(Part 6/7) MK – Concerts clés USB de Roma (#51) à Carcassonne (#59)

MK usb stick mp3 part6Avant dernier compte rendu et surement le plus attendu… St Julien, Carcassonne, les notes risquent de dépasser les 8/10… Si les concerts LIVE nous ont ravi, qu’en est-il vraiment des STICKS ? Verdict plus bas. Bonne lecture

#51 – 2013.07.13 Roma @Ippodromo delle Capannelle
#52 – 2013.07.14 Naples @Arena Flegrea
#53 – 2013.07.16 Taormina @Teatro Antico
#54 – 2013.07.17 Malta Floriana @ Fosos (The Granaries)
#55 – 2013.07.19 Lucca @Piazza Napoleone
#56 – 2013.07.20 Zurich @Dolder (Live at Sunset)
#57 – 2013.07.21 Loerrach @Stimmen-Festival
#58 – 2013.07.22 Saint Julien-en-Genevois @Festival Guitare en scène
#59 – 2013.07.24 Carcassonne @Théâtre Jean Deschamps

 

roma 2013#51 – 2013.07.13 Roma @Ippodromo delle Capannelle

Setlist :
01. What It Is (06:18)
02. Corned Beef (05:44)
03 Privateering (07:21)
04. Father And Son / Hill Farmer’s Blues (09:15)
05. I Dug Up A Diamond (05:06)
06. I Used To Could (04:12)
07. Romeo And Juliet (09:13)
08. Song For Sonny Liston (07:20)
09. Postcards From Paraguay (07:33)
10. Marbletown (12:33)
11. Speedway At Nazareth (06:46)
12. Telegraph Road (16:02)

Rappels :
13. So Far Away (06:36)
14. Piper to The End (07:53)

 

Morceaux choisis :

What It Is : Les fréquences hautes sont un poil sur-représentées ou alors cela est du à la compression mp3.
Le pont est très bien exécuté, la recherche mélodique entre guitare, flûte et violon est assez homogène.

Hill Farmer’s Blues : Solo sympa mais bends qui s’essoufflent un peu et manquent de tenus.
Richard a eu la tremblote à 8min49…

I Dug Up A Diamond : 1min26, Richard dérape sur ses arpèges.
Je ne suis pas rentré dedans sur le 1er solo.
3min06, IanTo s’est excité sur son roulement de batterie, ça rajoute une certaine dynamique et casse le côté monotone de la chanson.
Sur le 2nd solo, pareil que le premier. Il manque un petit quelque chose :-(

Telegraph Road : Oh y’a des pains (ou accrochage de notes), 9min29, 9min43, 9min52, 9min55…
Le son crunch est poussé, surement pour couvrir les quelques erreurs répétées. Ca claque moins qu’en live.
Côté solo, aucun intérêt.

So Far Away : Beurk, c’est quoi ce son tout crade ? On se croirait sur un vieil enregistrement FM des années 70. Vous me rappelez le prix du stick ? 34€… hum hum.

Piper To the End : 1min07, 1min15 puis 1min30, des chacals en rutes gueulent comme des putois… sympa l’ambiance.

 

NOTE : 7/10

Les + :
– Je cherche…

Les – :
– Setlist (très) courte, même Marbletown dure moins de 13min :-)
– Beaucoup de pains
– Le son est vraiment crade

 Lien utile :
Commandez votre clé usb du concert de Rome 

——————-

naples 2013#52 – 2013.07.14 Naples @Arena Flegrea

Setlist :
01. What It Is (06:38)
02. Corned Beef (06:00)
03 Privateering (07:13)
04. Father And Son / Hill Farmer’s Blues (09:01)
05. I Dug Up A Diamond (05:08)
06. I Used To Could (04:04)
07. Romeo And Juliet (09:15)
08. Song For Sonny Liston (07:42)
09. Postcards From Paraguay (07:21)
10. Marbletown (12:49)
11. Speedway At Nazareth (06:50)
12. Telegraph Road (15:46)

Rappels :
13. Brothers In Arms (06:59)
14. So Far Away (06:13)

Morceaux choisis :

What It Is : Très bonne version, un peu plus longue que la normale.

Corned Beef City : Très longue l’intro, record battu. quitte à la faire plus longue, on aurait aimé un peu plus de technique sur cette intro, pour une fois que le batteur est mis en avant.

Hill Farmer’s Blues : Quelques réponses guitares/voix différentes.
Un superbe solo bien dynamique, bien dans le tempo et malheureusement bien trop court. Surement le plus court de la tournée ! Mais surement aussi un des meilleurs.

I Dug Up A Diamond : 00min20, petit accrochage sur la 1ere note (ça arrive souvent…).
Très bon solo, un peu court quand même (récurrent sur l’ensemble des titres de ce stick).
On est en italie, à la fin de la chansons, 2 Napolitains braillent un « Mark, I Love You » qui aurait pu coûter la surdité à vie de quelques personnes du public.

I Used To Could : ‘Suis pas dedans, je ne sais pas pourquoi mais c’est mou. Suis-je bien réveillé et de bon poil ? Faudrait peut-être le réécouter mais sans Nigel, j’ai du mal à accrocher ce morceau un peu fadasse (à lire avec l’accent Marseillais).

Brothers in Arms : Enfin un titre rare ! Qui aurait cru que BIA deviendrait rare ?
1min25, une note un peu forte.
Aie aux oreilles à 6min.
On sent que Mark n’a plus la même passion sur cette chanson. Le solo est bâclé sur la fin, le touché n’est plus là. ça reste un grand moment mais on est loin de ce qu’il a pu nous produire par le passé.

NOTE : 8/10

Les + :
– Bon concert

Les – :
– Trop court !

 Lien utile :
Commandez votre clé usb du concert de Naples 

——————-

 

taormina 2013#53 – 2013.07.16 Taormina @Teatro Antico

Setlist :
01. What It Is (06:49)
02. Corned Beef (05:31)
03 Privateering (07:15)
04. Father And Son / Hill Farmer’s Blues (09:14)
05. I Dug Up A Diamond (05:13)
06. I Used To Could (03:50)
07. Romeo And Juliet (09:15)
08. Sultans Of Swing (08:30)
09. Song For Sonny Liston (07:33)
10. Haul Away (04:30)
11. Postcards From Paraguay (07:42)
12. Marbletown (12:55)
13. Speedway At Nazareth (06:47)
14. Telegraph Road (16:21)

Rappels :
15. Our Shangri-La (06:36)
16. So Far Away (05:58)

Morceaux choisis :

What It Is : Un bruit de fond tournant assez pénible sur l’ensemble de la chanson, j’espère que ce bruit (raisonnance d’un instrument) sera vite corrigé sur les morceaux suivants.
5min06, MK a un souci avec la raideur de ses doigts…

Corned Beef City : C’est plat ! Les guitares ont un bruit de casseroles trouées. Les choeurs, on dirait des vieux sortis d’hôpital et encore sous dialyses.
On s’ennuie grave.

Privateering : Mark pousse beaucoup (trop) les « hé hé hé » durant les refrains. Ok c’est sympa mais là, il veut se casser la voix, non ?

Hill Farmer’s Blues : 4min03 accrochage de Richard sur les arpèges. La rythmique de John fait assez « fausse », dû encore au mix. c’est loin d’être propre.
Le solo est un enchainement d’hésitations et de doigts engourdis. Avec un peu plus de fluidité on aurait pu avoir un très bon solo.

I Dug Up A Diamond : Aie la voix, Mark s’est-il remis à la clope ou est-ce du surmenage ?
A l’écoute des dernières prestations, j’opte pour le surmenage.
Côté solo, il est très agressif dans ses attaques, manque de rondeur. Encore dû certainement au mix qui n’englobe pas toutes les fréquences et qui a tendance à compresser tout le spectre vers les aigus.
N’empêche que le son n’est pas terrible.

I Used to Could : Sur l’intro ça gueule beaucoup Sultans Of Swing…. l’aura-t-on ?

Sultans Of Swing : Aie aie aie là ça fait mal et j’en ai encore la boule au ventre pour lui.
Que d’approximations, des enchainements de notes non liés, des accroches, des pains, des sauts de notes, des mélodies très approximatives… si vous entendez ça sur youtube, personne serait en mesure de dire qu’il s’agit bien de notre guitar hero.
C’est un SOS qu’il nous délivre ?
Vite vite on passe à la prochaine…

Telegraph Road : Ce TR tire le concert vers le haut. Mes si y’a pas mal d’hésitations, des accroches de notes un peu sales mais bon, ça envoie quand même du lourd dans un concert de plus approximatifs.

 

NOTE : 7/10

Le plus beau cadre de la tournée mais aussi un des concerts les plus mitigé. Déception.

Les + :
– Setlist un peu plus étoffée que les dates précédentes.

Les – :
– Un mix très plat, sans relief.
– Beaucoup de pains. Il pourra concourrir pour le meilleur boulanger de France !

 

 Lien utile :
Commandez votre clé usb du concert de Taormina 

——————-

 

Malta 2013#54 – 2013.07.17 Malta Floriana @ Fosos (The Granaries)

Setlist :
01. What It Is (06:18)
02. Corned Beef (05:44)
03 Privateering (07:21)
04. Father And Son / Hill Farmer’s Blues (09:15)
05. I Dug Up A Diamond (05:06)
06. I Used To Could (04:12)
07. Romeo And Juliet (09:13)
09. Song For Sonny Liston (07:20)
10. Postcards From Paraguay (07:33)
11. Marbletown (12:33)
12. Speedway At Nazareth (06:46)
13. Telegraph Road (16:02)

Rappels :
14. So Far Away (06:36)
15. Piper To The End (07:53)

Morceaux choisis :

What It Is : Oh le son dégueux ! On dirait un (bon) enregistrement audience :-(

Telegraph Road : Le titre de ce stick. Solo bien exécuté.

 

NOTE : 7/10

RAS. rien de spécial sur ce stick.
Difficile de porter une analyse vraiment objectif quand il n’y a pas grand chose à dire. Ah si le prix des places… 170€ ! Ca fait cher le morceau, surtout quand la prestation n’est pas vraiment au rendez-vous. No comment.

Les +:
– Je cherche…

Les -:
– Le son. sale et crasseux. ca va bien sur Sonny Liston mais sur le reste c’est moyen.

 

 Lien utile :
Commandez votre clé usb du concert de Malta 

——————-

 

lucca 2013#55 – 2013.07.19 Lucca @Piazza Napoleone

Setlist :
01. What It Is (05:52)
02. Corned Beef (05:20)
03 Privateering (07:40)
04. Father And Son / Hill Farmer’s Blues (09:49)
05. I Used To Could (03:47)
06. Romeo And Juliet (09:20)
07. Song For Sonny Liston (07:43)
08. Postcards From Paraguay (05:51)
09. Marbletown (11:09)
10. Speedway At Nazareth (06:38)
11. Telegraph Road (15:12)

Rappels :
12. So Far Away (06:54)
13. Going Home (06:35)

Morceaux choisis :

What It Is : Oh le son :-(
Ces 3 mots résument bien ce titre.

Corned Beef City : Y’a quelques pains au bottleneck mais j’avoue apprécier ce petit solo final au piano.

Father And Son : Je pensais qu’il le retirerait mais non, l’entrée de Mike à 00min10 m’a retiré 2 points d’audition à chaque oreille.

Hill Farmer’s Blues : Malgré quelques pains côté Richard, MK s’en sort pas si mal. il a même rallongé d’une mesure le solo final (toujours trop court).

I Used To Could : A 1min51, la note à du mal à passer, il joue avec en glissant subtilement quelques notes suivantes en décente. On est pas dupe, il s’est planté sur la 1ere note et donc a cherché à la camoufler dans une descente de note très approximative.

Marbletown : Pour le plus court Marbetown de la tournée, the winner is….. LUCCA !
11min09, soit presque 2 minutes de moins de la normale, je dis bravo ! des fois c’est bien que Mark doive prendre son avion :-)

Telegraph Road : Grosse déception sur le son, notamment du solo final qui intéresse tout le monde. C’est sourd et tassé. Le spectre des fréquences manque de définition et de justesse.
Quel dommage, ce TR est très bien joué. Pas de bourde, tout s’enchaîne limpidement.
Etant dans un bon soir, on aurait aimé à une prise de risque plus grande, on aurait aimé entendre quelques nouveaux licks.

So Far Away : Mark JOUE sur ce titre mais à un peu de mal à la fin. Les notes ont du mal à sortir de ses doigts magiques.

Going Home : 2min15, y’a quelques notes en trop dans cette descente ;-)
Mais que cette version est plate. OK on entend un peu plus les claviers derrière mais on ne s’envole pas. ça manque cruellement de profondeur.
C’est marrant à 4min00 cette écho de notes (effet delay pour les musiciens)… Gros blanc à 4min14, normalement le public doit chantonner la mélodie mais là, comme le mix n’a pas mis l’accent sur l’audience, on se retrouve avec un gros blanc. Sympa :-(

 

NOTE : 7,5/10

IWT y était. Certains ont eu la chance d’entendre déjà ce concert en direct car il était retranscrit sur la RAI.
La qualité FM du soir était loin de ce stick. Les ingé son ont donc bien travaillé même si ça reste assez faible niveau retranscription. On aurait préféré plus de présence, moins de reverb.
Côté ambiance, on aurait pu s’attendre à une chaude ambiance, mais non, public très froid. Ca nous a un peu plombé le concert. Heureusement que la cité de Lucca est une bien belle ville, ça a rattrapé le coup.
Les +:
– Concert assez propre mais sans vie

Les -:
– Le son. Mou du genoux.
– Setlist TRES courte et versions vites expédiées.

 

 Lien utile :
Commandez votre clé usb du concert de Lucca 

——————-

zurich 2013#56 – 2013.07.20 Zurich @Dolder (Live at Sunset)

Setlist :
01. What It Is (05:49)
02. Corned Beef (05:51)
03 Privateering (07:24)
04. Father And Son / Hill Farmer’s Blues (09:27)
05. I Dug Up A Diamond (05:20)
06. I Used To Could (03:58)
07. Romeo And Juliet (09:35)
08. Song For Sonny Liston (08:14)
09. Haul Away (04:25)
10. Postcards From Paraguay (07:10)
11. Marbletown (12:24)
12. Speedway At Nazareth (06:38)
13. Telegraph Road (15:38)

Rappels :
14. So Far Away (06:48)
15. Going Home (05:51)

Morceaux choisis :

What It Is : Ce morceau mettait en avant la guitare de Mark, surement le titre de ses albums solo se rapprochant le plus d’un morceau de Dire Straits. Là, l’arrangement fait que le violon et la flûte se tirent la part belle du gâteau. Si ça continue, Mark ne jouera même plus de guitare sur ce titre…

Corned Beef City : La 1ère intro de IanTo avec autant de cymbales.

Hill Farmer’s Blues : Un son bien équilibré, peut-être un peu trop dans les aiguës, la mandoline ressort beaucoup trop, ce qui met bien en avant les pains de Richard (4min27, 4min58, 7min18)
Au tours de Mark à 8min07…
Solo qui ne marque pas. Juste dans la moyenne.

I Dug Up A Diamond : l’intérêt d’un concert de Mark est que pour chaque concert, même si la setlist est identique, ses soli ne sont jamais les mêmes.
4min23 un petit couac de Richard (ou john)

I Used To could : Aie (sans fines herbes) à 3min06.
Solo de Jim au top!

Postacards From Paraguay : Une version bien mollassonne.

Telegraph Road : Même si ce TR relève un peu le niveau de ce concert, il n’en reste pas moins assez approximatif dans la recherche de certains licks et le liens entre eux.

So Far Away : Longue outro de Glenn désaccordant sa basse… Sinon, version sans surprise.

Going Home : Ouille à 1min13 et 2min20. Un frémissement à 1min23 mais ça passe. Mark, prend du sucre, il te faut de l’énergie !
Ce titre bénéficie toujours d’autant de cymballes…

NOTE : 7.5/10

Après 3 jours de repos, retour en Allemagne pour le dernier set de concert extérieur. Plus en forme, il rajoute 2 titres à la setlist pour revenir à un 15 titres… comme d’ordinaire.
En 3 jours ses doigts se sont un peu refroidis. Attendons les prochaines dates pour monter les notes (on espère).

Les +:
– Pas grand chose

Les -:
– Pleins de pains

 Lien utile :
Commandez votre clé usb du concert de Zurich

——————-

loerrach 2013#57 – 2013.07.21 Loerrach @Stimmen-Festival

Setlist :
01. What It Is (06:33)
02. Corned Beef (05:34)
03 Privateering (07:18)
04. Father And Son / Hill Farmer’s Blues (09:14)
05. I Dug Up A Diamond (05:09)
06. I Used To Could (04:01)
07. Romeo And Juliet (09:20)
08. Gator Blood (06:06)
09. Postcards From Paraguay (07:12)
10. Marbletown (12:11)
11. Speedway At Nazareth (06:38)
12. Telegraph Road (15:29)

Rappels :
13. So Far Away (06:48)
14. Going Home (06:15)

Morcaux choisis :

What It Is : Petites variations guitare sur la fin du solo.

Hill Farmer’s Blues : Tout le monde l’attend, alors, quand est-il du solo ? Difficile à dire, Mark semble énervé et à envie de montrer qu’il sait balancer de la note. Ca ne marche qu’à moitié.
Ca ressemble un peu trop à une démonstration et ce solo perd en émotion et rythme.

I Dug Up A Diamond : Mandoline mise très en avant sur l’intro. Titre sans pain mais manque un peu d’émotion, notamment sur le solo qui ne me transporte pas.

I Used To Could : Avant de commencer la chanson, Mark joue avec le public avec des « mute note », après quelques secondes il envoie le riff.
Piano très plat, j’ai du mal à rentrer dedans.

Gator Blood : à 14s Mark s’arrête pour recommencer…

Telegraph Road : Ca monte progressivement… le solo nous hisse haut, malgré quelques petites incertitudes de notes et surtout un son qui n’est pas à la hauteur de ce titre magistral.

So Far Away : Mark s’essaie à quelques nouveaux licks rapides (sur son solo final). quoi qu’on en pense, SFA sur cette tournée n’a jamais autant mis en avant la guitare de Mark. Il s’essaye à des variantes, s’amuse. On n’en demande pas plus.

NOTE : 7.5/10

Comme pour Zurich, on sent une lassitude générale, quand sera-t-il demain pour le tant attendu concert de st Julien ?
Même si le concert tient la route, très peu de pain, il manque un petit quelque chose pour que tout ça s’envole et s’accroche aux étoiles. C’est mieux sur la fin (le solo final de TR à décoincé tout le monde, mais c’est venu un peu tard… malheureusement.

Les +:
– Un bon concert

Les -:
– Le son
– Manque un petit quelque chose pour que tout s’envole

 Lien utile :
Commandez votre clé usb du concert de Loerrach

——————-

saint julien en genevois 2013#58 – 2013.07.22 Saint Julien-en-Genevois @Festival Guitare en scène

Setlist :
01. What It Is (06:13)
02. Corned Beef (05:47)
03 Privateering (07:17)
04. Father And Son / Hill Farmer’s Blues (09:40)
05. I Dug Up A Diamond (06:01)
06. I Used To Could (03:40)
07. Romeo And Juliet (09:44)
08. Gator Blood (05:57)
09. Postcards From Paraguay (06:55)
10. Marbletown (12:29)
11. Speedway At Nazareth (06:47)
12. Telegraph Road (15:27)

Rappels :
13. So Far Away (06:59)
14. Going Home (09:09)

Morceaux choisis :

What It Is : Quel pêche ! Bah voilà un concert qui commence bien.
On sent une fosse brulante. sur scène le band ne cache aps sa joie… à voir sur les prochains titres mais tout semble bien parti.

Privateering : J’ai jamais autant entendu l’audience. Là, on n’est pas sur des cris sauvages et barbares, on ressent un énorme respect du public pour la musique et le groupe en place. Les applauses sont en rythme sur la mélodie, ils sont à l’unisson.

Father and Son : 2 petits pains de Mike à 33s et 39s. John se laisse un peu plus aller vers quelques licks poétiques…

Hill Farmer’s Blues : Dès les premières notes on sait qui est le boss :-)
La maîtrise est là et derrière ça envoie. ça y est j’ai mes premiers frissons, ça faisait un bail que l’émotion n’était pas revenue. Merci Mark.
Une petite accroche à 8min23, un bend un peu foireux à 8min27. Pas le meilleur des HFB, le solo n’est pas assez harmonieux avec le tempo mais y’a un petit je ne sais quoi qui donne à ce titre un sentiment positif.
Etrangement ce titre a duré plus longtemps mais par son intro, non son solo. Dommage.

I Dug Up A Diamond : Superbe, magnifique ? Dois-je en rajouter ? Oui je vais en rajouter… Pour toucher les étoiles on aurait préféré un son plus rond et moins perçant dans les aiguës.

Speedway At Nazareth : Nos recos auprès de l’ingé-son de la tournée ont porté leurs fruits, plus de présence, plus de volume sur la guitare de Richard quand il « carresse » sa Les Paul à 4min38 et suivantes.
Ca monte progressivement. Certes, on ne retrouve pas l’intensité de 2005 mais y’a de l’idée.
Très bonne version, même si on notera quelques petites hésitations ou accrochage de note. La pêche étant là, tout passe !

Telegraph Road : GROSSE ambiance en fin de morceau. Côté solo (je sais que vous l’attendez tous), Mark était en trance… ils s’est un peu égaré sur quelques licks mais ne nous plaignons pas, ça joue!
A 12min12 il ne s’arrête pluuuuuuus, il recommence à 12min48…. BONHEUR, JOIE et JUISSANCE.

So Far Away : Chaude ambiance ! Mon ptit doigt me dit que le final va être grandiose…

Going Home : Une des rares fois où on entend la strat de Richard qui crunch sur la rythmique. Dommage que le micro audience n’était pas plus sur ON, c’est un peu plat. Cela manque de relief. Ca va mieux beaucoup mieux à partir de 2min27 où la strat de Richard envoie du lourd pour notre plus grand plaisir. On sent quand même que ça bouillonne dans la fosse de St julien. Très bonne prestation. Cerise sur le gâteau l’ingé-son a eu l’intelligence de laisser les 3min30 d’applause de la fin où le speaker essaie tant bien que mal de remercier la foule pour ce dernier concert qui clôt le festival Guitare en scène : « Désolé les gars, il ne reviendra pas, c’était magique, il faut rester là-dessus », tout est dit !

ENOOORME AMBIANCE !

NOTE : 9/10

Le tant attendu concert de Saint Julien. tout le monde était d’accord pour dire qu’il s’agissait DU concert de la tournée.
Pour l’avoir vécu LIVE, OUI c’était LE concert de la tournée, même sans Ruth Moody, sans Nigel Hitchcock, sans Sultans Of Swing, sans de Oé Oé Oé. Si tous ces critères avaient été réunis… On se prend à rêver…

Les + :
– Le concert de la tournée ? Y’a des chances…
– La plus chaude ambiance de la tournée ? Y’a des chances…
– Les 3min30 d’applause à la fin du concert.
Les – :
– Quelques petites imperfections qui ne mettent aucun titre sur le podium mais qui dans l’ensemble font un concert mémorable.
– Setlist courte, trop courte
– Gator blood j’en peux plus…

 Lien utile :
Commandez votre clé usb du concert de Saint Julien-en-Genevois

——————-

carcassonne 2013#59 – 2013.07.24 Carcassonne @Théâtre Jean Deschamps

Setlist :
01. What It Is (06:29)
02. Corned Beef ()
03 Privateering (07:17)
04. Father And Son / Hill Farmer’s Blues (09:14)
05. I Dug Up A Diamond (05:03)
06. I Used To Could (03:38)
07. Romeo And Juliet (09:34)
08. Gator Blood (05:45)
09. Haul Away (04:27)
10. Postcards From Paraguay (07:35)
11. Marbletown (13:54)
12. Telegraph Road (15:16)

Rappels :
13. So Far Away (06:32)
14. Going Home (06:16)

Morceaux choisis :

What It Is : Ca commence fort, le son est pas mal du tout.

Corned Beef City : Gros roulement de tambours pour IanTo et c’est parti pour Corned Beef City !
Très sympa ce solo de piano de Jim. Carcassonne est visiblement une bonne date pour cette tournée.

Hill Farmer’s Blues : Alors là, c’est le jackpot, Richard s’est complètement loupé sur ses arpèges de 4min07 à 4min10 puis à 4min47.
Quel solo ! Un cran au-dessus de st Julien, il se donne, un peu trop en force peut-être au détriment de l’émotion.
8min41, y’a de la cocotte un peu fausse mais y’a de la cocotte quand même (c’est pas tous les jours).

Marbletown : 13min54, rien que ça ! Si ça continue il pourra faire une tournée spéciale avec uniquement avec un titre : Le Marbletown Tour :-)
Faut quand même avouer qu’il est tout spécialement bien joué ce soir… même si c’est TROP LONG
Mark nous fait de ashme ? Il nous prend une grande prise de respiration à 13min18 pour clôturer la chanson… ça m’a fait peur, je croyais que Freddy coup d’boule était derrière moi.

Telegraph Road : Pas de Speedway At Nazareth mais notre Marko se rattrape sur ce formidable TR. Inspiré comme rarement il tronçonne du chêne. Une autoroute cette version. Assurément dans le top 10 des meilleurs TR de cette tournée.

Going Home : 1min52 petit pain. Y’a un bruit de fond sur toute la dernière partie du morceau, il s’agit visiblement de la guitare de Richard qui est TRES mal mixée, le « bruit » est TRES désagréable.
Le morceau délivre plus de relief que st Julien, plus de présence.

NOTE : 8.5/10

Est-ce que Carcassonne, sonne ? OUI, il sonne le Carca !
Très bon show.

Les +:
– Le son
– Telegraph Road

Les -:
– Pas de Speedway At Nazareth

 Lien utile :
Commandez votre clé usb du concert de Carcassonne

——————-

Pour retrouver l’ensemble des analyses des sticks:
Part 1/7
Part 2/7
Part 3/7
Part 4/7
Part 5/7
Part 6/7

Part 7/7

——————-

Et toujours les liens TRES utiles :

Local-Hero.org :
La bible pour tout savoir sur les concerts de Mark Knopfler

Diary de Guy

Blog de Richard

Blog d’Isaac

——————-

Dans 1 semaine, les 4 dernières reviews de concerts (de #60-Barcelone à #65 Cap Roig).
Tenez-vous informé, inscrivez-vous sur notre FacebookTwitterYoutube channel ou flux RSS pour les plus geeks.

A lire aussi:

Posted under: Live reports

Tagged as: , , , ,

Share this:

2 comments

Laisser un commentaire

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube