MK Tracker Tour 2015 – Oslo (#20) – Concert clés USB

#20 – Oslo@Norvegian Wood Festival- 10.06.2015
(Format FLAC)

Setlist :
01. Broken Bones (05:29)
02. Corned Beef City (06:22)
03. Privateering (06:53)
04. Father And Son / Hill Farmer’s Blues (09:16)
05. Skydiver (05:19)
06. Laughs And Jokes And Drinks And Smokes (07:04)
07. Song For Sonny Liston (07:39)
08. Romeo And Juliet (08:53)
09. Sultans of Swing (07:50)
10. Mighty Man (06:16)
11. Postcards From Paraguay (08:44)
12. Speedway At Nazareth (06:46)
13. Telegraph Road (15:08)

Encores :
14. Brothers In Arms (07:41)
15. So Far Away (05:56)
16. Piper to the End (07:41)

 

Morceaux choisis :

Broken Bones : Le son est là et l’interprétation est bonne.

Corned Beef City : Voix en retrait sur certaines phrases, assez déroutant.

Father And Son / Hill Farmer’s Blues : En voilà une bien belle version. Mark se relance sur son solo à 2 reprises et ne se loupe pas. Belle intensité, belle interprétation.

Laughs And Jokes And Drinks And Smokes : Sur le solo final, Mark s’amuse sur la mélodie en proposant “autre chose”, certes, il ne va pas révolutionner le morceau mais comme chaque variation de note est un événement…

Song For Sonny Liston : La contrebasse de Glenn très présente. Elle donne de l’ampleur, du coffre au morceau. C’est exactement ce qu’il nous manquait !
On est d’accord, un Dany nous manque pour donner un peu plus d’impulsion et de force au morceau. Mais, on va devoir faire sans. Ce qui est assez gênant c’est que le morceau, malgré de nombreuses années dans la setlist n’évolue pas et reste sur le même tempo, même construction… ça en devient lassant.

Sultans Of Swing : C’est sûr, on est loin de la folie d’antan autour de ce titre.
Même si y’a pas eu de loupés notables, on remarque que notre ami a un peu de mal à bien rebondir sur le solo final et proposer une ligne mélodique cohérente avec de beaux enchainements dont il a le secret. Cependant, sur le papier ça semble tout à fait correct mais dans la réalité (en écoute), je porterai un jugement un peu plus sévère.
On regrettera le son de sa strat, un peu trop « métallique » à mon goût.

Speedway At Nazareth : Très bonne version du band, en revanche Mark sur son solo est un peu en retrait et ne suis pas l’impulsion du tempo et se trouve vite déborder, si bien qu’à 5min32, il passe complétement à côté d’un bend, malaise qui dure quand même quelques secondes et dont on ne retiendra que ça du morceau.

Telegraph Road : Mark commence à fatiguer sur la durée. Ses premières « fausses notes » sont arrivées sur Speedway avec un bend qui ne pardonne pas et là, il nous en fait une pas mal à 5min25.
sur le solo final, il se tient. On n’a pas non plus

Brothers In Arms : Très belle version de BIA malgré des cafouillages à 6min09 et 6min13

Note globale : 8/10

Le concert avait très bien débuté, mais sur certains titres, il n’y a pas le droit à l’erreur, Speedway, Telegraph, Brothers…vraiment dommage car on avait là un très bon concert qui aurait pu mériter beaucoup plus.

Les + :
- Hill Farmer’s Blues. Celle-là je la mets direct dans mon TOP 5

Les – :
– Speedway At Nazareth : Le bend qu’il ne fallait pas faire.

 

Liens utiles :

Comparer tous les concerts sur clés USB du TRACKER TOUR 2015

Achetez ce concert de Oslo !

Local-Hero.org :
Tout savoir sur le concert de Oslo (photos, videos, reviews..)

Tous les concerts sticks analysés (précédente tournée) :
Privateering Tour (US) 2013
Privateering tour (EU) 2013 : 
Part 1/7
Part 2/7
Part 3/7
Part 4/7
Part 5/7
Part 6/7
Part 7/7

A lire aussi:

Posted under: Live reports

Tagged as: , , , , , ,

Share this:

Laisser un commentaire

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube