MK Tracker Tour 2015 – Mainz (#26) – Concert clés USB

#26 – Mainz@- 19.06.2015
(Format FLAC)

Setlist :
01. Broken Bones (05:31)
02. Corned Beef City (05:53)
03. Privateering (06:42)
04. Father And Son / Hill Farmer’s Blues (09:39)
05. Skydiver (05:15)
06. Romeo And Juliet (09:03)
07. Sultans of Swing (08:20)
08. Postcards From Paraguay (08:55)
09. Marbletown (11:12)
10. Speedway At Nazareth (06:42)
11. Telegraph Road (16:07)

Encores :
12. So Far Away (05:57)
13. Piper to The End (07:56)

 

Morceaux choisis :

Broken Bones : La basse est là ! Dès que Glenn joue, l’intensité en est déployée !
Très bon son, très bien équilibré. Toutes les instruments et chose rare, les backing vocals sont équilibrés.

Father And Son / Hill Farmer’s Blues : La Telecaster de Mark est moins  agressive pour une fois. Plus ronde et plus chaude, elle ne part pas trop dans les aigues nasillards. John  sur la fin et son solo-pipo, pousse la flûte un peu trop haute surtout à 3min46… oups la fausse note !
Hill Farmer’s Blues : Richard nous pousse un petit arpège à côté à 4min39. En revanche, en bruit de fond (que je n’ai pas très clairement identifié, guitare ou synthé), on entend quelques nappes forts sympathique que je n’avais jamais encore entendu dans les versions 2015.
A 6min07, l’entrée de Glenn aurait mérité d’un peu plus de punch. A l’écoute de Broken Bones, je pensais que la basse de Glenne casserait la baraque sur HFB, mais non. Un poil deçu. Pareil à 7min13, le démarrage du solo avec l’attaque de IanTo est timide, on s’attendrait à beaucoup mieux. Les choses se compliquent sur le solo : Mark est presque inaudible à certains moments !!!

Sultans of Swing : Le son est un peu brouillon, notamment avec els cymbales de IanTo qui se mélangent aux restes, c’est un sacré beau bordel. Le 1er solo est assez sympa, Mark trouve pas mal de phrases en rappel du 2nd solo et le fait de manière fluide sans accroche.
Sur le 2nd solo, c’est pas la même histoire… qu’est-ce que c’est poussif…. Mark ne s’en sort pas, ça tourne au tour mais y’a rien qui ressort correctement. Un SOS à vite oublier.

Speedway At Nazareth : Le son de la Gibson Les Paul 58 sur l’intro c’est quelque chose ! Et pour le reste, il tient ses promesses, tout est dans la force et l’intensité.

Telegraph Road : Un bon TR pour remonter la note finale, ça pète pas mal. On pourrait attendre mieux mais au vu du concert, on ne va pas faire notre fine bouche.

So Far Away : On reste sur de bons morceaux… SFA n’échappe pas à la règle. Et pour une fois les backing vocals sont corrects.
Ils auraient pu même pousser le morceau un peu plus longtemps…

Piper to The End : Parfait pour finir le concert. On regrette la batterie trop « lointaine » et ne pousse pas le morceau.

Note globale : 7.5/10

Un bon concert mais son trop inégale. Un concert sans Nigel certes mais avec du bon (Speedway, Telegraph) et du moins bon (Sultans, Hill Farmer’s), y’en a donc pour tous les goûts. Niveau son, c’est pareil, on a droit à du très bon (Broken Bones) et du très mauvais (le solo de Mark sur Hill Farmer’s).

Les + :
– Broken Bones
– Corned Beef City
– Speedway At Nazareth
– Telegraph Road

Les – :
– Hill Farmer’s Blues : le solo est inaudible
– Batterie trop en retrait et pas assez impactante

 

Liens utiles :

Comparer tous les concerts sur clés USB du TRACKER TOUR 2015

Achetez ce concert de Mainz !

Local-Hero.org :
Tout savoir sur le concert de Mainz (photos, videos, reviews..)

Tous les concerts sticks analysés (précédente tournée) :
Privateering Tour (US) 2013
Privateering tour (EU) 2013 : 
Part 1/7
Part 2/7
Part 3/7
Part 4/7
Part 5/7
Part 6/7
Part 7/7

A propos de ce blog

Vous aimez les guitares, les cheveux longs et la sueur de la fosse, ce blog est fait pour vous.

Notre mission : vous faire (re)vivre les concerts auxquels on assiste. Et ne comptez pas sur nous pour brosser les métalleux dans le sens des poils, chez I WAS THERE, on n'est pas des vendus, on paie nos places.

Ce site est aussi le votre, si vous avez des photos, des commentaires ou des liens à partager : n'hésitez pas !

Étiquettes

Elian Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire