(Part 4/7) MK – Concerts clés USB de Gothenburg (#29) à Caen (#39)

MK usb stick mp3 part4La suite tant attendu des analyses des concerts de Mark Knopfler Privateering Europe Tour 2013 sur clés USB sont enfin de retour ! Après la part1, part2 et part3, retrouvez les 11 suivants :

#29 – 2013.06.14 Gothenburg @Trädgårdsföreningen

#30 – 2013.06.15 Malmo @Arena

#31 – 2013.06.16 Copenhagen @Forum

#32 – 2013.06.18 Frankfurt @Festhalle

#33 – 2013.06.19 Regensburg @Donau-Arena

#34 – 2013.06.20 Vienna @Stadthalle

#35 – 2013.06.22 Budapest @Papp László Budapest Sportaréna

#36 –  2013.06.23 Bratislava @NTC

#37 – 2013.06.24 Salzburg @Salzburgarena

#38 – 2013.06.26 Paris @Bercy

#39 – 2013.06.27 Caen @Le Zénith

 

gothenburg 2013#29 – 2013.06.14 Gothenburg @Trädgårdsföreningen

Setlist :
01. What It Is (06:37)
02. Corned Beef City (04:32)
03. Cleaning My Gun (05:00)
04. Privateering (08:00)
05. Father And Son (03:46)
06. Hill Farmer’s Blues (5:31)
07. I Dug Up A Diamond (04:50)
08. I Used To Could (04:10)
09. Romeo And Juliet (09:16)
10. Song For Sonny Liston (08:07)
11. Band Introduction (03:00)
12. Postcards From Paraguay (04:32)
13. Marbletown (13:13)
14. Speedway At Nazareth (06:37)
15. Telegraph Road (15:46)

Rappels :
16. Brothers In Arms (08:09)
17. So Far Away (07:28)

Morceaux choisis :

What It Is : Et on commence par un petit oubli de parole et un slide foireux à 1min20… le show est lancé :-)

Cleaning My Gun : Le son grésille dans l’oreille droite, surtout au début.

Father and Son / Hill Farmer’s Blues : AAAAAAHHHH ENFINNNNN. Il était temps. Ils ont enfin coupé F&S et HFB pour en faire 2 morceaux. N’étant pas archi fan de F&S, il fallait presque attendre 4min avant d’entendre le magnifique Hill Farmer’s Blues.

Hill Farmer’s Blues : Y’a un petit souci dans le montage entre Father and Son et Hill Farmer’s Blues. En effet, sur la fin et F&S et le début de HFB, on entend exactement le même mec imiter le loup garou :-)
D’ailleurs ce fou furieux recommence son même cri primaire à 1min24… il a un souci le gars !
Pour une fois, sur le solo, la big descente de notes à 4min23 est dans le tempo. solo assez inspiré. C’est du tout bon !

I Dug Up A Diamond : Bon, voilà LE titre de ce concert. Superbe version. Un solo très bien mené. Le Marko est en forme, il enchaîne 2 très bonnes performances. Vivement le prochain titre…

I Used To Could : Comme à chaque fois, il joue avec le public en s’arrêtant sur l’intro…

Song For Sonny Liston : Qu’il est dégueu ce son hyper saturé. En live ça passe pourtant pas trop mal mais là, le tube screamer est à fond et le rendu n’est pas knopflerien.
Mais la version est d’antesque. Comment il arrive avec juste une guitare est une batterie à autant capter son auditoire ? Quel talent !

Band Introduction : Une bonne chose aussi, la présentation du band fait maintenant partie de la setlist : Enfin !

Postacards From Paraguay : John (ou Richard) a mal accordé sa mandoline, on entend un enchainement de fausses notes à 2min54.

Speedway At Nazareth : On a encore notre arraché de la cornée qui y va de son cri primaire… comment plombler un concert ! Merci Mr le primate.
Très belle présence de l’orgue Hamond en fni de solo, peut-être un peu trop. Du coup, la guitare de Mark est relayé au second plan.

Telegraph Road : Le fou furieux nous fait son cri primaire au début de chaque chanson ! Ils auraient pu le couper au montage…
Très bon solo, un Mark inspiré qui envoie malgré quelques accroches sur son phrasé.

Brothers In Arms : Trop rare sur cette tournée 2013… c’est quand même bien plus beau qu’un Our Shangri-La !
Une chanson qui rend amoureux… Parfait pour emballer bobonne.
Une version régime, sans pain (et light).
Micro pas coupé en fin de chanson, on entend très nettement ce que dit Marko…

 

NOTE : 7/10

 Les + :
- Avoir coupé Father and Son et Hill Farmer’s Blues puis Band introduction avec Song From Paraguay : Une vrai bonne nouvelle.
- Hill Farmer’s Blues
- I Dug Up A Diamond
- Song For sonny Liston

Les – :
– Le nom du lieu est imprononçable.
- L’espèce d’ahuri qui gueule pendant tout le concert

 

 Lien utile :
Commandez votre clé usb du concert de Gothenburg 

——————-

 

Malom 2013#30 – 2013.06.15 Malmo @Arena

Setlist :
01. What It Is (06:35)
02. Corned Beef City (05:15)
03. Privateering (07:39)
04. Father And Son / Hill Farmer’s Blues (09:22)
05. Back To Tupelo (05:14)
06. I Used To Could (04:25)
07. Romeo And Juliet (09:13)
08. Gator Blood (05:42)
09. Haul Away (04:29)
10. Postcards From Paraguay (07:44)
11. Marbletown (12:57)
12. Speedway At Nazareth (06:52)
13. Telegraph Road (15:18)

Rappels :
14. So Far Away (06:22)
15. Piper To The End (07:28)

Morceaux choisis :

What It Is : 1min51 : Pain !

Corned Beef City : Pas trop intéressante cette version. A la fin Mark remercie le public et est heureux de revenir dans cette ville…. forcément, tout le monde se souvient de Malmo en 81…. à la grande époque…

Father and Son / Hill Farmer’s Blues : Et on retombe dans les travers, on ne coupe plus comme à Gothenburg F&S avec HFB… pour ceux qui aime HFB, il va falloir attendre 4min de cornemuse, de violon et un peu de guitare…
1min10 petit couac à la cornemuse.
Le solo de HFB passe plutôt pas mal, assez inspiré le Marko

Back To Tupelo : Beaucoup de reverb sur la guitare

I Used To Could : Mark nous refait le coup, il commence, s’arrête et joue avec le public.

Postcards From Paraguay : Ils auraient aussi pu cuter le Band introduction car là on est sur une intro de 3min20, c’est long !
Jim nous fait une intro/solo un peu plus long.
Le titre en lui même n’apporte pas grand chose de plus sur ce live.

Marbletown : Enfin un Marbletown de moins de 13min… encore 10 de moins et on arrivera à un temps « acceptable ».
La montée en puissance de John est plus rythmée, on entend très distinctement ses coups de pieds pour battre la mesure. En revanche, entre le pont et la partie rapide c’est un peu brouillon.

Telegraph Road : Rythmique assez militaire
Solo plutôt pas mal du tout.

So Far Away : Il commence, puis s’arrête… oui c’est la faute de Richard :-)

 

NOTE : 7.5/10

Les + :
– Pas grand chose
Les – :
– Le son… encore et toujours

 

 

 Lien utile :
Commandez votre clé usb du concert de Malmo 

——————-

 
copenhagen 2013#31 – 2013.06.16 Copenhagen @Forum

Setlist : 
01. What It Is (06:16)
02. Corned Beef City (05:15)
03. Privateering (07:20)
04. Father And Son / Hill Farmer’s Blues (09:49)
05. Kingdom Of Gold (08:02)
06. I Used To Could (03:48)
07. Romeo And Juliet (09:33)
08. Song For Sonny Liston (07:23)
09. Haul Away (04:25)
10. Postcards From Paraguay (07:59)
11. Marbletown (12:56)
12. Telegraph Road (15:38)
Rappels :  
13. So Far Away (07:07)
14. Piper To The End (07:56)
Morceaux choisis : 
 
What It Is : Un peu fouilli, John un peu trop présent (au niveau du rendu seulement ;-)
Hill Farmer’s Blues : Les choses sérieuses commence, le titre qui donne le pou sur le concert. si il se plante, c’est le concert qui se plante (avis très subjectif je vous l’accorde).
Un petit cafouillage de Richard (ou John) à 4min55, j’ai pas très bien compris si c’était l’arpège ou un accord qui avait merdé.
Côté solo, c’est mou et lent. Je ne sens pas l’envie, la motivation. Même si y’a pas de gros pain (mis à part un mini à 8min29), ça reste très propre mais aussi très chiant. C’est une de mes chansons préférées mais là j’ai pas eu le frisson, rien de rien :-(
Triste déception.
Kingdom Of Gold : J’ai pas eu le frisson. 2 chansons de suite sans émotion, ça s’annonce mal pour la suite…
Song for Sonny Liston : Un bon Sonny mais il lui manque un grain de folie pour qu’il soit excellent et qu’il mérite sa place sur la plus haute marche des bons titres de ce concert.
Rien à signaler… Décidément ce concert est assez ennuyeux.
Marbletown : Youpi, un Marbletown qui fait moins de 13min :-)
Une version courte de 12min56…
So Far Away : Plus mou on peut pas. On a l’impression que Mark est allongé dans son lit…

NOTE :  7,5/10

Les + : 
- Concert propre, peu de fausses notes
 
Les – : 
- Setlist très courte 
- C’est MOU, on s’ennuie
- Y’a pas d’vie, ces titres ne m’ont procuré aucune émotion

 Lien utile :
Commandez votre clé usb du concert de Copenhagen 

——————-

 

Frankfurt 2013#32 – 2013.06.18 Frankfurt @Festhalle

Setlist :
01. What It Is (06:34)
02. Corned Beef City (05:47)
03. Privateering (07:15)
04. Father And Son / Hill Farmer’s Blues (09:14)
05. Kingdom Of Gold (07:10)
06. I Used To Could (03:45)
07. Romeo And Juliet (09:09)
08. Song For Sonny Liston (07:41)
09. Haul Away (04:37)
10. Postcards From Paraguay (07:59)
11. Marbletown (13:05)
12. Speedway At Nazareth (06:40)
13. Telegraph Road (15:33)

Rappels : 
14. So Far Away (05:23)
15. Piper To The End (07:46)

Morceaux choisis :

What It Is : Une fois n’est pas coutume, notre Paulo (Paul Crockford) nous sort un « Bonsoir Mesdames et Messieurs » dans un allemand dans le texte impeccable.

Father And Son / Hill Farmer’s Blues : De nouveau liés, pas de coupe entre les 2 morceaux. Si vous n’aimez pas F&S, il va vous falloir patienter 4min30 avant d’entendre les premières notes de la Les Paul de Mark.
Richard a quelque peu modifié ses arpèges sur l’intro, c’est pas mal, ca rajoute de la nuance.
L’harmonie voix/guitare est superbe.
Quand la basse se met à claquer ses notes et que le rythme s’accélère, mes poils se dressent…. que c’est bon…
Et ce solo on peut en parler ? Oh oui!
Très bon le Marko, pas de fausses notes, rien de tel pour lancer un concert un peu mou.
En revanche, carton rouge pour Richard qui a bien merdé sur une des dernières notes à 9min02. On non richard, c’était presque trop beau :-(

Kingdom Of Gold : Pour une fois le son est pas mal notamment sur les couplets voix/flûte. Beaucoup de profondeur. Dommage que les cymbales de IanTo gâchent un peu la donne :-(
Un semi pain de MK à 5min19, une harmonique qui a un peu merdé sur la fin. Ca manquait de conviction tout ça.
J’ai toujours du mal avec le son de sa Pensa. Les P90 doivent être chauds mais là, ils sont nasillards :-(
Quel dommage.

Song For Sonny Liston : Autant j’adore la version 2013, autant je déteste le rendu sur le stick. Toute la chaleur de la Les Paul est partie.
Le mid-solo est bien exécuté mais manque d’un brin de folie.

Haul Away : Pourquoi garder cette chanson, ça plombe la setlist.

Postcards From Paraguay : La présentation et aussi bonne que la chanson :-)
Les choeurs sur le refrain m’ont fait peur… c’est méga flippant, on se croirait dans un film d’horreur. Brrrrr j’en ai encore des frissons.

Marbletown : J’ai eu plaisir à écouter cette chanson.. c’est dire que le concert est pas mal. si ca continue, je prendrai plaisir sur Romeo & Juliet :-)

Speedway At Nazareth : Le public se réveille un peu… on entend des cris de fauves en rutes sur l’intro… c’est bon signe :-)
Dès les premiers couplets on sent que ca va envoyer du lourd… MK très en forme, très impliqué et appliqué.
En revanche, je ne sais pas qui fait ce bruit de cloche de vache suisse de temps en temps, c’est assez limite.
4min56 : un pain très étrange, en fait MK se plante sur une note et veut essayer de rattraper le coups en enchainant une mini descente de notes : Une cata!
Telegraph Road : Beaucoup de convictions dans la voix. Je m’attends à un très bon TR…
4min12 un petit problème de slide.
Le solo quand à lui a été ENOOOOORME. Que c’est bon d’entendre ça quand c’est joué comme ça. DU BONHEUR.

 

NOTE : 8.5/10

Un (très) bon concert, pas de gros loupés. Ca aurait pu être un excellent bon concert si le public avait été un peu plus chaleureux et si MK avait pu envoyer un peu plus de notes bien placées.

Les + :
– Le son est assez bon par rapport à certains autres stick. Un gros boulot des ingé son, quand c’est bien, faut savoir aussi le dire.
– Hill Farmer’s Blues (on ne retiendra pas le gros pain de richard à la fin)
– Telegraph Road

Les – :
– Trop de cymbales

 Lien utile :
Commandez votre clé usb du concert de Frankfurt 

——————-

regensburg 2013#33 – 2013.06.19 Regensburg @Donau-Arena

Setlist :
01. What It Is (06:07)
02. Corned Beef City (05:35)
03. Privateering (07:19)
04. Father And Son / Hill Farmer’s Blues (09:34)
05. I Dug Up A Diamond (05:04)
06. I Used To Could (03:35)
07. Romeo And Juliet (09:25)
08. Gator Blood (05:43)
09. Haul Away (04:30)
10. Postcards From Paraguay (07:51)
11. Marbletown (13:13)
12. Speedway At Nazareth (06:38)
13. Telegraph Road (15:54)

Rappels :
14. Brothers In Arms (08:19)
15. So Far Away (05:12)

Morceaux choisis :

What It Is : Regensburg ? Encore une nouvelle ville où notre guitar hero a posé ses flycase.
Pendant le début du 1er solo de Mark, John nous fait des notes étouffés sur son violon (à partir de 2min28) quelque peu perturbant pour mes frêles oreilles.

Hill Farmer’s Blues : Pas mal du tout. solo assez propre, sans grosse bourde. L’intro avec Father and Son est assez remarquable, une présence de John (flûte) très prononcée.

I Dug Up A Diamond : De mieux en mieux le solo. On n’arrivera jamais à l’émotion et à la superbe de 2006 avec Emmylou mais cette époque est belle et bien derrière nous.

Speedway At Nazareth : La voix de Mark moins clair que sur les dernières dates, ça commence à tirer sur les cordes vocales. Une cure de miel et au lit !
Et ce bruit de clochette de vache Suisse NON, il faut vite le retirer.
et comme pour le #32, encore une fausse note liée à une descente de notes à 4min58. Ce qui est étrange c’est que cette fausse note intervient à la même seconde que le concert la veille ! Belle anecdote n’est-ce pas ?

Telegraph Road : Le son de la guitare de Mark sur le solo est un peu sourd, moins net qu’à l’habitude
Le son d’une manière générale est assez brouillon sur ce titre. Tout se mélange, rien n’est vraiment bien défini.

Brothers In Arms : Très belle version, pas de pain important si ce n’est que quelques hésitations sur les enchainements de notes et la fluidité du solo.

So Far Away : Qu’est-ce que c’set que ce Fade out en fin de titre où on n’entend même pas (nettement) Glenn désaccorder sa basse ?
Bouuuuuu REMBOURSE !

 

NOTE : 8/10

Concert très propre, pourrait être parfait si y’avait le petit plus. Le « je ne sais quoi » qui fait toute la différence.
Si propre que ca en devient chiant. J’ai pas eu la petite flamme sur ce stick.
Versus le concert de le veille, celui-là bénéficie d’un remastering moins détaillé, moins net.

Les + :
– Toutes les chansons sont bien exécutées.
– I Dug Up A Diamond
– Brothers In Arms
Les – :
– Les Cymbales

 Lien utile :
Commandez votre clé usb du concert de Regensburg 

——————-

vienna 2013#34 – 2013.06.20 Vienna @Stadthalle

Setlist :
01. What It Is (06:22)
02. Corned Beef City (05:41)
03. Privateering (07:22)
04. Father And Son / Hill Farmer’s Blues (09:25)
05. Seattle (05:07)
06. I Used To Could (03:45)
07. Romeo And Juliet (09:35)
08. Song For Sonny Liston (07:37)
09. Haul Away (04:30)
10. Postcards From Paraguay (08:10)
11. Marbletown (14:12)
12. Speedway At Nazareth (06:55)
13. Telegraph Road (15:39)

Rappels :
14. Our Shangri-La (07:13)
15. So Far Away (07:18)

Morceaux choisis :

What It Is : Sur le solo final le violon est trop présent et gâche l’écoute de la guitare de Mark, on aurait préféré 2 solos distincts.

Hill Farmer’s Blues : Quelle belle version. Superbe même (pour du 2013). as de pain notable. allez-y les yeux fermés.
Un micro pain sur l’arpège de Richard au début…

Seattle : MK en solo sur cette chanson. Pas de Ruth. C’est assez plat, ça ne décolle pas.

I Used To Could : MK joue avec Richard sur l’intro en s’y arrêtant puis recommençant. Le public ne réagit que très peu.

NOTE : 8/10

Très bon stick. Décidément l’Allemagne lui réussit bien. Il enchaine les bonnes performances… pour notre plus grand plaisir.

Les + :
- Concert très propre

Les – :
– Les Cymbales
- Il manque un peu de vie ce concert

 

 Lien utile :
Commandez votre clé usb du concert de Vienna 

——————-

 

Budapest 2013#35 – 2013.06.22 Budapest @Papp László Budapest Sportaréna

Setlist :
01. What It Is (06:18)
02. Corned Beef City (04:39)
03. Cleaning My Gun (05:52)
04. Privateering (07:14)
05. Father And Son / Hill Farmer’s Blues (09:20)
06. I Dug Up A Diamond (05:08)
07. I Used To Could (04:14)
08. Romeo And Juliet (09:28)
09. Song For Sonny Liston (07:31)
10. Postcards From Paraguay (07:47)
11. Marbletown (13:33)
12. Speedway At Nazareth (06:43)
13. Telegraph Road (15:34)

Rappels :
14. Our Shangri-La (07:16)
15. So Far Away (07:17)

Morceaux choisis :

What It Is : Sur certaines fins de phrases Mark s’éloigne un peu trop du micro, ce qui donne à la retranscription de la voix un effet de volume up and down.

Corned Beef City : Grosse patate. Je n’aime pas spécialement cette chanson mais là, ça le fait !

Cleaning My Gun : L’intro est tassée, on perd la pêche des 2 premiers morceaux.
En revanche donnez-moi le nom de ce putois qui gueule à toute les fins de phrases. Je veux lui faire la peau !

Hill Farmer’s Blues : Pas mal d’hésitation (arpèges) de Richard sur l’intro
6min17, petite hésitation de notre MK, la note a du mal à passer.
Le solo final ne fait pas parti des meilleurs mais est pas trop mal exécuté, ça reste correct. même si le son est un peu trop claquant et pas assez rond et chaud comme on le ressent en Live.
Pas de fausse note à noter.

I Dug Up A Diamond : L’ingé son a poussé le bouton reverb… ca s’entend grave (sur les solis).
3min11 un petit couac de notre ami Richard. La mandoline a dérapé ?
Le solo est magistral.
A la fin, on entend quelques Hongrie crier « I Used To Could »… Mark plaisante avec eux…

Postcards from Paraguay : Très longue présentation du groupe dans la bonne humeur. Mark toujours en forme…
Toujours aussi guillerette cette chanson. Je suis au bureau je me mets à siffloter, non, je ne suis pas fou :-)

Marbletown : J’aime pas particulièrement le Marblettown 2013, bien trop long, ennuyeux même si par moment on retrouve quelques prouesses mais j’avoue que ce soir là à Budapest le band était particulièrement en forme et cette santé s’est ressentie sur tout le public.
Très bonne version de Marbletown!
Toujours pareil, les 3 dernières minutes sont interminables… il faudrait les supprimer une bonne fois pour toute.

Speedway At Nazareth : On passe aux choses sérieuses…fini les flutes et autre pipo péruvien, là on envoie du lourd.
Fidèle à ce qu’il fait depuis le début de ce concert, il ne pouvait pas nous décevoir sur Speedway. et bien, NON, il ne nous a pas déçu.
Même si en 2013 cette chanson a perdu de son tonus, de son peps (IanTo utilise vraiment trop de cymbales), la version est d’une propreté exemplaire, sans fausseté.

Telegraph Road : Mark essaye de faire évoluer la mélodie en y apportant plus de chant, plus de légéreté.
Un petit cafouillage sur les paroles à 2min46+2min56 un léger pain avec le Dobro.
Côté solo, un peu déçu. Même si son interprétation est très propre, ça manque de technique. Pas de cocottes en début du 2nd solo, arf, ça m’a foutu le bourdon sur tout le solo.
Sinon y’a de l’intention, ça coule assez proprement et plutôt très bien exécuté.

Our Shangr-La : Encore une bonne chanson bien chiante… :-)
tout est dit.

 

NOTE : 8.5/10

On y était !!
Donc ce concert a un petit goût de déjà entendu.
En live c’était un de mes meilleurs souvenirs de cette tournée, même si nous étions placés loin de la scène, le spectacle était très propre et dynamique.
Y’a pas photo, quand la fosse est debout Marko joue mieux et plus tonique.
Un petit Sultans, un Going Home et aurait surement eu un 9/10.

Les + :
– Mark en grande forme, peu de pains (mais y’en avait quand même).
– Solo d’I Dug Up A Diamond

Les – :
– On aurait espérer un Sultans car ce soir à Budapest, il était très en forme, c’était le bon soir pour la pousser.
– Trop de cymbales !

 

 Lien utile :
Commandez votre clé usb du concert de Budapest 

——————-

 

bratislava 2013#36 – 2013.06.23 Bratislava @NTC

Setlist :
01. What It Is (06:33)
02. Corned Beef City (05:46)
03. Privateering (07:24)
04. Father And Son / Hill Farmer’s Blues (09:18)
05. Kingdom Of Gold (07:33)
06. I Used To Could (03:46)
09. Romeo And Juliet (09:18)
10. Gator Blood (05:44)
11. Haul Away (04:34)
12. Postcards From Paraguay (06:38)
13. Marbletown (13:07)
14. Speedway At Nazareth (06:43)
15. Telegraph Road (16:07)

Rappels : 
16. Brothers In Arms (07:04)
17. So Far Away (05:17)

Morceaux choisis :

What It Is : Un « Welcome Back to Bratislava » de la part de Paul Crockford. Il va falloir vérifier car de mémoire il n’avait jamais mis les pieds en Slovaquie.
Dès les premières secondes le son est meilleur, la basse bien présente, l’orchestration harmonieuse avec l’ensemble des instruments. En revanche, le mix peut-être brouillon à la longue. A voir sur la durée…
Niveau prestation, rien de bien original. Même si WII est bien exécuté, il n’en demeure pas moins assez banal. Après 35 versions de ce cru 2013… je commence à saturer :-)
3min48 à 50 : Pains enchainés : Bravo le combo, ONE POIN !
Sur la reprise du tempo « rapide » à 5min30, la batterie est bien plus présente mais les grosses cymbales donnent un côté (trop) « foire à la saucisse ». On sent quand même que le jeu des musiciens et le son général est bien plus peaufiné.

Corned Beef City : IanTo se lâche un peu plus sur l’intro : Pas mal !
Je le sens bien ce concert, y’a de l’énergie, de la dynamique, attendons les soli de Mister Knopfler pour voir ce que ça donne.

Privateering : Il a bu le Marko… ses quelques mots sur l’intro sont tordants… Je vous laisse les écouter par vous-même.

Hill Farmer’s Blues : La mandoline de Richard envoie du lourd :-)
Le volume est là. Peut-être un peu trop, notamment quand Mark entre en piste ou sa LP est quelque peu effacée face à la mandoline magique de « mon ami » Richard, c’est un comble quand même !
4min52, hop un MK pain (sur le slide) ! Le solo est bien pensé, pas de grosse boulette à noter. Même la petite descente de note caractéristique de ce HFB 2013 est propre.

Kingdom Of Gold : Enfin un titre qui donne un peu de nouveauté dans cette setlist bien morne.
Magistral ! Quel malheur de ne pas l’avoir plus souvent dans la setlist…

I Used To Could : Si je commence à aimer les chansons que je trouvais moyenne, où va-t-on ?!
Vous l’aurez compris, je kiffe cette version. Y’a du piano, de la guitare, une bonne dynamique. Le pire c’est que je suis sur qu’il (MK) croit que I Used To Could peut remplacer un bon Walk Of Life…

Romeo and Juliet : Comme souvent, je ne commenterai pas cette chanson, ennuyeuse à souhait qui n’apporte aucune originalité depuis 96… surtout quand Nigel n’est pas là.

Gator Blood : Voilà ce qu’on a à la place de Sultans Of Swing… Que dire ? C’est pas beau de vieillir :-(
Bonne énergie, solo final un peu plus original qu’à l’habitude… sans pour autant être exceptionnel.

Haul Away : Ah çà faisait longtemps…
Ca casse bien la setlist mais après ses 4min34 on est son le charme de cette belle mélodie. Heureusement que les places étaient assises. Mais y’a pire (cf.Romeo and Juliet)…
La version est sympa quand même, on regrettera qu’elle ne se termine de cette façon, elle pourrait monter encore un peu plus sur la fin !

Postcards From Paraguay : Le MK plaisante et sort quelques « Oh » « Hé » ce qui prouve de la motivation du type ce soir.
Pour le reste, interprétation sans surprise.

Marbletown : 13min07 rien que ça… attendez, je m’allonge bien confortablement dans mon canap… c’est fait, ok on peut écouter maintenant.
cette version est une petite perles, le mix relève quelques subtilités, quelques sons d’instruments qu’on ne percevait pas sur les précédents enregistrements.
Le public est en forme, comme quoi à Bratislava on n’écoute pas que les Bratisla Boys.

Speeway At Nazareth : Oh ce finish ! De toute beauté. Le mix guitare/orgue : Parfait !

Telegraph Road : Les 9 premières minutes moins chiantes qu’à l’habitude. J’ai pris pas mal de plaisir à les écouter.
5min57, la note a eu du mal à sortir…
Niveau solo, ça envoie. Même si y’a pas la folie des années précédentes, il s’essaye à quelques variantes. Et pour une fois, le solo dure un poil plus longtemps même si sur la fin ça tourne en rond… ça doit lui tirer sur les doigts.

Brothers In Arms : Exercice casse gueule. A chaque fois sur la tournée y’a eu un (ou plusieurs) pains.
Superbe version, dommage qu’il y ai un bruit de fond style un vibro non éteint en position 1.
Ca faisait longtemps qu’il ne nous avait pas sorti un Brothers comme celui-là. et hop, 1 point de plus pour le show :-)
Petit pain à 3min28 (léger).
Dommage que sur sa dernière note harmonique ça sonne un peu faux (6min26). Je ne sais pas ce qu’il nous a fait le Guy mais la toute dernière note de clavier à 6m40, elle est fausse ? Moi je vote OUI.

NOTE : 8,5/10

Concert très propre comme la plupart depuis quelques soirs…

Les + :

- Grosse dynamique sur le son, ENFIN !
- Pas mal de (très) bons morceaux (Kingdom Of Gold, Brothers In Arms)
- Il va falloir compter sur Bratislava dans le top 10 !

Les – :
– Pas grand chose à rejeter
- (encore) Trop de cymbales, notamment sur So Far Away… on en est noyé !
- Finir pas un So Far Away c’est moyen

- Quelques pains qui plombent un concert… dommage sans ça ca aurait pu être LE concert de la tournée !

 

 Lien utile :
Commandez votre clé usb du concert de Bratislava 

——————-

salzburg 2013#37 – 2013.06.24 Salzburg @Salzburgarena

Setlist :
01. What It Is (06:21)
02. Corned Beef City (05:29)
03. Privateering (07:12)
04. Father And Son / Hill Farmer’s Blues (09:19)
05. Kingdom Of Gold (07:03)
06. I Used To Could (03:46)
07. Romeo And Juliet (09:08)
08. Song For Sonny Liston (08:20)
09. Postcards From Paraguay (06:16)
10. Marbletown (12:47)
11. Speedway At Nazareth (06:49)
12. Telegraph Road (15:36)

Rappels :
13. Brothers In Arms (07:12)
14. So Far Away (06:38)

Morceaux choisis :

Corned Beef City : Merde, je bats le rythme avec mon pied, fais du air-drums : c’est grave docteur ?
Le son est un peu plus brouillon, on atteint les limites du mp3. C’est dommage

Hill Farmer’s Blues : La bouteille d’air frais de ce début de concert.
Un bon ptit solo bien foutu. Pas la grosse descente de notes caractéristique de la version 2013. Un ou deux petits accrochages mais bon, ça passe. Prise de risque minimum.
Richard un peu hésitant sur les derniers arpèges. Si ça continue je vais me dire que c’est fait exprès.

Kingdom Of Gold : Très belle version mais j’ai eu de mal à trouver l’émotion si habituelle avec ce titre.

I Used To Could : Intro un peu différente. Il démarre, marque un temps d’arrêt et reprend.

Song For Sonny Liston : Intro moins longue.. on sent qu’il se dépêche pour prendre son avion.

Telegrah Road : Un pain sur le 1er solo (assez rare) à 6min02.
2nd solo hésitant, certaines notes ont du mal à sortir. On l’a connu plus fluide.

Brothers In Arms : Version très correcte. 2 à la suite quand même.
Moins d’émotion que celle de la veille à Bratislava mais très correcte.

 

NOTE : 8/10

Mk et en vitesse de croisière les setlist ne changent que trop peu. Pas de prise de risque sur les solis.
Il manque un peu de chaleur (et de titres) pour que ca devienne un TRES bon concert.

Les + :
– Très correct, trop peut-être…

Les – :
– Encore un petit quelque chose en plus pour que ça devienne très bon

 

 Lien utile :
Commandez votre clé usb du concert de Salzburg 

——————-

Paris 2013#38 – 2013.06.26 Paris @Bercy

Setlist :
01. What It Is (06:24)
02. Corned Beef City (05:34)
03. Privateering (07:15)
04. Father And Son / Hill Farmer’s Blues (10:44)
05. I Dug Up A Diamond (avec Ruth Moody) (05:05)
06. Seattle (avec Ruth Moody) (04:58)
07. I Used To Could (03:46)
08. Romeo And Juliet (09:20)
09. Gator Blood (05:42)
10. Postcards From Paraguay (07:17)
11. Marbletown (13:06)
12. Speedway At Nazareth (06:42)
13. Telegraph Road (15:18)

Rappels :
14. So Far Away (06:47)
15. Piper To The End (07:29)

Morceaux choisis :

What It Is : « Bonsoir Mesdames et Messieurs, please Welcome back to Paris Mark Knopfler »
Grosse ambiance ce soir à Paris.

Privateering : Belle présentation de « Ritchie » Richard. Le public est chaud… pourvu que ça dur.

Hill Farmer’s Blues : Un petit souci d’arpèges en intro côté Richard (4min26)… c’est assez récurent. faut avouer que cette arpège de début ou de fin de morceau est assez chiant à faire, faut tenir la distance.
Mark s’amuse sur le couplet après l’arrivée de la basse (bien profonde et ronde, on aime !), en changeant quelques notes mélodiques…
Le son du solo final prend bien la grandeur de la salle en rajoutant de la présence (un poil de reverb). Techniquement en forme, il aurait pu très bien la faire durer un peu plus. Les notes se sont enchaînées assez facilement.
Le public est ravi et lui fait bien sentir.

I Dug Up A Diamond : Arrivée de la belle Ruth Moody, première fois après les dernières dates anglaises (Londres).
Même si Ruth est complètement sous exploitée dans cette chanson, sa présence est un plus incontestable.

Seattle : C’était évident qu’ils allaient nous la sortir… la pedal steel était là et n’attendait plus que Richard.
Comme à chaque fois Ruth est cantonnée aux choeurs. Quel dommage, un diamant brut inexploité de la sorte :-(

Gator Blood : Et voilà comment plomber l’ambiance au moment où tout le monde attend Sultans !
Après, faut avouer que cette version rend assez bien sur la clé. Les basse résonnent bien. Le trop de cymbales gâchent le plaisir mais on commence à être habitué…
Mark à l’air de bien s’éclater sur ce Gator Blood.
Le titre monte en puissance et le public est conquit. Mais…

Haul Away : …L’ambiance est de courte durée. Le public était chaud, le band aussi et là, Mark nous pond Haul Away ! Je ne comprends pas.
Heureusement qu’elle ne dure que 4min30… mais le mal est fait.

Postcards from Paraguay : C’est moi où pendant la présentation des musiciens Mark dit que Guy est sexy ?!

Marbletown : Tout le monde à son oreiller ? C’est bon on peut y aller ? C’est parti pour 13min…

Speedway At Nazareth : Une légére variante côté solo de fin. sinon, pas grand chose de nouveau. Belle exécution.

Telegraph Road : Ca balance du steak de cheval !

Piper To The End : J’ai pris plaisir à la réécouter… Quel beau finish quand même ! Une mélodie qui ne nous lâche pas. Un solo un peu plus long comme en 2010 et on sera tous content.
A noter le grand « Merci, Merci beaucoup » en fin de chanson… y’a pas à dire Mark aime la France. Dommage qu’il ne lui a pas rendu avec un bon Sultans Of Swing dont il en a le secret…

 

NOTE : 8.5/10

IWT étant dans le public, nous sommes heureux de voir que ce concert ne rend pas du tout pareil sur clé USB (dans le bon sens du terme).
En effet, pour ma part j’ai que très peu aimé le concert à Paris. J’ai trouvé Mark froid et peu enjoué à… jouer.
Heureusement que la clé ne reflète pas cette ambiance.
J’avais été très critique de la prestation de « Mark and his band » après le concert mais visiblement à la réécoute du concert je me suis bien trompé.
Le son y joue pour beaucoup. J’ai mis 8,5/10 parce que c’est Paris, faut pas déconner, Vive la France !
Les + :
– Très bonnes basses. C’est le premier stick qui reproduit ce son puissant et profond : Je like et j’en redemande.

Les – :
– Un Paris sans Sultans Of Swing c’est comme un jambon-beurre sans pain ! Pourquoi nous mettre Gator Blood à la place ? Pourquoi ? les parisiens ont été punis c’est ça ?

 

 Lien utile :
Commandez votre clé usb du concert de Paris 

——————-

Caen 2013#39 – 2013.06.27 Caen @Le Zénith

Setlist :
01. What It Is (06:49)
02. Corned Beef City (05:35)
03. Privateering (07:13)
04. Father And Son / Hill Farmer’s Blues (11:11)
05. I Dug Up A Diamond (avec Ruth Moody) (04:58)
06. Seattle (avec Ruth Moody) (04:24)
07. Kingdom Of Gold (avec Ruth Moody) (07:50)
08. I Used To Could (03:52)
09. Romeo And Juliet (09:15)
10. Song For Sonny Liston (08:11)
11. Haul Away (04:32)
12. Postcards From Paraguay (07:43)
13. Marbletown (13:17)
14. Telegraph Road (15:45)

Rappels :
15. So Far Away (06:55)
16. Piper To The End (06:48)

Morceaux choisis :

What It Is : Paul Crockford est bientôt bilingue, un « Bonsoir Mesdames et Messieurs » des plus so British in France.
Dès les premières notes, on sent que le groupe à envie de donner au Normands (et autres) présents.
La reprise guitare/violon en fin de pont à partir de 5min17 est très sympa.
MK enchaîne deux pains assez bizarres notamment le dernier à 6min17. ses doigts sont encore froid. Allez courage.

Hill Farmer’s Blues : Grosse applause sur la fin. ça ne trompe pas, le magic Marko est de retour ! Les Normands auraient pu lancer un Oe Oe Oe :-)

I Dug Up A Diamond : Ruth Moody entre sur scène pour son 1er duo.
Très beaux soli. Même si Ruth n’intervient que peu sur cette chanson, l’émotion est là.

Song For Sonny Liston : 8min11 ! Sur le papier ça promet !
Ca le fait bien, de là à remplacer Sultans Of Swing peut-être pas…

So Far Away : Beaucoup de THANK YOUUU ALL de la part d’MK qui en disent long sur l’ambiance de ce concert.

Piper To The End : Quand Piper retenti, on peut difficilement attendre un titre supplémentaire…
Quelques notes de piano nouvelles que je n’avais pas entendu sur les dernières versions jouées. Pour le reste, rien de bien spectaculaire. On reste dans la normalité. Pas de solo à rallonge, le strict minimum.

 

NOTE :  8/10

Encore une fois, IWT y était. Contrairement à Paris la veille, j’ai vraiment apprécié ce concert. Et paradoxalement sur la clé on ne retrouve pas(ou peu) cette émotion

Les + :
- Ambiance très chaleureuse. Après Paris, Caen met la barre un poil au dessus niveau ambiance…. vivement Rennes demain….

Les – :
- Pourquoi ne pas avoir gardé le même mix que la veille ? Dommage que les basses soient moins présentes, ça enlève pas mal de dynamique.
- Y’a un côté « brouillon » dans le mix, tout se confond.
- Pas de Speedway At Nazareth, dommage, il était dans un très bon soir.

 

 Lien utile :
Commandez votre clé usb du concert de Caen 

——————-

Pour retrouver l’ensemble des analyses des sticks:
Part 1/7
Part 2/7
Part 3/7
Part 4/7
Part 5/7
Part 6/7

Part 7/7

 

——————-

Lien utiles :

Local-Hero.org :
La bible pour tout savoir sur les concerts de Mark Knopfler

Diary de Guy

Blog de Richard

Blog d’Isaac

———–

Dans 2 semaines, 10 prochaines reviews de concerts (de # 40-Rennes à #50-Padova)…. Tenez-vous informés, inscrivez-vous sur notre FacebookTwitterYoutube channel ou flux RSS pour les plus geeks.

A lire aussi:

Posted under: Live reports

Tagged as: , , , ,

Share this:

15 comments

  • Fred on 23 août 2013 at 2:51 said:

    Merci pour tes commentaires détaillés sur tous ces concerts! Avant d’acheter un stick, je « teste » la chanson phare, HFB…Pas toujours d’accord avec toi d’ailleurs car la version de Lodz (08/05), que tu trouves très bien, me semble au contraire très hésitante! (Il s’arrete meme de jouer pour reprendre sa note à 3’52 sur la vidéo ci dessous!
    http://www.youtube.com/watch?v=dxBtwp3X2oE

    Par contre, pour la version de Lörrach (21/07) est un des meilleures de la tournée (enfin de toute celle que j’ai pu entendre…). Qu’en penses-tu?

    • Elian on 2 septembre 2013 at 4:53 said:

      Salut Fred,
      Merci pour ton com’, il faut bien sur tout remettre dans son contexte, Lodz n’est que le 10ème concert de la tournée donc après analyse de ce dernier, je n’ai eu que 9 autre versions…
      Loerrach (à venir dans le part 7/7…) est le 57ème donc rien à voir avec Lodz, Mark est bien plus rodé… Le son est meilleur mais le solo est un poil cours. Reste connecté car y’a de bien meilleures versions à venir ;-)
      Pour info, y’a un deux pains ! 8min11 puis 8min23 (sur les sticks)… ca fait beaucoup.

  • Laure on 31 août 2013 at 10:11 said:

    Je trouve ces articles incroyables. Je vais passer le week end à vérifier si la partie 5 est publiée. C’est grave docteur??
    Merci pour tout ce travail, c’est absolument génial pour une néophyte. On apprend beaucoup c’est passionnant.

  • Laure on 2 septembre 2013 at 10:57 said:

    Bon voilà le week-end est fini. Après avoir réalisé des statistiques puis des prévisions grâce aux dates et aux heures de publication des 4 premières parties, en prenant en compte jusqu’au cycle lunaire et à la pousse des pâquerettes, j’ai déduit que la partie 5 devait paraitre dimanche en début d’après-midi. Afin de mettre toutes les chances de mon côté, je suis allée à la messe, et émis une prière des plus ferventes. Entre nous le solo de l’orgue manquait de pêche. Mais pas de cymbales ;)
    Ahhh mais c’est peut-être qu’Elian a définitivement perdu la raison à cause des cymbales?? Je vous en prie, dites-moi que les articles étaient rédigés et qu’il suffit de les récupérer afin de les publier !!
    Dans l’attente de vous lire, de savoir ce que vous avez pensé des enregistrements de Clermont (que je trouve génial pour plein de titres…) et de Nîmes (non acheté, j’attends l’avis du spécialiste ;). Et de tous les autres.
    Une accro à vos articles complètement désespérée à l’idée d’attendre dimanche prochain…

    • Elian on 2 septembre 2013 at 4:56 said:

      Mais Laure, faut vivre aussi :-)
      Merci encore pour les coms.
      En effet, j’étais en vacances ces derniers jours (j’ai le droit ? :-) Mais je suis de retour avec plein d’analyse de sticks en poche… je réécris tout ça et je fais l’update dans les 48h.
      Allez Laure, encore un peu de patience…

  • Fred on 2 septembre 2013 at 6:51 said:

    Ok Elian merci pour ton retour! Je suis pas guitariste donc moins aguerri que toi pour entendre les pains. De meilleures versions? Tant mieux! J’ai éclusé You tube pour les versions d’après et je n’ai pas entendu quelque chose de mieux…Mais je n’ai pas tout entendu! Bon pas sûr que les versions espagnoles de 2010 soient atteintes quand même…
    Sinon j’ai eu la chance de me faire dédicacer mon album à son hôtel, après le concert de Bercy (mais j’ai du rater les rappels pour ça…). Un super moment, pour la seconde fois, après le Show RTL 2 de 2004, toujours aussi prévenant et il a pris son temps (il est même allé rechercher un marqueur dans sa voiture…).
    Un grand monsieur, comme sa musique!

  • Laure on 2 septembre 2013 at 9:52 said:

    Ouiiiii merci !!! « the » update !! Avec les 2 concerts que j’ai eu la chance de voir!
    HFB à Clermont,.. Je craque encore à la millième écoute :)
    Hâte de lire ce que ton oreille a perçu sur tout ceci :) Merci encore pour tout ce boulot!

  • Laure on 4 septembre 2013 at 12:56 said:

    Un merci de plus, c’est trop non ? Tant pis : MERCI !!
    C’est vrai les volcans auvergnats ne sont pas tous éteints, ils se réveillent parfois même sérieusement au son des guitares! Quand à Nîmes, contente de voir qu’ils ont géré le problème du début de concert sur la clé, je pense la prendre du coup.

  • Foresti on 4 septembre 2013 at 6:40 said:

    Salut Elian,
    Au top ton blog et commentaires comme j’aime ;)
    je vais passer pour un traitre, mais j’ai zappé la tournée… donc j’ai besoin de conseils avant d’acheter une poignée de sticks. Dans un monde merveilleux, il me faudrait une HFB des grands soirs, Yon Two Crows, Back to Tupelo, Dream of the Drowned et un peu de Ruth. Pour l’instant, ma short-list, c’est Paris, Malaga, Caen. 2 ou 3 autres sticks à me conseiller ??
    grazie mille !
    Fred (un autre…)

    • Elian on 5 septembre 2013 at 9:21 said:

      Salut Fred,
      La question que tout le monde me pose : Quel stick acheter pour avoir un bon son, un excellent HFB suivi d’un un envoûtant YTC et finir en beauté avec un surréaliste TR ? La réponse n’est pas si évidente… Attends la fin des 68 reviews pour te faire une idée ;-)
      Mais Si cherche un bon Dream of… je te conseille le Bad Mergentheim ou Stuttgart. Pour le reste je te laisse relire l’ensemble des compte-rendus ;-)

  • Fred on 5 septembre 2013 at 11:45 said:

    Oui si tu y étais en 2004, on n’étais pas nombreux! Je lui avais même offert une bouteille de vin et j’ai même la vidéo de ce moment sur You tube! Pour les sticks, soit je prend le meilleur avec SOS (peut-être Londres du 27/05) ou bien un des concerts du début de tournée (de mémoire cela me semblait pas mal à Sofia ou en Italie, début mai…) soit je zappe SOS et je prend celui HFB me plait le plus…J ‘ai entendu la version de Carcassonne que je trouve très bonne aussi, plus péchue et inspirée (encore) que Lorrach…à suivre dans tes commentaires pour l’ensemble du concert!

Laisser un commentaire

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube