Mark Knopfler à Birmingham, le son du maître

Jeudi 30 mai 2019. On continue la tournée de Mark Knopfler Down The Road Wherever. Aujourd’hui nous nous arrêtons au Resorts World Arena de Birmingham pour le dernier concert avant la semaine de repos du groupe. Photos, vidéos, setlist. Encore un live report à suivre sur I-was-there.

10 jours après les deux concerts de Londres au Royal Albert Hall (le 21 mai 21019 et le 22 mai 2019), et avant une petite pause d’une semaine pour le groupe, on devait reprendre une dernière dose de Mark Knopfler ! Même si pour cela on doit partir à Birmingham, pour la 3eme fois en 3 ans. Mon ptit doigt me dit que cette fois-ci l’ambiance sera beaucoup moins électrique que les deux premières (concerts de Ritchie Blackmore’s Rainbow de 2016 et 2017).

Resorts World Arena

Visiblement, y’a du changement Birmingham, où est passé Genting Arena ?

Resorts World Arena ? Mais c’est quoi ce nom ?!!! Presque aussi débile que AccordHotel Arena, non ?

Avant, la salle portait le nom de Genting Arena, depuis quelques mois, la National Exhibition Center (NEC) a rebaptisé sa salle et le centre commercial par la même occasion en Resorsts World Arena.

Après les deux concerts de Londres et les échos des bonnes dernières préstations à Glasgow et Manchester, ce concert à Birmingham devrait confirmer la bonne forme de notre très cher MK.

Et qui dit concert de choix dit compagnon de choix.
Pour l’occasion je récupère mon acolyte épicurien Arnaud pour une série de concerts (à suivre dans les prochaines semaines). Le retour des chambres à deux lits séparés, les joies des ronflements, les poils dans la baignoire (il est contre l’épilation intégrale. lui !), les serviettes de douche sur le sol, les affaires en vrac dans la valise…. Y’a pas à dire, partager une chambre avec un mec, Patrick Sébastien le dit très bien :

C’EST QUE DU BONHEUR

Bus, RER, retrouvailles, papouilles, avion et 1h après nous voilà déjà à Birmingham.
Une visite express de la ville s’imposait, après 2 très courts séjours express entre aéroport et la fe-Genting Arena, en bons curieux de la vie et fins gourmets, il fallait quand même nous plonger dans cette ville anglaise peu attrayante au premier abord.

BirminghBeurk

Le seul endroit sympa de Birmingham….

Bon, la visite fut courte et le côté peu attrayant au premier abord devient rapidement peu attrayant au deuxième puis à tous les abords.

Quelle est l’intérêt de cette ville ?
Aucun.
A moins que vous aimiez les punks à chiens, que vous souhaitiez perdre vos cheveux ou prendre 30kg,
Les femmes, on vous offre une option supplémentaire : Le look de la blonde cagole peroxydée à la ressemblance étonnante de soit Bonnie Tyler (vieille) soit d’Adèle… mais en très moche et très boutonneuse (boutons ou plutôt crevasses cachées par un fond de teint bas de gamme acheté 1£ chez Primark).

Ca vend du rêve, hein ?
Venez à Birmingham, c’est le seul moyen de vous dire « j’ai compris, jamais j’y retournerai ».

Comme vous vous en doutez :
Cet article n’est pas sponsorisé par l’office du tourisme de Birmingham.

Après un dej (somme toute très honnête) bien arrosé de vin chilien et de cocktails locaux, direction l’énorme centre commercial du centre, le « Bullring »… et comme la ville : aucun intérêt !

L’heure tourne, on reprend le train pour l’hôtel et se mettre toutes belles pour la soirée. Direction le Resorts World Arena !

Bières et street food

On se croirait à la fête de la saucisse de Melun. !

19h00 et déjà le hall de l’Arena est blindé d’anglais en manque de street food et de bière. Comme si y’en avait pas assez dans le centre ville !

On rencontre des français. Assez rare pour être signalé !!! Mais que font-ils là dans ce coin paumé au plein milieu du Royaume-Uni ?
Toujours présents lors des grands rendez-vous nos seniors (bien plus dynamiques que nous) Serge,Jeannette et Anne-Marie on toujours le sourire et l’accent chantant du sud pour réchauffer nos cœurs. Toujours motivés et toujours bien placés dans la fosse, nos petits sudistes venaient d’enchaîner Glasgow et Manchester et sans leur mono Marithé, une première ! Quand je vous dis que les voyages forment la jeunesse !

Après 3 concerts coup sur coup sans pause on a un peu peur que notre Marko ne soit pas à la hauteur ce soir… et puis on se dit qu’il s’agit du dernier concert avant la pause. Donc, tout est permis pour envoyer du lourd (le retour de Telegraph Road peut-être ?!). Pour l’occasion, quelques membres de la famille du groupe ont fait le déplacement. Surement l’attirance de la qualité de vie de cette belle ville :-).

Installés au 22ème rang dans la fosse, autant vous dire qu’on est très loin. L’ambiance n’est pas aussi chaude qu’à Barcelone mais semble respectueuse et moins agitée qu’à Londres. L’inconnu est l’effet de la bière sur les locaux car les volumes ingurgités sont assez impressionnant. On est pas sur des simples pintes mais sur des litrons !

Joli spectacle en face de nous, on se retrouve avec une vue dégagée par des crânes bien lisses. En effet, 8 habitants des Midlands sur 10 semblent être des sosies de Mr Propre… sans les muscles.
On a donc des Bonnie Tyler/Adèle d’un côté et des Mr Propre avec du bide de l’autre. Ambiance !

Quelques morceaux choisis :

Mark Knopfler – Why Aye Man
Birmingham, Resorts World Arena, 30 mai 2019

Why aye Man commence…. et là, la claque !!!! C’est quoi ce son ? Waouuuu. On se regarde avec Arnaud, un regard enchanté, une sorte d’accomplissement, un ouf de soulagement. Enfin une salle avec du son !
Il n’y a donc pas que l’Arkéa de Bordeaux qui a le monopole du bon son.

Il faut qu’il soit bon notre Marko ce soir car on a la chance d’avoir un son quasi parfait. Moins précis qu’à Bordeaux mais avec beaucoup plus de basses percutantes. Les graves portent bien et les moindres petits détails sont saisissants.
C’est un régal sonore. Pas de standing ovation, la salle est sage.

La première anecdote arrive rapidement…. il n’a pas fallu 2 couplets avant que notre cher guitar hero nous gratifie d’un « Turn off please« . Ça calme hein ? La pauvre spectateur qui faisait chier avec son smartphone a du se sentir con :D.
Pas encore aussi froid que le Finger of the death de Strasbourg mais quand même, en moins de 2min, le ton est donné.

Corned Beef City. Je me surprends à aimer ce titre ! Puissant et ça swingue !
Mike et John plus complices que jamais, il kiffent et MK bat la mesure. On est sur un bon soir ! Malheureusement Tom nous fait quelques couacs qui gâchent un peu tout.

Sailing To Philadelphia. Que dire, toujours aussi superbe. Et là avec ce son, on se rend compte de toutes les petites nuances sonores. Hâte de le réécouter avec le soundboard officiel.

Once Upon Time In The West. Son puissant , la Les Paul MK58 est mise à l’honneur, pour une fois qu’on arrive à bien l’entendre, ça change tout ! On entend distinctement tout le travail de Dany aux percus, le moindre effet sonore est retranscrit.

Mark Knopfler – My Bacon Roll
Birmingham, Resorts World Arena, 30 mai 2019

Romeo And Juliet. Public très sage, envoûté. La seule distraction fut lancée dans la salle par un Mr Propre au tout début de la chanson avec un « I love you Mark » qui a beaucoup fait rien le Resorts World Arena.

Depuis plusieurs semaines, le discours de MK sur sa fin de carrière est beaucoup moins engagé. les « goodbye » c’était pour Barcelona, Valencia et autres villes du sud, ce soir on est juste sur une retraite mais quand même une envie de continuer la musique avec des disques. en espérant que quelques dates seront également au rendez-vous

Matchstick Man. C’est la première fois que j’entends le travail de Richard aussi distinctement. trop même. Si bien qu’il demanda à la régie son de diminuer le volume de sa piste d’un chouia.

Richard Bennett
Birmingham, Resorts World Arena, 30 mai 2019

Dany est non pas un multi-instrumentiste comme aime à le décrire MK mais multi boui-boui. J’aimerai bien faire un tours derrière ses percus, ça doit être une sacrée caverne d’Ali Baba.
Pour bien l’avoir observé, c’est un joli bordel, tout est bien à sa place et il ne met pas longtemps pour sortir tel ou tel joujou de son chapeau.
Et quand en plus on entend parfaitement ce qu’il joue : C’est un régal.

