FFF @Le Bus Palladium : Funky rock n’ roll !

Après le lancement du Grizzly Tour de Monsieur Bertignac et le showcase de Kasabian pour l’anniversaire d’Evene.fr, IWT est de retour dans cette salle mythique des nuits parisiennes pour bouger et transpirer à l’occasion d’un concert exceptionnel (et caritatif) avec la Fédération Française de Funk !

Les 3sOmEsiStERs pour se mettre en jambe

Mais avant de slamer avec Yarol, Marco Prince et leurs potes, accueillons sans plus attendre les 3sOmEsiStERs !P1030143 Priscilla folle du désert et ses copines se sont arrêtées au Bus ce soir. Qui sont elles, ou plutôt qui sont-ils ? Les 3sOmEsiStERs sont un quartet, composé d’un guitariste/claviériste et de 3 voix (2 masculine et 1 féminine). Voix pouvant beatboxer le rythme, jouer du tambourin et… chanter.
Leur créneau ? Revisiter les années 90, interpréter quelques « covers » et leur redonner un son dans l’air du temps. Les années 90, celles de la génération Dance Machine. On se plaisait alors à regarder, non pas les talents de chanteur du duo 2Unlimited, mais plutôt la pastique irréprochable de la belle Ophélaille ! (ndlr. Ophélie Winter la sus-nommée).P1030135

Les 3sOmEsiStERs incarnent leurs personnages, crimés au possible, entre KISS et Army of Lovers, entre kitch et bon goût, entre Les Brigitte et Brigitte Fontaine. Humour et nonchalance sont de mises, souvent border-line mais tellement hipsters.
On pourrait vite tomber dans le pathos mais non. La qualité d’interprétation et les arrangements en font un ensemble étonnant. Je m’étonne même à en redemander. A quand une participation sur la prochaine compil de Paris Dernière de Béatrice Ardisson ?

VIDEO : 3sOmEsiStERs @Bus Palladium (2013.10.15)

Tout aurait été parfait si le gros lourd d’à côté n’avait passé la soirée à parler avec son pote. Dans cette fosse archi-bondée, si seulement j’avais pu lui proposer un chewing-gum… voir deux….
Après leur petit set, il est déjà l’heure de saluer le public… de dos évidemment !P1030164

 

Tu veux maigrir ? Va à un concert de FFF !

Après les traditionnels réglages des roadies, c’est au tour des stars de la soirée de monter sur scène. Une première depuis qu’ils ont ouvert pour Johnny Hallyday en 2007.

Pas de nouvel album depuis 2000. Le public est essentiellement composé de fans de la première heure. a côté de moi un gars les ayant vu en 2000 au Stade de France, un autre à Marseille et Paris en 1995… bref, parfait pour revisiter ma culture funk :-)

C’est donc un événement SOLD OUT ce soir au Bus Palladium. C’est d’autant plus un événement que l’ensemble des recettes, concert et alcools seront reversées au Secours Populaire.Et oui, car au-delà de faire de la très bonne musique, nos acolytes ont aussi du cœur et passent au second plan tout intérêts mercantiles.

Le Bus Palladuim est une vraie bouilloire prête à exploser. Les vestes tombent, la sueur commence à faire son apparition avant même que le show démarre. Je me retrouve entre 4 gaillards de 2m40 (sisisisi) ! Autant vous dire que pour filmer on va repasser… Gunther Love (des Airnadette) nous fait le speech et c’est partiiiiii.P1030125
Le groupe monte sur scène sous la clameur de son auditoire. Marco Prince, toujours aussi filiforme, se présente, lunettes noir, costard sans cravate… et sans chemise !P1030166 La veste ne restera pas bien longtemps sur ses épaules, dès le second morceau notre ex-jury de la Nouvelle star la tombe !

« Est-ce que vous êtes chaud ce soir ? Je ne vous entends pas… Est-ce que vous êtes chauuuuuud ce soir ? »

Le ton est donné ! Ce soir ça va envoyer du très très lourd. Le plaisir est palpable sur scène, je ne vous raconte pas l’hystérie dans la fosse… Même un concert d’Iron Maiden bouge moins !

Troisième titre, plus de light !!! Une première. Marco Prince ne se démonte pas « Allumez tous vos portables, je veux voir vos portables ». Yarol, lui, se fait monter une petite loupiote sur sa Les Paul (n’est pas Jeff Healey qui veut). Et c’est reparti comme si de rien n’était.

P1030201La lumière revient au 5ème titre…

Des cuivres, un percussionniste cubain et Gunther Love (le Monsieur Daphné Bürki à la ville… voilà c’était ma petite allusion people de la soirée) sont montés sur scène en guest pour accompagner le groupe.P1030205

Le concert fut assez court (1h15). Heureusement d’ailleurs sinon y’aurait eu quelques comas :-)

FFF nous a sorti son meilleur set, un best of survitaminé. Quelle forme !P1030231 Un grand chapeau pour le son de Yarol, superbe ! Rond, chaud comme je les aime. Quel jeu ! On comprend pourquoi il est devenu le guitariste de notre jojo national et son directeur musical.
Il est (très) bon le bougre.FFF.Still012 Le Bus est parfait pour faire ressortir toute l’intensité d’un groupe de scène. Même si FFF peut facilement mettre le feu au Stade de France, il en est pas moins qu’un Bus palladium restera l’endroit privilégié de tout groupe avide de proximité, et de chaleur. Et ce soir, de la chaleur y’en a eu ! :-)

VIDEO : Barbès – FFF (@Bus Palladium, 2013.10.15)

Avant les rappels j’ai eu la bonne idée de bouger et quitter mes 4 géants remuants. Heureusement, sinon il n’y aurait jamais eu de vidéo et je serai tombé dans le coma, étouffé par de grands vikings bruns :-)FFF.Still010

Mon ptit doigt me dit qu’on entendra encore parler de FFF très rapidement…FFF.Still015

Lien utile :
Faite un don sur le site du Secours Populaire 

 

Galerie Photos

A lire aussi:

Posted under: Live reports

Tagged as: , ,

Share this:

Laisser un commentaire

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube