MK Tracker Tour 2015 – MUNICH (#34) – Concert clés USB

#34 – Munich@Olympiahalle – 11.07.2015
(Format FLAC)

Setlist :
01. Broken Bones (05:30)
02. Corned Beef City (06:01)
03. Privateering (07:08)
04. Father And Son / Hill Farmer’s Blues (09:57)
05. Skydiver (05:29)
06. Laughts and Jokes and Drinks and Smokes (06:51)
07. Romeo And Juliet (10:30)
08. Sultans of Swing (08:09)
09. Mighty Man (05:42)
10. Postcards From Paraguay (09:28)
11. Marbletown (11:35)
12. Speedway At Nazareth (07:06)
13. Telegraph Road (16:34)

Encores :
14. Our Shangri-La (08:24)
15. Going Home (07:32)

Morceaux choisis :

Broken Bones : Dès les premières secondes on sent que le son manque de définition, les médiums se noient et l’ensemble porte sur une transcription plutôt dans les basses fréquences mais sans trop de claquant.Corned Beef City : On continue et le son est le même. La batterie manque cruellement de présence, de clarté, on a limite l’impression d’avoir une boîte à rythme nous renvoyant au pire des années 80. Le solo de Jim se trouve un peu étouffé par l’orchestration.Father & Son / Hill Farmer’s Blues : Sur la mélodie initiale, John s’offre quelques largesse en jouant à la tierce quelques passages en duo avec Mark. La partie solo de John à la flûte vaut son pesant se cacahuètes, il arrive à trouver des notes très difficiles à sortir et bend même sur certaines !!! Perso, je ne sais pas comment il fait et j’aimerai bien le savoir.

A 7min37 avec le début du solo, tout se mélange un peu, la batterie manque cruellement de relief et la basse de Glenn ne ressort pas du tout. L’émotion n’est pas là. Pourtant Mark malgré 2-3 erreurs délivre un bon solo qui annonce une belle suite…

Sultans Of Swing : La strat de Mark à envie de briller… sur les premiers couplets ça sautille de notes en notes… Les réponses voix-guitare trouvent leur place avec pas mal de nouvelles trouvailles subtilement amenées. Sur les premiers couplets le rythme est soutenu. Le 1er solo est très bien amené et Mark se balade aisément sur son manche, pas une seconde il ne lâche une note.

Le 2nd solo, tout comme le premier d’améne de belle manière avec pas mal de trouvailles/nouveautés. Il le tient bien et contrairement à la majorité des concerts 2015, là, il garde la cadence jusqu’à la fin. On a là un TRÈS bon Sultans comme rarement il nous en avait sorti un.
Le public est ravi et je le comprends.

Postcards From Paraguay : 5min09 pour la présentation des musiciens : heu… non merci, là je passe mon chemin.

Speedway At Nazareth : Sur le début du 3 ème couplet, Mark oublie de se lancer, nous avons un blanc de 10s, mais Mark le comble par quelques notes comme si de rien était.  L’entrée de Richard à 4min52  est bien cracra. Le son crunchy est poussé  au max, La basse de Glenn claqué du slap mais tout ça est un gros bordel auditif. Pour ceux qui aime quand ça claque de partout vont être séduits,  pour les autres, dites vous que c’est pour la bonne cause et que au moins ça maintient éveillé.

Our Shangri-La : Nigel est là !  Titre peu joué sur la tournee 2015. L’intro en  arpeges est un poil différente.

Going Home : Petit buzz de Mark au tout début. Le son de la strat est assez éloigné de celui qu’on peut entendre Live. Son compressé et crunchy manquant de relief et de chaleur. La batterie est un Bontempi ?! Car ça donne rien et on ne s’envole pas alors qu’avec un Going Home y’a de quoi finir en beauté un concert !

Note globale : 8/10

Un concert dans la moyenne haute. Il aurait pu être bien meilleur si le son avait été à la hauteur et d’un enregistrement flac à 30€, malheureusement ce n’est pas le cas et on se limitera à 8/10.

Les + :
-Sultans Of Swing !  On en redemande encore et encore.

-Our Shangri-La 

Les – :
– Le son manquant d’équilibre et de précision. On a l’impression d’entendre un live de 85 repiquait sur K7!

– La batterie et la basse ne ressortent pas


 

Liens utiles :

Comparer tous les concerts sur clés USB du TRACKER TOUR 2015

Achetez ce concert de Munich !

Local-Hero.org :
Tout savoir sur le concert de Munich (photos, videos, reviews..)

Tous les concerts sticks analysés (précédente tournée) :
Privateering Tour (US) 2013
Privateering tour (EU) 2013 : 
Part 1/7
Part 2/7
Part 3/7
Part 4/7
Part 5/7
Part 6/7
Part 7/7

A propos de ce blog

Vous aimez les guitares, les cheveux longs et la sueur de la fosse, ce blog est fait pour vous.

Notre mission : vous faire (re)vivre les concerts auxquels on assiste. Et ne comptez pas sur nous pour brosser les métalleux dans le sens des poils, chez I WAS THERE, on n'est pas des vendus, on paie nos places.

Ce site est aussi le votre, si vous avez des photos, des commentaires ou des liens à partager : n'hésitez pas !

Étiquettes

Elian Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire