MK Tracker Tour 2015 – PARIS (#14) – Concert clés USB

#14-MK-PARIS-02062015#14 – Paris@Le Zénith – 02.06.2015
(Format FLAC)

Setlist :
01. Broken Bones (05:44)
02. Corned Beef City (07:05)
03. Privateering (07:07)
04. Father And Son / Hill Farmer’s Blues (10:03)
05. Kingdom of Gold (07:12)
06. Skydiver (06:41)
07. I Used to Could (04:10)
08. Romeo And Juliet (10:55)
09. Sultans of Swing (08:13)
10. Mighty Man (06:02)
11. Postcards From Paraguay (07:43)
12. Marbletown (11:30)
13. Speedway At Nazareth (06:50)
14. Telegraph Road (15:28)

Encores :
15. Wherever I Go (06:41)
16. Our Shangri-La (07:08)
17. Going Home (06 :28)

MK#14paris2015

Morceaux choisis :

Broken Bones : Jim fait un peu les vocalises de son piano en intro, une petite nouveauté.
La basse de Glenn est dingue ! Une profondeur de son jamais eu dans cette tournée.
En revanche ça manque peut-être de précision sur les autres instruments. Attendons de voir les prochains.
Très sympa le solo de Richard à la wah-wah. Simple efficace.
La présence du public ne gêne pas l’enregistrement, l’équilibre est très bien respecté. Pour le moment on est sur notre meilleur enregistrement de cette tournée !

Corned Beef City : Y’a un bruit de fond aigué et parasite sur la fin de chacune de ses phrases (après le morceau, pendant l’intro de Privateering), c’est très gênant.
Après, c’est intéressant d’entendre notre homme faire des blague et en français dans le texte s’il vous plait.

Privateering : Déçu du refrain qui « ne pète pas » avec l’arrivée de l’ensemble des instrus.
Il y a comme un filtre sonore en surcouche qui évite que le son puisse « péter » comme il se doit.

Father And Son / Hill Farmer’s Blues : John avec sa flute nous offre des sons dont il n’est pas coutumier, no pourrait même dire que notre flutiste est parti sur un joli pain à 3min39
Et Richard enchaîne juste après un début d’arpèges pour le moins hésitant.
A 06min03, l’arrivée de Glenn se fait remarquer par le son chaud, rond de sa basse qui donne une intensité forte au morceau et permet de bouger notre tête comme si on était à un concert de métal.
Mark pendant ce temps-là s’amuse bien sur quelques variantes de mélodie et se prépare pour son solo… solo assez bien exécuté, on sent le marko en forme car il se permet de prendre quelques risques et d’accèlerer, cependant, à 08min10 son de guitare devient sourd et en retrait pour quelques secondes (je n’avais pas le souvenir d’avoir entendu ça le soir du concert). Glenn TRES présent, voir même trop sur les dernière note, au moins on ne dira pas qu’il est inexistant.

Kingdom of Gold : Le groupe est parti trop tôt… Mark était en train de parler à Ruth, certainement qu’il avait une bonne blague à lui faire…
Le morceau commence par un ptit pain de John à la flûte (décidément c’est son soir !).
Le solo final de Mark ne provoque pas de frisson, il manque un peu de rythme, Mark reste dans ce qu’il sait faire, pourtant derrière les triples croches à la batterie s’enchaîne. Il manque un poil d’impulsion supplémentaire pour que ça soit parfait.

I Used to Could : Un léger accrochage de mark à 00min25. A la différence des autres concerts, au couplet, ils ont gardé un peu de reverb et ça change tout. Enfin !
Autre côté positif, le backing vocals « hommes » passent ENFIN derrières la voix de Ruth.
Le morceau nous offre une atmosphère particulière et nouvelle, on sent très nettement le kiffe des musiciens.

Romeo & Juliet : Le public est chaud ce soir et le fait savoir… A la fin du titre le premier Oe Oe Oe de la la tournée est lancé ! On a eu droit à plus de 30s d’impro. Rien de tel pour le mettre le feu au Zenith sur le prochain titre…

Sultans of Swing : Le morceau que TOUT le monde attendait…
Les attentes sont d’autant plus là que la foule n’a pas attendu Speedway pour rejoindre le devant de la scène, avec l’appui d’un spectateur une grande majorité de la fosse assise s’(est retrouvée aux première loge… maintenant il faut maintenant le public en haleine Mark…
Pour en revenir à Sultans, nous allons nous attarder sur le solo final car sur la 1ere partie pas grand-chose à dire…
Malgré un public CHAUD, ça n’a pas empêché notre marko de tourner autour du pot de ralentir le rythme alors que la basse et la batterie tenaient fortement le tempo. On notera plusieurs accrochages de cordes et un ennui certain tout au long de ce solo.

Mighty Man : Avec le public directement devant la scène, on entend bien plus la ferveur… bon là sur Mighty Man pas trop vu la lenteur du morceau

Speedway at Nazareth : on ne soulèvera pas les quelques micros pains, on dira juste YEEEES, ça balance sa race !

Wherever I Go : Autant l’interprétation de Nigel est comme à chaque fois exemplaire autant celle de Mark est un peu “facile” et le frisson n’est malheureusement pas là. Par moment on entend un bruit de fond

Our Shangri-La : Les backing vocals de Ruth nous emmène sur une autre planète, mais ici, on observe un son (sur les backing vocals) manquant de pureté et de clarté.

Going Home :
01min17-27 puis 2min00-57, de petits et moins petit accrochages… la fin de concert est difficile.

 

Note globale : 9/10

Richard Bennett a mentionné sur son site que Paris était le meilleur concert du band ! Il ne s’est pas trompé, ce le fut !
L’ambiance était effectivement assez survoltée. On regrettera que l’enregistrement même aussi bon soit-il ne puisse retranscrire cette atmosphère.
Le concert reste quand même au-dessus de beaucoup d’autres malgré quelques pains.
Le mix s’est bien amélioré et le FLAC 24-bits apporter un vrai plus, les audiophiles vont pouvoir en profiter et monter les watts.

 

Les + :
– Le son FLAC 24bits, encore un cran au-dessus du 16bits
– Très bon équilibre de l’ensemble des instruments et les backing vocals sont enfin de vraies backing vocals
– Les basses et LA basse de Glenn, ça envoie !
– Un très bon Skydiver (je ne pensais pas dire ça un jour)
– Un Speedway qui ne tricote pas des pulls

Les – :
– Un bruit parasite en bas volume (quand Mark parle par exemple)
-Enregistrement un peu sourd, manque un peu de précision pour que ça claque vraiment
– Trop de cymbales de Ian To sur encore beaucoup trop de titres.

 

Liens utiles :

Comparer tous les concerts sur clés USB du TRACKER TOUR 2015

Achetez ce concert de Paris !

Local-Hero.org :
Tout savoir sur le concert de Paris (photos, videos, reviews..)

Tous les concerts sticks analysés (précédente tournée) :
Privateering Tour (US) 2013
Privateering tour (EU) 2013 : 
Part 1/7
Part 2/7
Part 3/7
Part 4/7
Part 5/7
Part 6/7
Part 7/7

A lire aussi:

Posted under: Live reports

Tagged as: , , , , , ,

Share this:

9 comments

  • François on 12 juillet 2015 at 9:50 said:

    Haul Away ? Je ne me souviens vraiment vraiment pas l’avoir entendu. Pas de bières pour moi, je ne me suis pas endormi non plus, j’ai pas été faire pipi. C’est plutôt Mighty Man. et il manque Marbletown aussi 🙂

    • Elian on 12 juillet 2015 at 12:06 said:

      Un mauvais copier/coller. Setlist réctifiée. Merci pour le coup d’oeil mais t’aurais pu aussi parler de Wherever I Go que j’ai omis 😉
      Oui, je glisse quelques subtilité de temps en temps… 🙂
      Bonne lecture… les autres arrivent… progressivement…

  • YANN on 12 juillet 2015 at 2:47 said:

    je dirais juste elian que sur if i uses to could nigel a la fin fait des bruits de flatulences avec le sax ce qui provoque l’hilarite de tous nottemment putain ne nous fais pas ca!! apres c’est mon interpretation perso qui m’a fait beaucoup rire! un grand moment

    • Elian on 12 juillet 2015 at 3:03 said:

      Yann, je te laisse libre de cette interprétation. tu veux que je te crédite pour cette belle « anal »yse ? 🙂

  • Limousin pierre-louis on 13 juillet 2015 at 12:44 said:

    Merci merci pour la suite des concerts ! Toujours un plaisir à lire à poursuivre ! Tout à fait d’accord pour le premier concert à Paris j’ai fais les deux et j’ai préféré le premier ! Pour ma part ca sera Newcastle, Paris et Amsterdam :))))

    • Elian on 13 juillet 2015 at 11:00 said:

      Pour l’instant c’est un bon choix Pierre-Louis 😉
      Mais d’autres arrivent… il était particulièrement en forme en Allemagne…
      en espérant que saint julien soit LE concert de la tournée… comme en 2013.
      ON Y CROIT, on est chauvin 🙂

  • Frédéric on 15 juillet 2015 at 11:29 said:

    Merci pour cette analyse. Je viens d’écouter la version de SOS de Munich (11/07) qui me parait excellente et l’une des meilleures de la tournée!! Pareil pour le HFB du 13/07 en Pologne…

  • Julien Benoit on 15 juillet 2015 at 12:40 said:

    Merci Elian pour toutes tes analyses qui nous sont très précieuses
    Le concert du 2, j’y étais et j’avoue que ça tabassait : j’ai surkiffé
    Sur tes conseils, pour l’instant je choisis Paris 2 juin, Newcastle et j’attends encore un 9,5 ou 10 pour la 3ème clef…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :