Ana Popovic, sexy et funky

On avait quitté Ana Popovic et son band il y a un an sur un excellent concert au Pan Piper. Depuis, elle a sorti un nouvel album et c’est avec une nouvelle formation qu’elle nous invite à partager son univers.

Ana Popovic
Paris @New Morning
02 avril 2019

De retour au New Morning où nous l’avions déjà vue par le passé, Ana Popovic, notre performeuse de ce soir est une habituée des lieux, ça tombe bien nous aussi !

Son dernier album Like It On Top semble être acclamé par la critique, il n’en fallait pas moins pour notre blueswoman aux origines serbes pour reprendre la route et nous proposer sa musique avec un nouveau lineup. Plus de Stéphane Avellaneda à la batterie, notre ptit français Ô combien talentueux ne fait malheureusement pas partie de l’aventure cette fois, privilégiant désormais son Jazz-Pop-Duo ROSAWAY. Quel dommage ! Stéphane était la colonne vertébrale du groupe et tout simplement un des meilleurs batteurs au monde (c’est pas moi qui le dit mais les professionnels de la profession), un atout indispensable à notre jolie Guitar Hero. Ce soir, Ana est accompagnée d’une section de cuivres (trompette et saxophone).

Ana Popovic, tournée française 2019

J’ai déjà décrit lors des précédentes chroniques son style, son phrasé et son touché si particulier qui font d’Ana une artiste à part de la scène musicale et plus spécifiquement dans l’univers du Blues. Je ne reviendrai donc pas dessus. J’ajouterai cependant que depuis la sortie de ce dernier album, elle a légèrement modifié son jeu pour « atténuer » la guitare au profit de ses compositions. Mais n’en déplaise aux puristes, la belle nous a quand même délivré quelques solos bien placés.

Plus c’est long, plus c’est bon

C’est le moins que l’on puisse dire ! Concert annoncé à 20h, portes de la salle ouvertes à 20h15, début du concert à 21h ! CARTON ROUGE !

Et comme bien souvent, fosse debout.
Autre déception, la salle ne fait pas le plein. Notre belle n’a peut-être pas été assez séduisante pour les Parisiens. Pourtant à en voir le profil de l’audience présente, on est clairement sur un quinqua célibataire (ou veuf) à la recherche de stimulation auditives… ou visuelles.

En fosse les discussions vont bon train et ça vole haut : « Aura-t-elle des talons ? » « Tu crois que sa robe sera courte et moulante ? ». Y’a pas à dire le niveau est assez élevé et annonce une sacrée bonne soirée…. enfin pour ces messieurs.

Ce soir on est Funk & Soul

21h10 : Ca commence comme d’hab’ par l’entrée des musiciens pour quelques mesures musicales, le ton est donné, c’est funky et ça groove entre le clavier et sa rythmique au son wah-wah (étonnant de voir le clavier occuper ce rôle) et le bassiste, les cuivres avec leurs jolis gilets… noirs assortis et le batteur tout (trop) en force et en mimiques.
La reine du bal fait son entrée et n’en déplaise aux quelques affamés de la fosse, ce soir c’est en jean noir (mais avec paillettes rouge tête de mort sur sa jambe droite) et talons hauts matière croco blanche du plus bel effet pour les fétichistes présents du premier rang. Lot de consolation pour certains: son top/au style corset laissant entrevoir son soutien gorge rouge en mode push up !

Le public (masculin) est déjà ravi, il faut maintenant jouer Ana !

La balance a oublié le côté gauche de la salle. En effet côté jardin on est bien enchanté du visuel mais beaucoup moins du son. On se tape les retours de basse/batterie et le reste il va falloir être créatif 🙁
Heureusement que j’ai une imagination débordante 🙂
Bizarrement sur les vidéos ci-dessous on perçoit beaucoup mieux les instruments, à croire que mes oreilles captent moins que mon appareil photo ! Il va falloir que j’aille consulter.

Les titres (souvent revisités) s’enchaînent rapidement et quasi sans temps mort.
Ce soir « ça groove dans les ouilles » et la place est très largement donnée à ses comparses d’un soir, slap de basse, solo de trompette, sax, clavier, même le titre le plus chiant du dernier album se transforme en une sacrée fête à la musique… mais sans fausse note.
Si Stevie Ray avait été encore de ce monde, il aurait sûrement voulu y être et jammer avec ce Ana Popovic band.

21h50 : Comme c’est souvent la tradition au New Morning, Ana s’octroie le luxe d’une pause de 20 minutes pour vendre ses CD, faire des dédicaces et surtout pour la salle de vendre quelques pintes aux vieux 68ards en manquent d’alcool.
Je me permets de tendre l’oreille afin d’écouter les quelques conversations bien amusantes de mes voisins les plus proches sur leurs derniers concerts : « les places de Sting se sont vendus en 15min… à 190€ la place, non merci », « je suis allé voir Dire Straits Experience, c’était vraiment très bien, le guitariste joue comme Mark Knopfler et chante même de la même manière… », bon là j’ai voulu réagir mais non, j’ai laissé couler…, « jai vu à Rouen le frère de Lalanne avec des guitaristes… comment il s’appelle déjà ? Ah oui Hubert-Felix Lalanne ! » là, j’ai éclaté de rire 🙂
Bref, tout cela fut aussi intéressant que déprimant 🙂

22h10 : Reprise des festivités.
Pas de variante, on reste dans le même état d’esprit avec des morceaux souvent à rallonge pour laisser la totale expression aux musiciens.
Mention spéciale sur les duos guitare/sax, ça le fait !
Petit bémol, j’ai pas compris le solo de basse, aucun intérêt.

23h30 : Fin du concert

Au total un concert de 2h10 passé assez rapidement.
Concert très diffèrent des précédents. Clairement moins de solos de guitare, pas de reprise de Hendrix ou d’hommage à SRV, Ana est restée focus sur ses albums solos surement pour élargir son public vers plus de féminité…

Petite anecdote dont elle nous a fait part avant que les lumières de la salle ne se rallument, elle adore Paris et le confit de canard. C’est sur cette phrase pleine de profondeur que je vais vous quitter !
Prochaine review dans 10 jours… de retour d’Edimbourg pour une review un peu particulière…
Restez connectés 😉

Les plus :Les moins  : 
• Un groupe qui envoie grave du funk• Un public un peu trop masculin
• Une guitare sans overdose • Stéphane Avellaneda revient !
• Une tenue toujours aussi sexy

A lire aussi :

Galerie photos
Ana Popovic, @New Morning
02 avril 2019

A propos de ce blog

Vous aimez les guitares, les cheveux longs et la sueur de la fosse, ce blog est fait pour vous.

Notre mission : vous faire (re)vivre les concerts auxquels on assiste. Et ne comptez pas sur nous pour brosser les métalleux dans le sens des poils, chez I WAS THERE, on n'est pas des vendus, on paie nos places.

Ce site est aussi le votre, si vous avez des photos, des commentaires ou des liens à partager : n'hésitez pas !

Étiquettes

Elian Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image