Done With Bonaparte. Dany (encore lui) fait le pitre, le trublion de la bande. Heureusement qu’il est là notre Dany !
Il va même nous montrer ses fesses ou du moins en faire la simulation ! Grosse poilade sur scène et dans la salle.
Tom est Graeme sont bien présents, on redécouvre le morceau.

Mark Knopfler & Richard Bennett – On Every Street
Birmingham, Resorts World Arena, 30 mai 2019

Your Latest Trick. On retrouve les percus de 85 mais avec plus de rondeur, de profondeur.

Speedway At Nazareth. Des sons nouveaux sur l’intro .
On pourrait tout simplement dire : « ça c’est un bon Speedway », Tout simplement.

Mark Knopfler – Speedway At Nazareth
Birmingham, Resorts World Arena, 30 mai 2019

Money For Nothing. Pas de pain sur le riff. Ca se fête. Très bonne version avec une Les Paul puissante.

IanTo, Mark Knopfler & Dany Cummings – Money For Nothing
Birmingham, Resorts World Arena, 30 mai 2019

Pas de surprise sur la setlist. Très bonne prestation et un son à la hauteur de la musique que Mark Knopfler nous propose : Parfait.
Il nous aurait juste fallu un Silvertown Blues pour rendre la soirée étincelante. Un Telegraph Road aurait été de trop, on ne peut pas faire mieux que la perfection 😉

Un concert dans mon top 3 du moment. Dans le désordre : Barcelone, Bordeaux et Birmingham,

Retour au bar de l’hôtel pour du Gin Tonic, Pinte et parties de billard avant de retrouver nos lits.

Lendemain matin : full english breakfast, Spa, jacuzzi, piscine…. Y’a pas que Mark et son groupe qui ont droit au bonheur :-).

Notre prochain rendez-vous de la tournée : dimanche 23 juin à Copenhague.
D’ici là, Mardi 12 juin, le retour de Ritchie Blackmore’s Rainbow à Munich.

Les chroniques prennent du temps alors si vous ne pouvez pas attendre les reviews sur I-Was-There, un petit abonnement sur la chaîne Youtube et vous ne raterez plus rien.

Mark Knopfler – Going Home – Birmingham, Resorts World Arena, 30 mai 2019

Galerie photos Mark Knopfler
Birmingham, Resorts World Arena, 30 mai 2019

Setlist Mark Knopfler
Birmingham, Resorts World Arena, 30 mai 2019

  1. Why Aye Man
  2. Corned Beef City
  3. Sailing to Philadelphia
  4. Once Upon a Time in the West
  5. Romeo and Juliet
  6. My Bacon Roll
  7. Matchstick Man
  8. Done With Bonaparte
  9. Heart Full of Holes
  10. She’s Gone
  11. Your Latest Trick
  12. Postcards From Paraguay
  13. On Every Street
  14. Speedway at Nazareth
  15. Money for Nothing
  16. Brothers in Arms
  17. Going Home: Theme From Local Hero

Lineup Mark Knopfler
Birmingham, Resorts World Arena, 30 mai 2019

  • Mark Knopfler : Guitare & voix
  • Guy Fletcher : Claviers, guitare, backing vocal
  • Richard Bennett : Guitare et mandoline
  • Jim Cox : Piano & accordéon
  • Graeme Blevins : Saxophone et autres instruments à vent
  • Tom Walsh : Trompette,
  • John McCusker : Violon, mandoline
  • Mike McGoldrick : Cornemuse et d’autres instruments bizarres
  • Glenn Worf : basse
  • Ian ‘Ianto’ Thomas : Batterie
  • Danny Cummings : Percussions

Pour aller plus loin :

Autres articles I-Was-There :

A propos de ce blog

Vous aimez les guitares, les cheveux longs et la sueur de la fosse, ce blog est fait pour vous.

Notre mission : vous faire (re)vivre les concerts auxquels on assiste. Et ne comptez pas sur nous pour brosser les métalleux dans le sens des poils, chez I WAS THERE, on n'est pas des vendus, on paie nos places.

Ce site est aussi le votre, si vous avez des photos, des commentaires ou des liens à partager : n'hésitez pas !

Étiquettes

Elian Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image