal

Setlist :
01. What It Is (6’22)
02. Corned Beef City (4’39)
03. Cleaning My Gun (5’40)
04. Privateering (7’23)
05. Father And Son / Hill Farmer’s Blues (9’09)
06. I Dug Up A Diamond (5’08)
07. I Used To Could (3’38)
08. Romeo And Juliet (10’31)
09. Gator Blood (5’00)
10. Haul Away (4’24)
11. Postcards From Paraguay (6’26)
12. Marbletown (13’41)
13. Speedway At Nazareth (6’44)
14. Telegraph Road (16’11)

Rappels :
15. Brothers In Arms (8’31)
16. So Far Away (6’02)

Morceaux choisis :

What It Is : Un son toujours aussi mauvais sur WII, trop de cymbales, les hautes fréquences sont trop prononcées.
Version sympa, intonations diffèrentes sur les fins de phrases.
Quelques loupés sur le solo final mais ca reste très honnête.

Corned Beef City : Y’a de la dynamique. Solo de Jim (piano) bien sympatoche. Ca sent bon pour la suite…

Cleaning My Gun : Titre bien rock pour continuer dans la mouvance.

Father and Son : On pose tout le monde 5 min, on se prend tous par la main, on agite les briquets… On s’aimmmmmmeeeeeeee.
C’est pas la meileure des versions, quelques pains, dont un qu’ils auraient pu très facilement zappé au montage… mais non, ça c’est trop compliqué pour eux :-(
pffff…. quand je pense que le gars et un pro du mix et qu’il n’écoute même pas les bandes… bref.

Hill Farmer’s Blues : Très bonne version 2013. Le titre confirme que notre MK est bien en forme.

I Dug Up A Diamond : Dommage que les choeurs ne soient pas plus mis en avant sur cette chanson. Ca manque. Ce titre a besoin de plus de profondeur. De l’émotion pure sans chichi.
La partie rythmique est comme à son habitude trop mise en avant, ce qui donne un style reggae qui me gêne.
Le solo, tout en douceur, le changement d’accord apporte une bonne relance, mais encore et toujours trop court. on aimerait qu’il duuuuuureeeeee/

I Used To Could : Ca manque de profondeur, très métallique, à la limite avec du Rock Indus.
Dommage que le mix ne suive pas, la prestation est plutot bonne.

Gator Blood : Titre sans saveur, sans surprise. Le mix de la guitare est bien différente du Live. Là, elle est compressée, atténuée.

Haul Away : Très beau titre à écouter chez soi, un calvaire à vivre en live. Alors, je ne vous parle même pas quand il est fait dans une salle essentiellement debout. Pire qu’un concert de Cabrel !

Postcards Form Paraguay : Pas d’excès, pas de variations dans la voix. Un titre sans originalité (pour une fois).

Marbletown : Encore trop long… bien trop long. Plus de 13min, c’est pas possible !

Speedway at Nazareth : Peut-on parler DU titre de ce concert ? Oui on peut…
Ce SAN envoie du paté comme on dit en boucherie ! Un des meileurs de cette tournée. 100% pur boeuf.

Telegraph Road : C’est beau quand s’est bien joué ! Et c’est bien joué !

Brothers In Arms : Très belle version malgrè un beau pain à 5min47. titre bien trop rare sur cette tournée.
De manière générale un très bon show. Les concerts de MK au Luxembourg ne décoivent jamais.

NOTE : 8/10

Une salle avec 90% de l’audience debout, ça ne peut que booster notre MK !
IWT y était ! La review Live ici.

Les + :
– MK en forme
– Setlist sympa
– Un Speedway sans faute.

Les – :
– Mix général
– Terminer avec So far away c’est pas cool :-)

Lien utiles :
Commandez votre clé usb du concert de Luxembourg

 ————–

glasgow 2013#16 – 2013.05.17 Glasgow @SECC

Etant à Glasgow, je l’attendais avec impatience cet enregistrement (Live report complet ici)… Mark était bien fatigué ce soir (anniversaire de John la veille), cette fatigue sera-t-elle retransmise sur ce stick ? Et surtout ce soir fut LE 1er soir de Nigel Hitchcock au sax. Sans plus attendre analysons tout ça…

Setlist :
01. What It Is (6’23)
02. Corned Beef City (5’33)
03. Privateering (7’23)
04. Father And Son / Hill Farmer’s Blues (10’04)
05. Kingdom Of Gold (7’00)
06. I Dug Up A Diamond (5’31)
07. I Used To Could (with NH) (4’12)
08. Romeo And Juliet (with NH) (10’01)
09. Gator Blood (5’13)
10. Haul Away (4’17)
11. Postcards From Paraguay (6’25)
12. Marbletown (12’44)
13. Speedway At Nazareth (7’01)
14. Telegraph Road (15’11)

Rappels :
15. So Far Away (6’55)
16. Going Home (with NH) (5’51)

Morceaux choisis :

What It Is : Mark la chante avec moins de motivation. son 1er solo est très hésitant, il laisse passer de grands blancs, sans note.
Il se rattrappe sur le 2nd solo, plus d’énergie. Voyons la suite…

Corned Beef City : Beaucoup (trop) d’écho sur ce titre surement du à la salle (hall d’expo). Attendons les autres titres avant de tirer des conclusions trop hâtives.
Solo piano de Jim bien sympa, c’est bien là tout l’intérêt de ce titre.
Mark explique à la fin du morceau l’anniversaire de John et qu’il a un peu mal aux cheveux :-)

Father and Son : Gros coups de gueule : C’est intolérable, à 2min48 l’enregistrement saute et revient à quelques secondes plus tôt.
Cela confirme bien que les ingé-son sur ce projet n’écoute pas les enregistrements.

Hill Farmer’s Blues : Marrant au début (6min02) de la chanson le petit ronchonement de Mark. Je ne l’avais pas du tout entendu en Live.
Sur le solo, la 1ere partie est un peu molassonne mais sur la 2nd à 8min45 il s’ennerve et déboule de la note. Dommage que ça perde en émotion.
HFB dure un peu plus longtemps que les autres soirs, il est chez lui, il fait durer le plaisir le coquin.

Kingdom Of Gold : Sublime ! Je pense que nous avons là, la plus belle version de cette tournée.

I Dug Up A Diamond : Oh les gros enchainement de pains à 2min28 :-( Ca vous casse une chanson.

I Used To Could : Présentation de Nigel Hitchcock au sax. Sa prestation est assez minium avec un sample et un solo (très light).
Sur le sample, je ne sais pas pour vous mais on croierait entendre le sax de « Quand il pète il troue son slip » du grand Sébastien Patrick ou (Patrick Patoche).
Le son du sax est très tassé et ne met pas en relief ce bel instrument.
Il est un peu timide, mais il va se décoincer pour les prochains live…

Romeo and Juliet : Enfin un R&J que je savoure. Nigel apporte vraiment quelque chose.
Sur l’intro et la dernière note, son son me fait penser à un gros bourdon. Les ingé-son ont un peu trop usés de la compression, le rendu manque de naturel.
Sur le refrain, le bourdon se transforme en abeille… c’est assez troublant et quelque peu déroutant. En revanche, en Live on entendait pas aussi distinctement toutes ces petites phrases de sax qui enrichissent cette belle ballade.
En Live, le son du sax ne rendait pas pareil. On était plongé en pleine tournée OES… La magie est plus froide sur cet enregistrement :-(
A 7min14 Richard nous propose un petit loupé (je n’y avait pas fait attention en Live)
A 7min20 c’est au tours de Mark…

Gator Blood : Une belle montée en charge du son de ce titre. le pont vers les 4min20 est assez sympatoche.

Postcards From Paraguay : Pendant la présentation des musiciens ils chantonnent « I know, I know, I know ». Je ne sais pas pourquoi mais ça lui plait, à nous aussi.

Marbletown : A 7min22 John entamme quelques notes de Scotland The Brave, chant traditionnel écossais par excellence. Le public apprécie.
On aurait aimé un solo de piano final plus long, pouvoir amener ce titre folk vers un univers jazzy serait intéressant…

Speedway At Nazareth : Un bruit de fond un peu étrange en intro, comme si on souflait sur une feuille de papier…
L’intro est différemment joué, la flute vient s’ajouter au violon, très réussi, on aimerait qu’il réitère
Sur le solo final, MK est en retrait par rapport à la vitesse et l’éxécution du titre par son groupe, ça passe mais les notes ont un peu de mal à sortir de ses doigts.

Telegraph Road : Quelques erreurs mais dans l’ensemble CA ROCK.

Going Home : Retour de Nigel au Sax, une intro qui nous rappele un certain Alchemy… des effets de volume sur la strat de Richard, des questions réponses guitare/sax, on ferme les yeux, on y est ! 1984 (Alchemy) revival.

NOTE : 8/10

De manière générale j’ai été plus botté par cet enregistrement que le concert Live. Etrange. Même si on y trouve quelques pains bien placés. Les versions proposées sont assez clean.
Retrouvez notre review Live ici.

Les + :
– Kingdom Of Gold. MAGISTRAL
– Le sax de Nigel sur Romeo & Juliet mais surtout Going Home
– Marbletown pour son hommage écossais

Les – :
– Le Mix
– Father and son : La synchro de certaines mesure doublée/rejouée : Lamentable de laisser passer ça. On paye quand même 30€ !
– Trop d’erreurs dans le jeu de Mark (qui était fatigué de sa soirée de la veille)
– Un live un pil froid, il manquait un petit quelque chose pour que ça devient tip top

 Lien utiles :
Commandez votre clé usb du concert de Glasgow

 ———–

newcastle 2013#17 – 2013.05.18 Newcastle @Metro Radio Arena

Setlist :
01. What It Is (6’36)
02. Corned Beef City (5’29)
03. Privateering (7’20)
04. Father And Son / Hill Farmer’s Blues (9’55)
05. 5.15 A.M. (6’12)
06. Back To Tupelo (5’42)
07. I Used To Could (with NH) (4’11)
08. Romeo And Juliet (with NH) (10’16)
09. Gator Blood (5’07)
10. Haul Away (4’22)
11. Postcards From Paraguay (6’43)
12. Marbletown (12’30)
13. Speedway At Nazareth (6’43)
14. Telegraph Road (15’40)

Rappels :
15. So Far Away (6’51)
16. Going Home (with NH) (6’16)

Morceaux choisis :

What It Is : Il fait quoi John à 2min 28 ?!!! Il gratte son violon pendant 10s ? Les ingé-son auraient pu couper…
Presence du violon très (trop) prononcé.

Corned Beef City : Ca bouge !

Hill Farmer’s Blues : Titre test par excellence, Mark n’a pas de filet, seul avec sa Les Paul, tous les yeux et les oreilles de son auditoire sont braqués sur lui.
Le solo est complétement déstructuré. c’est rare de ne pas sentir la patte MK sur un solo. Il accélère  il ralenti on a l’impression d’un cover.

5:15 AM : Titre rare de la tournée. Marrant le solo à l’orgue Hammond. Le titre est assez vivant même si MK a du mal à le chanter juste sans forcer sur sa voix.
On regrettera que ce morceau ne prenne pas plus d’ampleur en live.

Back To Tupelo : Autre titre rare et intense dans son interprétation. On aimerait que le solo final dur plus longtemps.

I Used To Could : Nigel is Back… YES !
Un petit couac de Nigel sur la fin qui a voulu démarrer alors que ce n’était pas son tours :-)

Romeo & Juliet : Nigel profite de sa grande forme pour enchainer avec un bon R&J. Il a du s’entrainer dans sa chambre d’hôtel, il est beaucoup plus à l’aise, décontracté et son jeu au sax plus fluide.

Gator Blood : J’aime pas trop cette chanson mais ça ça envoie pas mal. Quelques imperferctions mais rien de bien méchant.

Haul Away : Je n’avais jamais vraimaent fait attention au piano sur ce titre. C’est chose faite. Très belles harmonies.

Postcasrds From Paraguay : Depuis quelques concerts Ian Thomas est présenté par son surnom : IanTo, c’est marrant :-)
Verion assez simple, il manque un petit solo quand même.

Marbletown : Nouvelle intro au piano (avant que la Martin 40S ne fasse son entrée).
Pour le reste, rien de nouveau.
Très sympa l’orchestration avec tous les instruments juste avant le pont entre John et Glenn.

Telegraph Road : Un TR un peu timide, qui manque d’une bonne dose de patate.

So Far Away : 3min54… la note a eu du mal à passer.

Going Home : A la maison c’est toujours mieux… Et bien ça marche aussi pour les concert de MK. Rien de telle pour finir une belle soirée. Si Nigel a été encore impérial, Mark a eu quelques difficultés (heureusement que ces quelques fausses notes ont été noyées par le sax). Quelle note finale de Nigel… quel souffle !

NOTE : 8/10

La note aurait pu approcher les 9 si il n’y avait pas autant d’erreurs, pas autant de cymbales… On arriverait presque à un concert idéal pour 2013… C’est de bon augure pour Londres…

Les + :
– Nigel Hitchcock au sax
– Corneed Beef City très dynamique
– Setlist de titres rares, 5:15AM, Back To Tupelo
– Marbletown
– I Used To Could avec solo de sax, piano
– Quelques subtils arrangements

Les – :
– Le Mix
– Quelques faussetés

  Lien utiles :
Commandez votre clé usb du concert de Newscastle

 

———–

Pour retrouver l’ensemble des analyses des sticks:
Part 1/7
Part 2/7
Part 3/7
Part 4/7
Part 5/7
Part 6/7

Part 7/7

 

——————-

Dans 10 jours les 10 prochaines reviews de concerts…. Si vous voulez revoir/relire tuos nos posts et autres reviews de la tournée Privateering, une seule page et c’est ici !

Tenez-vous informez, inscrivez-vous sur notre Facebook, Twitter, Youtube channel ou flux RSS pour les plus geeks.

Lien utiles :

Local-Hero.org :
Tout savoir sur le concert de Milan (et beaucoup d’autres…)

Diary de Guy

Blog de Richard

Blog d’Isaac

A lire aussi:

Posted under: Live reports

Tagged as: , , , ,

Share this:

12 comments

  • david on 17 juin 2013 at 9:43 said:

    hello Elian , merci pour la masse de travail et heures d’écoute , ce qui serait bien c’est que les types qui bidouilles le son des sticks fassent autant que toi :-) car apparemment il n’ y a pas beaucoup d’évolution au niveau de la prod, master, mix , c’est bien dommage … a++ David

    • Elian on 8 juillet 2013 at 10:49 said:

      Ouais, c’est ça le problème…. sur la partie 3/7 (qui arrive très bientôt), ça va même en régressant… c’est dommage pour des concerts qui coûte quand même 34€ !

  • Kay on 1 juillet 2013 at 3:47 said:

    Merci pour ce travail d’analyse ! Je viens de commander la clef du 26/06 à Clermont-Fd. J’étais au concert et j’ai adoré ! Il faut dire que c’était mon 1er concert de MK. Je voulais juste dire que j’ai beaucoup aimé la jeune Ruth Moody, voix magnifique et chansons country bien comme j’aime ;)

    • Elian on 2 juillet 2013 at 4:43 said:

      Merci pour les compliments. Clermont n’était pas le top du top (ma review va arriver bientôt) mais, ce n’était pas le pire non plus.
      Quand à Ruth, on a tous était sous le charme de sa voix d’ange…

      • Kay on 2 juillet 2013 at 4:56 said:

        Avec plaisir, c’est mérité ! J’attends donc la review de Clermont pour voir si on pense pareil (j’ai un petite critique à faire, mais j’attendrai la review ;) )

        • Elian on 8 juillet 2013 at 10:45 said:

          Ca va arriver…. mais ayant eu un crash de HDD, plus de photos/videos…. pas sûr que la review sorte un jour :-(
          Quel était ta critique ? ;-)

          • Kay on 8 juillet 2013 at 11:24 said:

            Ma petite critique : le son mal réglé à mon goût entre la voix de MK et les instruments sur les morceaux qui ont bien la pêche, je trouvais la voix de MK inaudible et j’ai trouvé ça dommage… Surtout que les chansons acoustiques étaient parfaitement bien réglées. Par contre je ne retrouve pas ce problème sur le stick… Du coup j’ai beaucoup apprécié cette nouvelle écoute ! Et pourtant je suis une habituée du gros son en live…

  • h4kku on 6 juillet 2013 at 8:14 said:

    Merci pour toutes ces analyses très intéressantes!
    Pour ma part je viens de recevoir la clé du concert de Bercy, que je trouve très bien dans l’ensemble, mis à part les cymbales trop présentes sur certains morceaux comme tu l’as fait remarquer dans tes critiques, et un espèce de « clic » très désagréable sur corned beef city … Mais bon, quel plaisir de se replonger dans mon premier concert de MK, que j’ai adoré, d’autant que je ne peux pas comparer avec ses tournées précédentes!
    En tout cas continue comme ça :)

    • Elian on 7 juillet 2013 at 5:23 said:

      Merci Mathieu,
      On va continuer effectivement ;-)
      Paris arrive bientôt (part 4/7)… y’a quelques bugs niveau prise de son. C’est loin d’être le meilleur des concerts 2013, j’ai pas tellement aimé la préstation et l’ambiance. Pour le moment sur les concerts français c’est Rennes qui arrive très largement en tête.. en attendant les concerts de plein air…

  • Fred on 20 septembre 2013 at 8:28 said:

    Merci Elian et bravo pour ce colossal travail que tu effectues…sans lancer de polémiques, je trouve que le hill farmers de Lodz est loin d’être son meilleur…sur mes propres évaluations, je le qualifie même de massacre…mais bon tout ça est très subjectif après tout et ce n’est pas bien grave…j’attends avec impatience la 7ème livraison

    • Elian on 20 septembre 2013 at 9:01 said:

      Merci Fred pour ton com’. J’écoute les concerts au fur et à mesure. Lodz est un des meilleurs mais uniquement sur les sticks analysés passés, y’en a eu des meilleurs après ;-)
      La suite arrive très très bientôt.

Laisser un commentaire

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube