MK Tracker Tour 2015 – BAD KISSINGEN (#29) – Concert clés USB

#29 – Bad Kissingen@Luitpoldpark – 04.07.2015
(Format FLAC)

Setlist :
01. Broken Bones (05:28)
02. Corned Beef City (06:04)
03. Privateering (07:25)
04. Father And Son / Hill Farmer’s Blues (09:40)
05. Skydiver (05:28)
06. Laughs and Jokes And Drinks And Smokes (06:59)
07. Romeo And Juliet (08:59)
08. Sultans of Swing (08:31)
09. Haul Away (04:21)
10. Marbletown (11:21)
11. Speedway At Nazareth (06:51)
12. Telegraph Road (15:37)

Encores :
13. So Far Away (06:10)
14. Piper To The End (07:34)

 

Morceaux choisis :

Broken Bones  : Après quelques jours de repos, la team est de retour pour la 2nde partie de la tournée européenne. 1ère impression : on s’ennuie ! A croire que ces quelques vacances n’ont pas été réparatrices ou pas suffisamment. Le son quant à lui n’ai pas parti en vacances se faire bronzé et reprendre des forces, il reste même inférieur aux concerts précédents.

Corned Beef City : Le son est moyen, et très « bof », ça manque vraiment de dynamique, de pêche. Sur le solo de Jim, l’orchestration globale se mélange dans un gros bordel sonore. Rien n’est précis.

Privateering : Le son de la Martin 40s est tonique en picking, en accord, il devient plus confus. Et avec les autres instruments : C’est le bordel !

 Father And Son / Hill Farmer’s Blues : La coupe du morceau est complement rate ! Le morceau démarre sur la piste de Privateering et on perd donc plus de 10s sur le morceau !
sur HFB, après le refrain et l’entrée de la basse/batterie, on entend plus les médiums, tout est sourd et dans les graves. La guitare de mark ne ressort pas. Pour le coup on entend très distinctement la basse de Glenn. Dommage car le solo dure un poil plus longtemps et il est pas mal du tout. Cependant ce son tassé coupe toute envie de lancer des fleurs à ce titre (qui les mériterait pourtant).

Sultans Of Swing : Le son est ce qu’il est et on ne va pas pouvoir faire mieux pour ce concert… le 1er solo passe bien, le 2nd passe aussi. Mark se cherche un peu mais beaucoup moins que sur d’autres live. Tout est assez fluide et sans fausse note ou de notes accrochées qu’ont du mal à sortir. Un bon solo en somme.

Speedway At Nazareth : Dès l’intro, le son est déjà pour pêchu, plus « attaquant ». Ils ont augmenté le niveau de la LP, c’est bon signe pour la suite. Sur le solo, le solo de clavier justement dosé vient compléter de belle manière le solo guitare de Mark. Même avec quelques pains de ce, delà, le solo est globalement bon mais je n’arrête pas de penser au son (très moyen) depuis le début et j’ai du mal à occulter ça.

Telegraph Road : Ce son de Pensa, beurk. Moi ça ne passe pas du tout, mais alors pas du tout du tout. Comment gâcher une œuvre telle que Telegraph road en 1 leçon : Appliquer un son crunch à une Pensa MK2, laissez reposer 15min et écouter le résultat. Une guitare de 7 000 dollars pour avoir ce son, ça vaut bien la peine !

 

Note globale : 7/10

Un problème certain de gestion du rendu sonore. On s’endort ferme sur ce live.
Nigel revient vite ! Tu manques cruellement. Sans toi, les morceaux perdent en performance et dynamique. Concert sans réel intérêt.

Les + :
– La ville porte bien son nom pour ce concert…. Bad

Les – :
- Father And Son qui débute à la fin de Privateering ! L’ingé son était surement en pause clope…
– Le son globalement qui manque de pêche


 

Liens utiles :

Comparer tous les concerts sur clés USB du TRACKER TOUR 2015

Achetez ce concert de Bad Kissingen !

Local-Hero.org :
Tout savoir sur le concert de Bad Kissingen (photos, videos, reviews..)

Tous les concerts sticks analysés (précédente tournée) :
Privateering Tour (US) 2013
Privateering tour (EU) 2013 : 
Part 1/7
Part 2/7
Part 3/7
Part 4/7
Part 5/7
Part 6/7
Part 7/7

A lire aussi:

Posted under: Live reports

Tagged as: , , , , , ,

Share this:

Laisser un commentaire

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube