Deep Purple @Le Zénith : Les papys font (encore) de la résistance

Deep Purple et le Zénith de Paris c’est comme Dorothée et les Musclés : une évidence.
Après la sortie du mitigé (avis très personnel) dernier album « Now What ?!« , on est curieux de voir comment ce groupe au plus de 100 millions d’albums vendus va pouvoir le vendre sur scène quand la moyenne d’âge de ces infatigables pionniers du Hard Rock titille les 65 ans.

Le précédent opus « Rapture Od The Deep » date de 2005 ! Pendant 8 ans, Deep Purple l’a écumé sur les routes du monde entier, changeant très peu la setlist, avec ou sans orchestre symphonique (je vous laisse deux minutes à nos dernières reviews du Pourpre Profond). On pourrait croire qu’ils se lasseraient, qu’il serait temps pour eux de tirer leur révérence et enfin prendre une retraite bien mériter en fêtant cela avec leurs vieux amis et légendes Led Zepellin ou Black Sabbath ? Que nenni, ils nous enterreront tous !

Ian Gillan et ses acolytes sont toujours en tournée et ils ne sont pas fatigués.

Peter Frampton, show me the way…

Peter FramptonÉtonnant de voir que la première partie est assurée par une aussi pointure comme Peter Frampton. Ne l’ayant jamais vu (pourtant mainte fois sollicité pour aller l’applaudir), c’est l’occasion de faire d’une pierre deux coups et d’enfin avoir un regard critique sur l’interprète de Show Me The Way en live.
Même si Deep Purple est une référence dans le monde de la musique (amis guitaristes, qui n’a jamais essayé de jouer Smoke On The Water sur une corde ?), il faut se rendre à l’évidence, les places ne se vendent plus comme avant. Ce soir, (malheureusement) le Zénith n’était pas Sold Out. Je ne veux même pas imaginer si Peter Frampton n’avait pas été là…

Passant au travers des gouttes de l’orage qui a traversé Paris ce dimanche soir (point météo ici) Arrivé « que » pour les derniers morceaux… On peut dire que j’ai tout raté.
Honte à moi. Mais quelle idée de commencer un concert à 18h30 ?!!!
Mais bon, j’ai quand même pris ma claque sur le final avec Black Hole Sun, Baby I Love Your Way, Double Nickels et Do You Feel Like We Do.

VIDEO : Do You Feel Like We Do – Peter Frampton (Paris @Bercy, 2013.10.20)

Waouwww ce son ! Sa Black and Gold Les Paul Signature reconnaissable entre mille par ses trois doubles micros, y’a pas à dire : Ça envoie !

Sûrement une des plus belles 1ère partie qui m’a été donné de voir.

Peter Frampton

Setlist :
01. Something’s Happening
02. Doobie Wah
03. Lines On My Face
04. Show Me the Way
05. Black Hole Sun (reprise instrumentale de Soundgarden)
06. Baby I Love Your Way
07. Double Nickels
08. Do You Feel Like We Do

Peter Frampton

Deep Purple monte le son

30min d’entracte. Drapeau blanc devant la scène pour « cacher » ce qui se prépare. Mais je suis sur le côté, forcément : JE VOIS TOUT :-)

deep purple

Les premières notes des roadies donnent le LA. Ça soir ça va être LOUD.
Allez hop ! Je mets mes petits bouchons Acoufun et j’en profite pour en faire la promo (c’est de santé public). Maintenant on est bien, « Allez les gars faites péter le son ! »

Comme à chaque fois, les lights sont magnifiques, beaucoup de lumières, les photographes pro du 1er rang ont dû se régaler…

Le décor change un peu, alors bien sûr, ce n’est pas un show de Lady Gaga mais l’énorme écran géant derrière la batterie rajoute de la clarté à la scène.
Même assez mal placé (extrême coté droit), le son (assez fort) n’était pas agressif. Un petit bémol sur l’écho et les écrans 4/3 de chaque côté. Il va falloir vous mettre au 16/9 maintenant !

Deep Purple

Côté setlist, le dernier album est à l’honneur et les classiques comme toujours, aussi.
Sauf…. et là c’est la GROSSE (mauvaise) surprise de la soirée : HIGHWAY STAR a brillé par son absence. NOOOOOONNNNN.
J’en ai fais mon deuil par l’achat d’un t-shirt Highway Star. Oui Madame, faut pas m’énerver MOI !

 

Setlist :

Intro : Mars, the Bringer of War
01. Après Vous
02. Into the Fire
03. Hard Lovin’ Man
04. Vincent Price
05. Strange Kind of Woman
06. Contact Lost
07. Guitar Solo (Steve Morse)
08. Uncommon Man
09. The Well-Dressed Guitar
10. The Mule (solo de batterie : Ian Paice)
11. Above and Beyond (spéciale dédicace à Jon Lord)
12. Lazy
13. Hell to Pay
14. Keyboard Solo (Don Airey)
15. Perfect Strangers
16. Space Truckin’
17. Smoke on the Water

Rappels :
18. Hush
19. Bass Solo (Roger Glover)  / Black Night

Les classiques ont toujours la cote. Et comme souvent sont parfaitement distillés entre les nouveaux morceaux pour aussi les faire ressortir en fin de set, histoire de bien repartir la tête pleine de bons riffs.

J’espère quand même que la setlist va évoluer sur les prochaines dates, certains morceaux un peu trop frais n’ont pas plus d’impact que ça, c’est bien dommage.

Steve Morse a été (encore une fois) impérial !Deep Purple (Steve Morse)
Ami guitariste et amoureux de Musicman (je sais que vous êtes nombreux à nous lire (merci !), notre Steve à une nouvelle EBMM Signature… D’où j’étais, je voyais assez mal mais je pense qu’il a une spéciale EBMM roasted avec une couleur nouvelle de la palette Musicman (une sorte de sparkle bleu clair) et, il l’a joué sur la quasi totalité des titres en changeant avec ses 2 EBMM Y2D.

Steve Morse (Deep Purple)

 

Moments choisis :
– La série de Steve Morse avec son Contact Lost, Guitar Solo et The Well-Dressed Guitar, toujours aussi propre et inspiré… Y’a pas à dire ça dégoûte (ou donne envie) de jouer de la guitare !

-The Mule : La présence de la batterie dès le début donne le ton. Quel son ! Quel toucher ! Solo minimaliste mais à 65 ans on ne va pas lui en demander trop.

Perfect Stangers : Ce titre, que je trouve moyen avec Blackmore, devient absolument MAGNIFIQUE avec Steve Morse. Son travail en back guitar et très fin et bien pensé, ses coups de vibrato, la justesse des larsens ajoutent ce qui manquait sur la version originale : Une âme.
Don Airey nous a encore ressorti les mêmes impros : Alouette, Edith Piaf, quelques notes de La Marseillaise… Et même du Christophe Mae ou du Patrick Bruel !? Don, la prochaine fois, tu feras un revival du Petit Bonhomme En Mousse et tout le monde fera la danse de l’épaule ! Kiffant, non ?Deep Purple
– Roger Glover sur les rappels. Notre pirate s’est donné. Des arrangements sur Hush et Black Night. Le public a apprécié.

Deep Purple

Toujours aussi généreux sur scène, les Pourpres Profonds ne sont pas avares de sourires et complicités avec le public. Malgré leur statut de légendes, rien à redire, nous avons là de bons gars humbles et respectueux, sans un soupçon de grosses têtes. Qui à plus de 65 ans pourrait nous livrer 2h de spectacle joué à coups de triolets, d’improvisation et d’une pleine octave vocale ? Certes, Ian Gillan ne peut plus chanter Child In Time ou même trop forcer sur sa voix comme jadis, c’est vrai aussi que Ian Paice ne peut nous faire ses soli mémorables de plus de 10min… Mais ne boudons pas notre plaisir, ils donnent à chaque concert une leçon à tous les apprentis hardosses de France et de Navarre.

Deep Purple

Après les rappels et les salutations qui s’imposent, preuve de la générosité du groupe, Roger Glover est resté plus de 2min après tout le monde pour distribuer encore et encore des médiators, allant même en coulisse pour en récupérer de je ne sais où…

 

Ce show de Deep Purple clôt une semaine de concerts où le maître mot était générosité !
Que ce soit FFF et leur concert au profit du Secours Populaire, Bumblefoot qui resta plus de 4 heures à écouter ses fans, signer des autographes, etc… ou Deep Purple après plus de 45 ans de carrière (!!!), toujours le sourire aux lèvres, la joie de vivre, la simplicité et l’humilité.
Le Rock c’est aussi ça, Bravo messieurs, c’est une leçon de vie que vous donnez !Deep Purple

J’aurai quand même 3 déceptions de ce concert (hormis ma place où j’ai pu admirer le formidable dos musclé de Steve) :
– Les chansons du dernier album manquent un peu de maturité sur scène
– Mais où est passé Highway Star ? Depuis un mois ils ne la jouent plus. Qu’ils remplacent Speed King par exemple mais qu’ils nous laisse Highway Star !
– Pourquoi ne pas avoir fait un boeuf avec Peter Fampton sur Smoke On The Water ? Comme souvent, DP aime partager ce titre avec un camarade, un guest, là, c’était une évidence, Peter devait monter sur scène… et non :-(

Quoi qu’il en soit, dès que les Deep Purple repasseront en France : On y sera !

 

GALERIE PHOTOS :

A lire aussi:

Posted under: Live reports

Tagged as: , , ,

Share this:

Laisser un commentaire

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube