Kyle Craft, la relève

La qualité d’un concert ne se mesure donc pas au nombre de spectateurs présents. Devant une poignée de fans et badauds de passage, Kyle Craft a livré une prestation exaltante au SuperSonic pour le premier concert parisien de sa carrière.

Kyle qui ?

Avec Kevin Morby (30 ans) et Courtney Barnett (30 ans), Kyle Craft, 29 ans, complète notre sainte trinité d’artistes émergents sur la scène rock. Des jeunes musiciens drôlement bien inspirés qui donnent un coup de fouet à un genre souvent considéré – à tort – vieillissant. Comme quoi, c’était pas forcément toujours « mieux avant ».

On a découvert Kyle Craft, auteur compositeur originaire de Louisiane exilé à Portland, en 2016 avec la sortie d’un premier album enivrant, Dolls of Highland, croisement entre le glam anglais et le rock sudiste enveloppé d’embardées dylaniennes.

L’Américain connaît ses classiques. Inspiré par Bowie et Dylan, son premier album était décrit dans les Inrocks comme “une forme de noces entre Blonde on Blonde et Ziggy Stardust”. Très juste. Piano de saloon crasseux et voix de velours en plus.

Deux ans plus tard, après un disque de reprises en 2017, il confirme tout son talent de songwriter avec un deuxième album de compositions originales, plus brut et rock que le précédent, l’excellent Full Circle Nightmare. L’occasion pour Kyle Craft et sa bande de traverser, enfin, l’océan et de se frotter au public européen.

Un mercredi soir à Bastille

Je ne suis à Paris que depuis un jour, mais c’est déjà ma ville préférée”. Le Sudiste est flatteur.

Quelques minutes avant de monter sur la scène étroite du SuperSonic, à deux pas de Bastille, le musicien promenait encore son mètre 80 et ses bottes rouge, bière à la main, chapeau noir vissé sur la tête, large sourire, entre le bar et la scène dans une salle clairsemée. Pas de doute, même si l’assistance n’est pas au rendez-vous, Kyle Craft est content d’être là.

Il est 22h40 quand le chanteur et ses 5 musiciens (guitare, clavier, orgue, basse & batterie) entament les premières notes de Fever Dream Girl.Démarrage en trombe.

Full Circle Nightmare et Heartbreak Junky prennent le relais, les trois morceaux qui ouvrent son dernier album s’enchaînent naturellement : des constructions musicales quasi-identiques pour conter des déboires sentimentaux causés par des femmes fatales.

Une voix mélodieuse et cuivrée

Une énergie débordante se dégage de cette joyeuse bande. Le puissance des instru alliés à la voix mélodieuse et cuivrée de Craft fonctionnent à merveille.

Avec son timbre si particulier et sa candeur toute sudiste, Kyle Craft nous transporte dans son univers exotique, glam et mélancolique. Il s’approprie une époque avec brio et lui donne un coup de neuf.

Comme ses idoles avant lui, Craft s’offre un intermède solo, guitare-voix puis piano-voix, dont un titre inédit dédié à l’incontournable Donald Trump (Donnie at the Gates).

En solo, les intonations rappellent encore plus le Dylan folk du début des années 1960.

 

Saloon, country et Mariah Carey

Le groupe revient pour une seconde partie de concert animée : Eye of a Hurricane et son piano saloon ou le countryesque Exile Rag.

Après une reprise de la chanteuse de country américaine Patsy Cline, Kyle conclut sa prestation avec un autre emprunt, aussi inattendu que réussi : Without You de Mariah Carey. Un titre repris en cœur par les dizaines d’irréductibles encore présents à cette heure tardive.

A propos de ce blog

Vous aimez les guitares, les cheveux longs et la sueur de la fosse, ce blog est fait pour vous.

Notre mission : vous faire (re)vivre les concerts auxquels on assiste. Et ne comptez pas sur nous pour brosser les métalleux dans le sens des poils, chez I WAS THERE, on n'est pas des vendus, on paie nos places.

Ce site est aussi le votre, si vous avez des photos, des commentaires ou des liens à partager : n'hésitez pas !

Étiquettes

David Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image