MK Tracker Tour 2015 – Saint julien-en-Genevois (#38) – Concert clés USB

#38 – St Julien en Genevois@Guitare en Scène Festival – 16.07.2015
(Format FLAC)

Setlist :
01. Broken Bones (05:32)
02. Corned Beef City (05:33)
03. Privateering (07:14)
04. Father And Son / Hill Farmer’s Blues (10:01)
05. Skydiver (05:32:)
06. Romeo And Juliet (10:32)
07. Sultans of Swing (07:56)
08. She’s Gone / Your latest Trick (06:57)
09. Postcards From Paraguay (08:18)
10. Marbletown (12:08)
11. Speedway At Nazareth (06:56)
12. Telegraph Road (15:40)

Encores :
13. So Far Away (05:56)
14. Going Home (06:59)

 

Encore une fois nous allons pouvoir comparer le live et ce stick, nous y étions, tranquillement installés avec un retour assez positif, voyons si ce stick a su traduire notre ressenti/émotion…

Morceaux choisis :

Broken Bones : Ca démarre mal. Cacophonie générale. Le son est écrasé est brouillon. Malgré une chaude ambiance (le public à l’air ravi), le son n’est pas égal entre les instruments et manque de précision sur toutes les fréquences.  Pire encore, les backing vocals  sont ultra compressées dans les hautes fréquences. Le rendu est très loin de l’optimisme que ce live dégage. Espérons que la déception ne soit que passagère. .

Corned Beef City : De mal en pis, le son ne s’arrange pas, les backing vocals sont une horreur…

Je continue l’écoute mais pour la forme et pour me remémorer mes souvenirs au festival guitare en scène…

Privateering : Le son de la Martin n’est pas mieux… J’ai du mal à croire qu’il s’agisse d’un FLAC tant le Mastering n’a été fait que partiellement. Les graves ne ressortent pas du tout. On est clairement sur un rendu FM du début des années 2000, très très loin de ce qu’on attendre d’une restitution FLAC de 2015… vendue 30€!

Father & Son/Hill  Farmer’s Blues : Si pour le son y’a plus rien à en attendre, parlons de la performance live (au moins on aura des choses à dire). On met de côté cet insupportable son indigne de la promesse d’avoir un soundboard en lossless et écoutons ce que notre MK a au bout des doigts… Hill Farmer’s Blues est le test pour savoir si notre homme est en forme. Une parenthèse juste pour les cymbales de IanTo, c’est INSUPPORTABLE. On n’entend que ça. C’est le genre de son qui rend dingue et te pourrit un morceau tout entier. L’entrée de la basse étouffe un peu plus ce son très désagréable et fait place au solo. Le son de la Les Paul est bien trop en retrait et manque de chaleur.
Le solo même si il est plutôt bien exécuté est bien trop court et sans grand intérêt.
Mark fait dans la facilité. Le public est quand même conquis, très chaude ambiance ce soir à Saint Julien !

Romeo & Juliet : Une fois n’est pas coutume, je vais m’attarder sur 2 points :
Le retour de Nigel et la nouvelle adaptation du morceau qui met un peu plus de côté notre ami Richard… et ça c’est pas cool… pour « mon ami » Richard.
Quelle bonne idée d’avoir titularisé Nigel Hitchcock et son sax magique. Sans lui, beaucoup de titres perdent de leur superbe.
Les premiers changements interviennent sur le premier pont et brillent par l’absence de Richard et son effeuillage de cordes légendaire. Pour y pallier, Nigel nous gratifie d’un superbe solo dont il a le secret. Très belle impro, le public apprécie. On enchaîne sur le dernier couplet avant de relancer le dobro de Mark et un final de Nigel doublé par la légendaire Fender Strat de Monsieur Knopfler. A noter le son complètement éteint de sa guitare et sur les dernières notes un très mauvais mix qui fait des up&down avec le volume.

Le public s’essaye avec un Oe Oe Oe mais Mark ne l’entend pas de cette oreille et enchaîne directement avec Sultans Of Swing…

Sultans Of Swing : Back to the ’70s… vu le son, on se croirait à Rockpalast 79 (la prestation en moins)…mais après les premières notes de guitares on sent bien que les années ont bien passées et ce titre emblématique de toute une génération a perdu d’un peu de sa superbe. On peut noter  un ptit pain à 3min50. C’est moi ou à 4min40 on entend une note de sax ??!!
Côté solo final,  RAS pourrait-on dire. Pas de gros pains, pas non plus de prises de risques dingues. Mais au moins, on ne s’endort pas, et ça c’est déjà très bien.
Dans l’ensemble,  ne nous plaignons pas, SOS n’est pas alarmant, loin de là et est même dans les bons soirs du cru 2015.

Une fois n’est pas coutume, étant assis, je ne vais pas rester là à ne rien faire de mon corps tout mou… Allez hop, une petite danse pour se réveiller. .. et oui, j’ai dansé ! Certes pas aussi bien. que la mamie  à ma droite est les deux petites filles de 5 ans à ma gauche mais j’avoue que j’ai encore quelques bons restes de Jerk et je pourrai sûrement m’afficher fièrement dans Danse avec les stars… si seulement j’étais une star…

She’s Gone / Your Latest Trick : Mark nous ressort le thème de la BO de Metroland, qui aurait pu parier là-dessus ?
Nigel toujours aussi parfait dessus remplit bien son contrat de travail.
Dès les premières notes de sax de Your Latest Trick, le public est enthousiaste. On se retrouve plongé en pleine tournée On Every Street…23ans… déjà ! Et bien, ça ne me rajeunit pas !  Les arrangements sont légers, le sax est plus « poussif » et plus « personnel », Nigel y va de sa patte. MK avec sa Les Paul y apporte un petit plus de rock. Bravo à Richard qui avec ses quelques arpèges ajoute de l’amplitude à ce titre qui aurait très bien pu rester dans des sonorités 90’s.

Je ne vous cache pas qu’en live j’étais un peu resté sur ma faim. Le titre manquait de relief. Sur cet enregistrement, ce manque est comblé par la mise en avant des divers instruments qu’on n’entend pas forcément en front de scène.

Marbletown : Je le découvre sur ce FLAC. .. car ce fut le moment où pendant le concert je suis parti pour aller faire quelques emplettes de quelques mets et boissons que le festival proposait… et faire par la même occasion un petit tour des différents stands assez peu remplis et même d’y croiser Paul Crockford (et sa belle chemise hawaïenne) très intéressé par les luthiers présents au festival. Et bien, j’ai bien fait de faire mon ptit tour du propriétaire car, j’ai absolument rien raté ! Encore un Marbletown dans le jus des précédents et sûrement des suivants…

Speedway At Nazareth : Je reviens juste à temps pour Speedway… histoire de réveiller tout le monde et de pousser un peu les watts. Très bonne version de SAN. Avec un son digne de ce nom, ça aurait pu être géant.

Telegraph Road : Dans la lignée  de Speedway, très bon, RAS. On aurait voulu un petit plus dans le solo pour faire de ce titre LE titre. Bon, on ne va pas se plaindre, y’a pas trop de pains et ça joue.

Going Home : On ne reconnaît pas le son de Mark, strat position intermédiaire, limite un son de Telecaster et un crunch très présent (comme à chaque fois sur les restitutions). Quant à GH, on reste sur un basique, ça marche, ça le fait pour un bon et beau final.

Malgré quelques « allez Marko », pas de petits plus et on en restera là pour ce soir.

 

Note globale : 7,5/10

Le concert aurait très bien pu avoir un 9/10 pour être certainement LE concert (pour le moment) de cette tournée… mais le foutage de gueule ça va bien un temps mais là  NON. Fallait s’en douter, le concert est sorti moins de 48h après l’avoir joué. Comment faire un bon Mastering en si peu de temps ?

CARTON ROUGE pour l’ingé son. 30€ de gâché.

Alors si vous aimez les mp3, achetez-le mais si vous avez un minimum d’oreille et une sensibilité musicale, passez votre chemin.

 

Les plus :                             
-L’ambiance
-Un bon concert sans trop de pains

Les moins :
-Le son de ce stick: LAMENTABLE


 

Liens utiles :

Comparer tous les concerts sur clés USB du TRACKER TOUR 2015

Achetez ce concert de St Julien !

Local-Hero.org :
Tout savoir sur le concert de Padova (photos, videos, reviews..)

Tous les concerts sticks analysés (précédente tournée) :
Privateering Tour (US) 2013
Privateering tour (EU) 2013 : 
Part 1/7
Part 2/7
Part 3/7
Part 4/7
Part 5/7
Part 6/7
Part 7/7

A propos de ce blog

Vous aimez les guitares, les cheveux longs et la sueur de la fosse, ce blog est fait pour vous.

Notre mission : vous faire (re)vivre les concerts auxquels on assiste. Et ne comptez pas sur nous pour brosser les métalleux dans le sens des poils, chez I WAS THERE, on n'est pas des vendus, on paie nos places.

Ce site est aussi le votre, si vous avez des photos, des commentaires ou des liens à partager : n'hésitez pas !

Étiquettes

Elian Écrit par :

2 Comments

  1. Limousin Pierre louis
    11 août 2015
    Reply

    Assez déçu du guitare en scène je m’attendais a beaucoup mieux…:(
    Heureusement que Sion relève le niveau car ya pas grand chose à dire des autres concerts car aucun ne se détache du lot.
    Jespere que tu mettras une bonne note au dernier à Barcelone car la setlist donne vraiment envie ! Merci encore et bonnes vacances… Mais revient vite ! Lol

    • Elian
      17 août 2015
      Reply

      Salut !
      Je suis de retour… je me mets sur le reste des reviews… Restes connecté 😉

      PS : Oui St Julien est une déception. Y’a 2-3 concerts sympa, avec ou sans Nigel et avec ou sans Ruth mais setlist trop statique et son trop aléatoire.

Laisser un commentaire