MK Tracker Tour 2015 – Dortmund (#25) – Concert clés USB

#25-MK-DORTMUND-17062015 #25 – Dortmund@Westfalenhalle – 17.06.2015
(Format FLAC)

Setlist :
01. Broken Bones (05:42)
02. Corned Beef City (05:56)
03. Privateering (06:55)
04. Father And Son / Hill Farmer’s Blues (09:47)
05. Skydiver (05:26)
06. Romeo And Juliet (09:15)
07. Sultans of Swing (08:06)
08. Mighty Man (06:09)
09. Postcards From Paraguay (08:45)
10. Marbletown (11:18)
11. Speedway At Nazareth (06:41)
12. Telegraph Road (15:41)

Encores :
13. Brothers In Arms (07:47)
14. So Far Away (06:43)
15. Piper to the End (08:01)

 

MK#25dortmund2015

Morceaux choisis :

Broken Bones : Encore une fois une intro soignée, avec quelques licks de basses en intro. Le son est très bon. On note juste un fléchissement sur la voix de Mark, comme un ennui. A confirmer sur les prochains titres.
comme pour Hambourg, le micro public doit être très près de certaines personnes enthousiastes car on entend très distinctement les applaudissements d’une personne trop présente sur le côté gauche.

Father And Son / Hill Farmer’s Blues : Grosse boulette de Mick à la cornemuse à 00min43, un dérapage bien dans les règles. Sur le solo, Mark, malgré un petit bug à 8min08 et une descente pas vraiment fluide à 8min23 (pourquoi s’arrête-t-il en cours de chemin ?), on a quand même eu quelques secondes précieuses de solo supplémentaire.

Sultans Of Swing : Ca commence mal…. A 00min13. Pareil à 00min50. J’avais pourtant dis de changer de guitare, la MK accroche la main. Et ça se confirme sur le solo final où là, on est sur une recherche un peu en vain de mélodie mais, l’énergie est là et on ne s’endort pas sur le solo ou on grimace pas à l’écoute de quelques pains non intentionnés.

Speedway At Nazareth : Puissant ! Avec un son comme celui-là c’est le 1er qualicatif qui ressort. Les basses sont bien présentes. La batterie nous impose son rythme frénétique à coup de caisse, grosse caisse et cymbales.

Telegraph Road : Comme souvent depuis quelques temps, Mark a de plus en plus de mal avec le dobro. Cette récurrence arrive de plus en plus souvent sur l’intro de Telegraph Road. A 52s ca n’a pas loupé. Sur le solo final, on note également quelques loupés, c’est pas la mer à boire mais, on sent quand même que notre homme est un poil fatigué. Une verveine et une bonne nuit de sommeil ne sera pas de trop. Même si Mark devient assez avar en dextérité, il en demeure pas moins une envie d’envoyer la purée, même avec un solo plutôt easy et sans grande originalité. Le rythme et la puissance des musicien fait le reste.

Brothers In Arms : Mauvais démarrage à 26s… un début d’intro à la LP…. Mais non finalement.

So Far Away : Comme souvent dernièrement, la version est assez dense en licks et autres petites phrases de guitare dissimulé deci, delà avec une belle intensité. Un morceau riche musicalement. Qui aurait cru !

Piper To The End : Sur certains passages la flûte ressort encore mieux et donne du relief et de la profondeur à l’interprétation.

 

Note globale : 8,5/10

Décidément les concerts en Allemagne nous régalent. On est un poil mieux que le concert de la veille (setlist « un peu » plus grande), mais pas de quoi réveiller tout le quartier non plus.

Les + :
– Très bon son

Les – :
– RAS

 

Liens utiles :

Comparer tous les concerts sur clés USB du TRACKER TOUR 2015

Achetez ce concert de Dortmund !

Local-Hero.org :
Tout savoir sur le concert de Dortmund (photos, videos, reviews..)

Tous les concerts sticks analysés (précédente tournée) :
Privateering Tour (US) 2013
Privateering tour (EU) 2013 : 
Part 1/7
Part 2/7
Part 3/7
Part 4/7
Part 5/7
Part 6/7
Part 7/7

A lire aussi:

Posted under: Live reports

Tagged as: , , , , , ,

Share this:

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :