MK Tracker Tour 2015 – Amsterdam (#17) – Concert clés USB

#17-MK-AMSTERDAM-06062015#17 – Amsterdam@Ziggo Dome – 06.06.2015
(Format FLAC)

Setlist :
01. Broken Bones (05:55)
02. Corned Beef City (06:08)
03. Privateering (06:57)
04. Father And Son / Hill Farmer’s Blues (10:32)
05. Kingdom Of Gold (07:23)
06. Skydiver (06:46)
07. I Used To Could (04:10)
08. Romeo And Juliet (09:32)
09. Sultans of Swing (07:44)
10. Mighty Man (06:05)
11. Postcards From Paraguay (08:39)
12. Marbletown (12:01)
13. Speedway At Nazareth (06:49)
14. Telegraph Road (16:02)

Encores :
15. So Far Away (05:29)
16. Wherever I Go (06:34)
17. Going Home (07:08)

 

Morceaux choisis :

Broken Bones : Dès les premières mesure on sait que ce concert sera aux petits oignons. Le son est là, les instruments bien présent et la basse résonne, on attend la suite…

Privateering : WAOU quel son cette Martin, ça claque grave ! On a vraiment l’impression qu’il joue dans notre salon.
Le Ziggo Dome est gigantesque, je n’aurais pas cru que un son aussi bon puisse ressortir aussi bien.
Une note une reverb un peu forte sur les micros chants, mais vu la configuration de la salle, difficile de faire beaucoup mieux.
Mark est très à l’aise, il se permet même quelques largesse avec sa Martin à 4min58, il faudrait nous en faire un peu plus des comme ça Marko ;-)

Father And Son / Hill Farmer’s Blues : Sur F&S, Mark est très à l’aise, plus que d’habitude, sans fausse note, il laisse sa Telecaster s’exprimer, tout est limpide et l’harmonie guitar-flûte est bien présente.
Quand la basse/batterie sont presents c’est avec des titres comme Hill Farmers’ Blues que les poils se dressent. La montée progressive est une reference en matière d’émotion musicale.
Sur le solo final Mark peut-être un peu trop en confiance démarre assez vite et coupe un peu court à l’installation de son solo si bien qu’il ne saisit meme pas l’occasion de se relancer avec le changement d’accords à 8min06. Sur sa descente à 8min35, il est un peu court et doit combler par deux ou trois notes mais ça ne tombe pas pile poil. Dommage car le solo s’arrête assez tôt et on aurait bien vu une petite reliance pour le fire un peu plus perdurer c ace soir IL EST EN GRANDE FORME.
Un dernier bruit de fond sur les dernières notes (à partir de 9min33)…. Surement la mini Martin de Richard.

Kingdom Of Gold : Parfait jusqu’à quasiment la dernière note…. Mais c’est sans compter sur John qui nous a fait une belle petite boulette à 7min. Grrrr, sinon, un des meilleurs Kingdom de cette tournée.

Sultans Of Swing : Marko nous fait danser sur Sultans et c’est pas tous les soirs la meme danse. Même si il est assez inspiré, on regrettera que sur certains licks il ne les fasse pas tourner un peu plus longtemps, on arrive un peu rapidement sur notre faim.

Mighty Man : Encore un petit souci de jack sur le banchement de la strat.

Marbletown : Le son de la Martin est très précis et claque. Très beau solo de piano de Jim a la fin du morceau, il le fait durer un poil plus longtemps. Un vrai régal de pureté/simplicité qui denote avec l’ambiance celtique/folk du morceau.

Speedway At Nazareth : Sur la première partie du solo, on entend très clairement le travail de la basse rebondissante, qui donne de l’impulsion pour faire monter le solo de Mark. Sur sa partie Mark fut moins convaincant. Beaucoup d’hésitations et desnotes qui ne sortent qu’en syncopes. Le mal est moins present car la basse couvre pas mal de ces notes mais on peut noter (entre autre) des “loupages” à 5min19, 26… ce titres est à retenir quand meme pour la presence de la basse qui rebooste bien le morceau.

Telegraph Road : On passé aux choses sérieuses… un bon concert n’a cette distinction que si et seulement si un bon Telegrah a été joué alors voyons ce qu’il en est…
Le solo fait le job, Mark trouve 2-3 parades pour rester easy sur le tempo imposé. On n’est pas sur la meilleure des versions, mais on y trouve des choses sympa.

Wherever I Go : On pousse le morceau jusqu’à sa perfection. Sublime. La voix de Ruth, celle de Mark, le sax, la Les Paul… y’a pas grand chose à dire, tout est là.

Going Home : Version crunchy et bonnes questions/réponses entre Mark à la guitare et Nigel au sax. Superbe titre plus cloture en beauté cet excellent concert. Un Presque sans faute.

Note globale : 8,5/10

Très bon son dans l’ensemble, étonnant vu le gigantisme de la salle.
Pas trop de plantage, au contraire même. On regrette seulement pour les titres phares 2-3 petites qui auraient pu faire de ce concert LE concert de la tournée.
Un 9 ou 9,5 si le public avait été plus chaleureux…. On touche quand même le saint graal…

Les + :
- Le son !
– Un public civilisé qui apprécie la bonne musique
– Quasiment tous les titres sont (très) bons

Les – :
– RAS

 

Liens utiles :

Comparer tous les concerts sur clés USB du TRACKER TOUR 2015

Achetez ce concert de Amsterdam !

Local-Hero.org :
Tout savoir sur le concert de Amsterdam (photos, videos, reviews..)

Tous les concerts sticks analysés (précédente tournée) :
Privateering Tour (US) 2013
Privateering tour (EU) 2013 : 
Part 1/7
Part 2/7
Part 3/7
Part 4/7
Part 5/7
Part 6/7
Part 7/7

A lire aussi:

Posted under: Live reports

Tagged as: , , , , , ,

Share this:

2 comments

Laisser un commentaire

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube